The Sport Information Resource Centre
Use double quotes to find documents that include the exact phrase: "aerodynamic AND testing"
The Sport Information Resource Centre

OESTERSUND, Swe.— Canada’s Para Nordic Team opened the 2023 World Championships with a four-medal haul in the biathlon short event on Saturday.

Natalie Wilkie celebrated her 22nd birthday with her first World Championship biathlon title in the women’s standing competition. Collin Cameron (Sudbury, Ont.) also skied to his first World Championship biathlon crown in the men’s sit-skiing event. Brittany Hudak (Prince Albert, Sask.) and Mark Arendz (Hartsville, P.E.I.) snagged a pair of silvers.

Wilkie, of Salmon Arm, B.C., took advantage of fast skis and near perfect shooting, missing just one of 10 shots in the 7.5-kilometre race. The two-time Paralympian locked up her first ever biathlon medal at the premier event in a non-Paralympic year with a time of 22:43.5 (0+1).

“A great birthday present. I woke up this morning hoping for a podium and taking the gold medal today, so it was a special way to celebrate,” said Wilkie.

The cross-country ski specialist from Salmon Arm, B.C. – who has racked up seven medals in her two trips to the Paralympic Games – is now developing into a podium threat each time she hits the line in biathlon competitions.

“The difference for me in biathlon this year has been taking myself less seriously when I race. I used to get very stressed out in the range so this year I’ve been trying to shift my mindset to see shooting as something more fun than stressful,” added Wilkie. “Now I tell myself the range is just a place I get to take a break in the middle of the race to hit some targets.”

Wilkie shared the podium with her teammate and friend, Brittany Hudak. A winner of two biathlon bronze medals at the Paralympics, the 29-year-old celebrated her first World Championship podium with a perfect day on the shooting range. Hudak clocked-in at 23:14.2.

“It went well for me today. I had a solid plan going into the first race of World Championships and had rocket fast skis,” said Hudak, who finally broke through onto the podium after a handful of fourth place finishes. “The first race always gets the nerves going but after seeing the great races from the sit skiers in the morning, I was excited to race.”

Bohdana Konashuk, of the Ukraine, was third at 23:50.7 (2+0).

Collin Cameron dusted the men’s sit-skiing field to claim his first World Championship biathlon title.

“That was so unexpected. I didn’t even know that I won when I crossed the line,” said Cameron. “I was getting splits from the coaches but wasn’t sure if there were other athletes I was behind still after those splits, so I just kept pushing. I crossed the line and said, ‘did I just win?’

“It is such a great feeling to get my first biathlon win and to have it hear at Worlds is amazing.”

The 34-year-old powered through the punishing Swedish course after missing one of 10 shots on the range to post a winning time of 24:10.0 (1+0).

It was an emotional triumph for the Bracebridge, Ont. resident who gave tribute in the victory to his father who recently passed away.

“It has been a really tough start to the year with the sudden passing of my father and flying home last minute for a couple of days before coming to Sweden,” said Cameron. “Today’s race will always be a special one for me and I’m proud I was able to get a win here for my Dad.”

Cameron, a winner of two biathlon medals at his first Paralympics in 2018, was 40 seconds ahead of the next best finisher on Saturday.

“I was literally using this race to work out some kinks and get a feel for the course,” said Cameron, who added sit skiers head to a 100-metre penalty loop for each miss.

“I had a silly miss in the range, but I was finally able to have some solid focus to recover from that one and shoot clean on the second bout.”

Aaron Pike, of the United States, was clean on the range en route to placing second at 24:54.4. Yerboi Khamitov, of Kazakhstan, placed third at 25:07.3 (0+1).

Derek Zaplotinsky, of Smoky Lake, Alta., finished sixth with a time of 25:53.5 (0+0).

The veteran of Canada’s Para Nordic Team, Mark Arendz, racked up the 10th World Championship biathlon podium of his career, adding a silver in the men’s standing competition. The 32-year-old finished just three seconds off the gold medal pace with a time of 20:03.1.

“It was a very close finish. The speed I had on the final lap made it possible to challenge for the title despite some trouble on the range,” said Arendz who missed two shots in his final bout of shooting. “That speed gives me the confidence going forward into the remaining races at Worlds.”

Standing athletes are required to ski a 150-metre penalty loop for every missed shot.

Germany’s Marco Maier hit one more shot than Arendz to secure the title with a time of 20:00.3.

Serhii Romaniuk, of the Ukraine, was third at 20:14.4 (1+0).

Canada’s Christina Picton just missed out on her first World Championship podium. The 2022 Paralympian rebounded after missing two shots in her first trip to the range, finishing with a time of 31:56.2.

Kendall Gretsch, of the United States, shot clean to win the women’s sit-ski race with a time of 27:24.5.

Complete Para Nordic World Championship Results:

Nordiq Canada is the governing body of para nordic and cross-country skiing in Canada, which is the nation’s optimal sport and recreational activity with more than one million Canadians participating annually. Its 60,000 members include athletes, coaches, officials and skiers of all ages and abilities. With the support of its valued corporate partners – Swix, Lanctôt Sports and Pembroke – along with the Government of Canada, Canadian Olympic Committee, Canadian Paralympic Committee, Own the Podium, Nordiq Canada develops Olympic, Paralympic and world champions. For more information on Nordiq Canada, please visit us at https://nordiqcanada.ca.

*****

FOR FURTHER INFORMATION:

Chris Dornan

Media and Public Relations

Nordiq Canada

T: 403-620-8731

ÖESTERSUND, Suède— L’équipe para-nordique canadienne a ouvert les Championnats du monde 2023 avec une récolte de quatre médailles en biathlon sur courte distance, samedi.

Natalie Wilkie a célébré son 22e anniversaire en remportant son premier titre de Championnat du monde de biathlon dans l’épreuve féminine debout. Collin Cameron (Sudbury, Ontario) a également remporté sa première couronne de Championnat du monde de biathlon dans l’épreuve masculine de ski assis. Brittany Hudak (Prince Albert, Saskatchewan) et Mark Arendz (Hartsville, Î.-P.-É.) ont remporté l’argent.

Wilkie, de Salmon Arm, en Colombie-Britannique, a profité de skis rapides et d’un tir presque parfait, ne manquant qu’un seul des 10 tirs de l’épreuve de 7,5 kilomètres. La paralympienne qui a participé à deux Jeux paralympiques a décroché sa toute première médaille de biathlon à la compétition principale d’une année sans Jeux paralympiques avec un temps de 22:43,5 (0+1).

« C’est un super cadeau d’anniversaire. Je me suis réveillée ce matin en espérant un podium et la médaille d’or, alors c’était une façon spéciale de célébrer », a déclaré Wilkie.

La spécialiste du ski de fond originaire de Salmon Arm, en Colombie-Britannique, qui a récolté sept médailles lors de ses deux participations aux Jeux paralympiques, est en train de devenir une candidate au podium chaque fois qu’elle se présente aux compétitions de biathlon.

« Cette année, la différence pour moi en biathlon a été de me prendre moins au sérieux lorsque je cours. J’avais l’habitude d’être très stressée sur le champ de tir, alors cette année j’ai essayé de changer mon état d’esprit pour voir le tir comme quelque chose de plus amusant que stressant », a ajouté Wilkie. « Maintenant, je me dis que le champ de tir est juste un endroit où je peux faire une pause au milieu de la course pour tirer sur quelques cibles. »

Wilkie est montée sur le podium avec sa coéquipière et amie, Brittany Hudak. Gagnante de deux médailles de bronze en biathlon aux Jeux paralympiques, la jeune femme de 29 ans a célébré son premier podium aux Championnats du monde grâce à une journée parfaite de tir. Hudak a réalisé un temps de 23:14,2.

« Ça s’est bien passé pour moi aujourd’hui. J’avais un bon plan pour la première course du Championnat du monde et des skis rapides comme des fusées », a déclaré Hudak, qui a finalement réussi à monter sur le podium après une série de quatrièmes places. « La première course est toujours un moment de nervosité, mais après avoir vu les superbes courses des skieurs assis le matin, j’étais impatiente de courir. »

L’Ukrainienne Bohdana Konashuk a terminé troisième à 23:50,7 (2+0).

Collin Cameron a pulvérisé le tableau masculin du ski assis pour remporter son premier titre de champion du monde de biathlon.

« C’était tellement inattendu. Je ne savais même pas que j’avais gagné quand j’ai franchi la ligne », a déclaré Cameron. « Les entraîneurs m’indiquaient les écarts, mais je n’étais pas sûr qu’il y avait d’autres athlètes derrière moi, alors j’ai continué à pousser. J’ai franchi la ligne et j’ai dit ‘est-ce que je viens de gagner’ ?

« C’est un sentiment tellement fort d’obtenir ma première victoire en biathlon et de l’avoir ici, aux Mondiaux, c’est incroyable. »

L’athlète de 34 ans a tout donné sur le parcours suédois, après avoir raté l’un des 10 tirs sur le champ de tir, pour réaliser un temps de 24:10,0 (1+0). Ce fut un triomphe émouvant pour le résident de Bracebridge, en Ontario, qui a rendu hommage à son père, récemment décédé.

« Le début de l’année a été vraiment difficile avec le décès soudain de mon père et le fait de rentrer à la maison à la dernière minute pour quelques jours avant de venir en Suède », a déclaré Cameron. « La course d’aujourd’hui sera toujours spéciale pour moi et je suis fier d’avoir pu obtenir une victoire ici pour mon père ».

Cameron, qui a remporté deux médailles en biathlon lors de ses premiers Jeux paralympiques en 2018, avait 40 secondes d’avance sur le deuxième meilleur finaliste samedi.

« Je me servais de cette course pour travailler quelques petits points et me faire une idée du parcours », a déclaré Cameron, qui a ajouté que les skieurs assis se dirigent vers une boucle de pénalité de 100 mètres pour chaque tir manqué.

« J’ai manqué une fois de manière idiote au tir, mais j’ai réussi à bien me concentrer pour me remettre de cette erreur et tirer proprement au deuxième tour. »

L’Américain Aaron Pike n’a pas fait de faute de tir et s’est classé deuxième à 24:54.4. Yerboi Khamitov, du Kazakhstan, s’est classé troisième à 25:07,3 (0+1).

Derek Zaplotinsky, de Smoky Lake, en Alberta, a terminé sixième avec un temps de 25:53,5 (0+0).

Le vétéran de l’équipe para-nordique du Canada, Mark Arendz, est monté sur le dixième podium de sa carrière au Championnat du monde de biathlon, ajoutant une médaille d’argent à l’épreuve masculine debout. L’homme de 32 ans a terminé à seulement trois secondes de la médaille d’or avec un temps de 20:03.1.

« C’était une arrivée très serrée. La vitesse que j’avais dans le dernier tour m’a permis de me battre pour le titre malgré quelques problèmes sur le champ de tir », a déclaré Arendz qui a raté deux tirs dans son dernier passage. « Cette vitesse me donne la confiance nécessaire pour affronter les autres courses des Mondiaux ».

Les athlètes debout doivent skier une boucle de pénalité de 150 mètres pour chaque tir manqué.

L’Allemand Marco Maier a réussi un tir de plus qu’Arendz pour remporter le titre avec un temps de 20:00,3.

L’Ukrainien Serhii Romaniuk a pris la troisième place en 20:14,4 (1+0).

La Canadienne Christina Picton a manqué de peu son premier podium aux Championnats du monde. La paralympienne de 2022 a su se reprendre après avoir manqué deux tirs lors de son premier passage au champ de tir, terminant avec un temps de 31:56,2.

L’Américaine Kendall Gretsch a tiré sans faute pour remporter l’épreuve de ski assis chez les femmes avec un temps de 27:24,5.

Résultats complets des Championnats du monde para-nordiques:

Nordiq Canada est l’organisme directeur du ski para nordique et de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise, Swix, Lanctôt Sports et Pembroke, ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Nordiq Canada forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur Nordiq Canada, veuillez nous visiter à l’adresse www.nordiqcanada.ca.

*****

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS:

Chris Dornan

Médias et relations publiques

Nordiq Canada

T: 403-620-8731