The Sport Information Resource Centre
Use double quotes to find documents that include the exact phrase: "aerodynamic AND testing"
The Sport Information Resource Centre

Olivier Léveillé (Sherbrooke, Que.) had a solid day, finishing 31st. The fourth-fastest athlete on the day under the age of 23, Léveillé stopped the clock at 41:01.3. Russell Kennedy (Camore, Alta.) skied to 42nd spot at 42:02.5. Sam Hendry (Canmore, Alta.) placed 46th at 42:20.4, while Remi Drolet (Rossland, B.C.) was 54th for the second-straight day with a time of 44:02.1.

Feeding off Cyr’s breakthrough results, Katherine Stewart-Jones celebrated one of her own on the elite international cross-country ski circuit.

The 27-year-old battled up and down the demanding hills of the spectacular Val di Fiemme track to post her first career top-10 finish.

“I am stoked. I’ve been close a couple of times and I didn’t want to go for anything less than a top-10 today,” said Stewart-Jones.

The leader of the Canadian women’s program punched the clock at 45:02.9.

“I told myself going into the race that I may as well go for it. I wanted to ski well for the first couple of laps. It was a fast course. I played it tactically well. I definitely went for better grip (wax) today over the climbs. This feels pretty awesome,” added the 2022 Olympian from Chelsea, Que.

A consistent all-around skier, Stewart-Jones has been regularly delivering personal-best results in the first year of the new Olympic quadrennial while eyeing down the opportunity to demonstrate her potential while on stage at her first Tour de Ski.

“I know that my fitness is the best it has ever been and I’m at a level that I know on a good day I can be up there with the best, so my confidence is high,” said Stewart-Jones who was committed to playing the long game on the Tour that is the ultimate test of mental and physical fitness.

“I was so close to top 10s in period 1 (on the World Cup) that I felt I had it in me. I am more of an endurance athlete, and I felt I had an opportunity later in the Tour because I do well under fatigue. I knew I just had to be patient.”

Germany’s Katharina Hennig won the sixth stage with a time of 44:26.7. Sweden’s Frida Karlsson maintained her overall lead on the Tour de Ski with a second-place finish at 44:27.4. Finland’s Kerttu Niskanen skied to third place at 44:27.5.

Canada’s Dahria Beatty (Whitehorse) was 37th at 50:05.5.

The energy is high on the young Canadian squad as they ready themselves for the final test of the Tour – a 10-kilometre skate-ski pursuit race with the final three kilometres straight up Alpe Cermis which boasts a 28 per cent hill grade to determine the King and Queen of cross-country skiing.

“It is really cool when we all do well. The staff work so hard to give us fast skis, so everyone gets so excited (when we have good results),” said Stewart-Jones, who sits 18th overall. “We are exciting heading into the final stage. I know it will be painful, but I am going into it with an open mind. There is an easy section before the climb, but I don’t want to waste any energy. Tomorrow will be about who has the legs, but who can tolerate the most pain.”

Modeled after the Tour de France in cycling, the 17th annual Tour de Ski is the ultimate test of fitness to determine the king and queen of cross-country skiing. The seven-race Tour through three countries in Central Europe tests the world’s best cross-country skiers in all race formats, culminating with a 425-metre climb to the top of Alpe Cermis in Val di Fiemme, Italy on January 8.

Complete Results:

Nordiq Canada is the governing body of para nordic and cross-country skiing in Canada, which is the nation’s optimal sport and recreational activity with more than one million Canadians participating annually. Its 60,000 members include athletes, coaches, officials and skiers of all ages and abilities. With the support of its valued corporate partners – Swix, Lanctôt Sports and Pembroke – along with the Government of Canada, Canadian Olympic Committee, Canadian Paralympic Committee, Own the Podium, Nordiq Canada develops Olympic, Paralympic and world champions. For more information on Nordiq Canada, please visit us at https://nordiqcanada.ca.

*****

FOR FURTHER INFORMATION:

Chris Dornan

Media and Public Relations

Nordiq Canada

T: 403-620-8731

Olivier Léveillé (Sherbrooke, Que.) had a solid day, finishing 31st. The fourth-fastest athlete on the day under the age of 23, Léveillé stopped the clock at 41:01.3. Russell Kennedy (Camore, Alta.) skied to 42nd spot at 42:02.5. Sam Hendry (Canmore, Alta.) placed 46th at 42:20.4, while Remi Drolet (Rossland, B.C.) was 54th for the second-straight day with a time of 44:02.1.

Feeding off Cyr’s breakthrough results, Katherine Stewart-Jones celebrated one of her own on the elite international cross-country ski circuit.

The 27-year-old battled up and down the demanding hills of the spectacular Val di Fiemme track to post her first career top-10 finish.

“I am stoked. I’ve been close a couple of times and I didn’t want to go for anything less than a top-10 today,” said Stewart-Jones.

The leader of the Canadian women’s program punched the clock at 45:02.9.

“I told myself going into the race that I may as well go for it. I wanted to ski well for the first couple of laps. It was a fast course. I played it tactically well. I definitely went for better grip (wax) today over the climbs. This feels pretty awesome,” added the 2022 Olympian from Chelsea, Que.

A consistent all-around skier, Stewart-Jones has been regularly delivering personal-best results in the first year of the new Olympic quadrennial while eyeing down the opportunity to demonstrate her potential while on stage at her first Tour de Ski.

“I know that my fitness is the best it has ever been and I’m at a level that I know on a good day I can be up there with the best, so my confidence is high,” said Stewart-Jones who was committed to playing the long game on the Tour that is the ultimate test of mental and physical fitness.

“I was so close to top 10s in period 1 (on the World Cup) that I felt I had it in me. I am more of an endurance athlete, and I felt I had an opportunity later in the Tour because I do well under fatigue. I knew I just had to be patient.”

Germany’s Katharina Hennig won the sixth stage with a time of 44:26.7. Sweden’s Frida Karlsson maintained her overall lead on the Tour de Ski with a second-place finish at 44:27.4. Finland’s Kerttu Niskanen skied to third place at 44:27.5.

Canada’s Dahria Beatty (Whitehorse) was 37th at 50:05.5.

The energy is high on the young Canadian squad as they ready themselves for the final test of the Tour – a 10-kilometre skate-ski pursuit race with the final three kilometres straight up Alpe Cermis which boasts a 28 per cent hill grade to determine the King and Queen of cross-country skiing.

“It is really cool when we all do well. The staff work so hard to give us fast skis, so everyone gets so excited (when we have good results),” said Stewart-Jones, who sits 18th overall. “We are exciting heading into the final stage. I know it will be painful, but I am going into it with an open mind. There is an easy section before the climb, but I don’t want to waste any energy. Tomorrow will be about who has the legs, but who can tolerate the most pain.”

Modeled after the Tour de France in cycling, the 17th annual Tour de Ski is the ultimate test of fitness to determine the king and queen of cross-country skiing. The seven-race Tour through three countries in Central Europe tests the world’s best cross-country skiers in all race formats, culminating with a 425-metre climb to the top of Alpe Cermis in Val di Fiemme, Italy on January 8.

Complete Results:

Nordiq Canada is the governing body of para nordic and cross-country skiing in Canada, which is the nation’s optimal sport and recreational activity with more than one million Canadians participating annually. Its 60,000 members include athletes, coaches, officials and skiers of all ages and abilities. With the support of its valued corporate partners – Swix, Lanctôt Sports and Pembroke – along with the Government of Canada, Canadian Olympic Committee, Canadian Paralympic Committee, Own the Podium, Nordiq Canada develops Olympic, Paralympic and world champions. For more information on Nordiq Canada, please visit us at https://nordiqcanada.ca.

*****

FOR FURTHER INFORMATION:

Chris Dornan

Media and Public Relations

Nordiq Canada

T: 403-620-8731

Katherine Stewart-Jones réalise le meilleur résultat de sa carrière avec une 10e place

VAL DI FIEMME, Italie — Le Canadien Antoine Cyr est passé à une fraction de seconde de son premier podium en carrière, en terminant quatrième de l’avant-dernière des sept épreuves du Tour de Ski, tandis que Katherine Stewart-Jones s’est classée dans le top 10 pour la première fois de sa carrière.

Cyr, de Gatineau, au Québec, a terminé à un dixième de seconde du podium de la course masculine de 15 kilomètres en style classique, après avoir effectué six tours du parcours exigeant de Val di Fiemme, en Italie, en un temps de 40:00,5.

« C’est formidable d’obtenir un si bon résultat », a déclaré Cyr, qui est passé à la huitième place du classement général du Tour, avec une seule course éprouvante restant à faire. « Tous les gars autour de moi ont eu des podiums en Coupe du monde. Être si près du but est un énorme accomplissement et je suis tellement heureux de pouvoir donner un bon résultat comme celui-ci à l’équipe, au personnel et à tous ceux qui nous soutiennent à la maison. »

Épuisé et endolori par les efforts des cinq premières courses, Cyr s’est réveillé en se demandant ce qu’il lui restait en réserve.

« Je ressentais les effets des manches de sprint d’hier. J’avais mal au dos ce matin et je me suis dit « faisons un tour à la fois pour voir comment ça va, comment mon corps se sent ». J’ai progressé tout au long de la course et j’ai skié le plus aisément possible », a-t-il déclaré.

Skiant avec un groupe de bonne taille pendant la première moitié de la course à départ groupé, le peloton s’est étendu au quatrième tour quand l’élite mondiale s’est lancée dans la course aux points bonus. Cyr s’est efforcé de répondre à cette poussée pour obtenir la prime et tenter de monter sur le podium pour la première fois.  

« Au quatrième tour, je me sentais bien, je suivais le peloton. Les meneurs ont accéléré dans le sprint de prime et c’est à ce moment-là que j’ai vraiment senti la course », a ajouté Cyr. « J’étais au sommet et je me suis dit que j’étais l’un des meilleurs skieurs dans les montées ».

Cyr était confortablement installé dans un groupe de huit coureurs qui a creusé un petit écart sur le peloton jusqu’au dernier tour, qui s’est joué sur la dernière montée et le sprint final qui a déterminé le podium.

« La dernière montée est tellement importante ici. J’ai décidé de suivre les gars, et j’étais près de l’avant. J’ai skié de manière très détendue, en effectuant un drafting dans les cinq premiers tours, en faisant les manœuvres au bon moment et ça rapporte à la fin quand tout le monde est au maximum et voit des étoiles », a déclaré Cyr.

« J’aurais réalisé un rêve en montant sur le podium.  C’était presque réussi, mais pas tout à fait. J’ai fait une course plutôt parfaite et j’ai fait tout ce que je pouvais.  C’est un gros coup de confiance pour le reste de la saison qui est encore jeune ».

Le Norvégien Johannes Klaebo est resté invaincu dans le Tour de cette année, en prenant la sixième étape avec un temps de 39:59,2, juste 1,3 seconde devant le jeune Canadien.

Paal Golberg, également norvégien, a terminé deuxième en 39:59,6, tandis que l’Italien Francesco De Fabiani a devancé Cyr sur la ligne d’arrivée pour prendre la troisième place en 40:00,5

Participant à son premier Tour de Ski, qui entraîne les meilleurs fondeurs du monde dans un périple de sept courses à travers l’Europe, avec des arrêts en Suisse, en Allemagne et en Italie pendant neuf jours, Cyr a prouvé qu’il était prêt à se mesurer aux grands du sport après une sixième place au sprint vendredi.

Le jeune athlète âgé de 24 ans a participé à sa toute première finale de sprint en Coupe du monde, où il a franchi la ligne en sixième position.

« En repensant à la journée d’hier, j’ai eu l’impression d’avoir fait quelques erreurs et j’étais un peu déçu en me disant que c’était peut-être ma seule chance », a ajouté Cyr. « Mais c’était tellement génial de me retrouver là aujourd’hui avec les meilleurs du monde. Maintenant, j’ai l’impression que je sais que je peux faire partie de ce groupe lors d’une bonne journée. »

Olivier Léveillé (Sherbrooke, Québec) a connu une journée solide, terminant 31e. Quatrième athlète le plus rapide de la journée chez les moins de 23 ans, Léveillé a arrêté le chrono à 41:01,3. Russell Kennedy (Canmore, Alberta) s’est classé au 42e rang en 42:02,5. Sam Hendry (Canmore, Alberta) s’est classé 46e en 42:20,4, tandis que Rémi Drolet (Rossland, Colombie-Britannique) s’est classé 54e pour la deuxième journée consécutive avec un temps de 44:02,1.

S’inspirant des résultats de Cyr, Katherine Stewart-Jones a célébré son propre succès sur le circuit international de ski de fond.

La skieuse de 27 ans s’est battue sur les pentes exigeantes de la spectaculaire piste de Val di Fiemme pour obtenir son premier top 10 en carrière.

« Je suis ravie. J’ai été proche à quelques reprises et je ne voulais rien faire de moins qu’un top 10 aujourd’hui », a déclaré Stewart-Jones.

La meneuse du programme féminin canadien a arrêté le chrono à 45:02,9.

« Au début de la course, je me suis dit qu’il valait mieux foncer. Je voulais bien skier pendant les deux premiers tours. C’était un parcours rapide et je me suis bien débrouillée tactiquement. J’ai définitivement opté pour une meilleure adhérence (fart) aujourd’hui dans les montées. C’était génial », a ajouté l’athlète olympique de 2022 originaire de Chelsea, au Québec.

Skieuse polyvalente accomplie, Stewart-Jones a obtenu ses meilleurs résultats personnels au cours de la première année du nouveau cycle quadriennal des Jeux olympiques. Elle se réjouit de pouvoir démontrer son potentiel lors de son premier Tour de Ski.

« Je sais que ma condition physique est la meilleure qu’elle n’ait jamais été et je suis à un niveau qui me permet, lors d’une bonne journée, de me mesurer aux meilleures, donc je suis très confiante », a déclaré Stewart-Jones qui s’est engagée à viser le long terme sur le Tour qui est le test ultime de la condition physique et mentale.

« J’étais tellement proche du top 10 en période 1 (sur la Coupe du monde) que je sentais que j’avais ça en moi. Je suis plutôt une athlète d’endurance, et j’ai senti que je pourrais avoir une chance plus tard dans le Tour parce que je me débrouille bien en situation de fatigue. Je savais que je devais juste être patiente ».

L’Allemande Katharina Hennig a remporté la sixième étape avec un temps de 44:26,7. La Suédoise Frida Karlsson a maintenu son avance au classement général du Tour de Ski avec une deuxième place à 44:27,4. Le Finlandais Kerttu Niskanen a pris la troisième place en 44:27,5.

La Canadienne Dahria Beatty (Whitehorse) a pris la 37e place avec un temps de 50:05,5.

L’énergie est à son comble au sein de la jeune équipe canadienne alors qu’elle se prépare pour la dernière épreuve du Tour – une poursuite de 10 kilomètres pas de patin, avec les trois derniers kilomètres en ligne droite sur l’Alpe Cermis, qui présente une pente de 28 pour cent, pour déterminer le roi et la reine du ski de fond.

« C’est vraiment super quand nous réussissons tous. Le personnel travaille tellement fort pour nous donner des skis rapides, alors tout le monde est tellement excité (quand nous avons de bons résultats) », a déclaré Stewart-Jones, qui est 18e au classement général. « Nous avons hâte d’entamer la dernière étape. Je sais que ça va faire mal, mais je garde l’esprit ouvert. Il y a une section facile avant la montée, mais je ne veux pas gaspiller d’énergie. Demain, il faudra voir qui a les jambes, mais aussi qui peut tolérer le plus de douleur. »

Inspiré du Tour de France à vélo, la 17e édition annuelle du Tour de Ski est le test ultime de la condition physique pour déterminer les royaux du ski de fond. Les sept courses du Tour, qui traversent trois pays d’Europe centrale, mettent à l’épreuve les meilleurs fondeurs du monde dans toutes les formes de course, pour aboutir à une ascension de 425 mètres au sommet de l’Alpe Cermis à Val di Fiemme, en Italie, le 8 janvier.

Résultats complets:

Nordiq Canada est l’organisme directeur du ski para nordique et de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise, Swix, Lanctôt Sports et Pembroke, ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Nordiq Canada forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur Nordiq Canada, veuillez nous visiter à l’adresse www.nordiqcanada.ca.

*****

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS:

Chris Dornan

Médias et relations publiques

Nordiq Canada

T: 403-620-8731