Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport
Unhappy businessman leaning back against office wall and looking at ceiling.

Lors des épidémies, le nombre de personnes dont la santé mentale est affectée tend à être plus important que le nombre de personnes touchées par l’infection. Les tragédies passées ont montré que les conséquences sur la santé mentale peuvent durer plus longtemps et avoir une prévalence plus importante que l’épidémie elle-même et que les impacts psychosociaux et économiques peuvent être incalculables si l’on considère leur effet dans différents contextes. (Ornell, Schuch, Sordi, & Kessler, 2020)

De nouvelles études mettent en évidence l’impact très réel sur la santé mentale que des facteurs de stress prolongés comme la COVID-19 peuvent avoir sur la population générale (Ornell et al., 2020). Avec l’évolution des restrictions de santé publique en vigueur dans tout le pays, beaucoup ont réalisé que notre retour à l’entraînement, au travail et à l’école n’est pas un retour à la normale, mais une expérience sociale entièrement nouvelle. Cette nouvelle réalité nous oblige à naviguer dans de nouveaux processus à travers de nombreux environnements, et exigera que nous affrontions des malaises psychologiques, des inquiétudes ou des craintes dans des lieux et des espaces qui ressemblaient autrefois à nos résidences secondaires.

Que pouvons-nous donc faire de manière proactive pour soutenir notre santé mentale et nos performances mentales optimales alors que nous nous adaptons à la vie sociale dans les incertitudes de la pandémie ? Voici quelques conseils pratiques à prendre en compte lors de la reprise du travail, des études et de l’entraînement.

Contact visuel et langage corporel positif

La distanciation physique n’est pas synonyme de distanciation émotionnelle. Nous nous sommes tous améliorés pour optimiser nos outils numériques afin de nous connecter à distance. Alors que nous nous réintégrons dans la vie réelle avec des masques et une distanciation physique, faites très attention à votre communication, surtout celle qui est non verbale. Le contact visuel et le sourire « avec nos yeux » font toute la différence pour se sentir connecté aux autres et faire en sorte que les autres se sentent vraiment vus. Un langage corporel positif favorise des espaces psychologiquement sûrs et des interactions sociales positives, même lorsqu’il existe des barrières sociales visibles (masques, espaces) et invisibles (menace de la COVID-19). Veillez à entretenir des relations interpersonnelles dans votre vie, à l’école, au travail, dans votre environnement sportif et dans votre vie sociale et familiale. Développez des liens de manière intentionnelle avec les autres, y compris vos étudiants-athlètes ou vos coéquipiers, vos entraîneurs et vos collègues. La communication est importante aujourd’hui, peut-être plus que jamais.

Routines quotidiennes « avant » et « après »

Tout comme un athlète de haut niveau apprend à développer des routines optimales avant et après une compétition ou un match, réfléchissez à la manière d’optimiser vos routines quotidiennes. Comment pouvez-vous organiser votre routine de travail, d’école ou d’entraînement pour assurer des transitions saines vers et depuis la maison et favoriser votre bien-être physique et émotionnel ? Considérez le rôle et le moment de l’habillement, de la nutrition, de l’hydratation, du mouvement, de la musique, du monologue interne, de la détermination d’objectifs, de la visualisation et des pratiques quotidiennes de gratitude. Des routines saines qui vous aident à vous préparer mentalement pour la journée à venir ou à vous préparer mentalement à la fin de la journée peuvent contribuer à réduire l’impact du stress pandémique sur votre santé mentale et vous permettre de vous épanouir en ces temps d’incertitude.

Gestion de l’énergie et des soins personnels

African american woman runner tightening shoe lace - Fitness, people and healthy lifestyle

Si nos routines, nos régimes de mise en forme et nos habitudes quotidiennes étaient peut-être incohérents au début des directives sur le séjour à domicile, beaucoup d’entre nous ont depuis créé de nouvelles habitudes liées au bien-être. Il peut s’agir de faire de l’exercice à la maison, de marcher davantage ou de se déplacer à l’extérieur, de faire plus de repas à partir de rien, de dormir davantage et de renouer avec des passe-temps et des loisirs qui vous apportent de la joie tout au long de la semaine. Prenez le temps d’apprécier ce que vous avez appris sur le soutien de votre santé mentale et de vos performances mentales optimales à la maison, et réfléchissez à la manière dont ces nouvelles pratiques peuvent être maintenues ou adaptées pour continuer à éprouver de la joie.

S’enthousiasmer pour de nouvelles solutions

Il est indéniable que la COVID-19 est un problème réel auquel nous devons tous faire face, mais se concentrer sur ce problème pendant de longues périodes peut être à la fois stressant et décourageant. Adoptez plutôt un état d’esprit axé sur la solution. Wehr (2010) a constaté que, par rapport à une intervention axée sur le problème, les interventions axées sur la solution augmentent la confiance en soi et créent une atmosphère positive (comme cité dans Grant & Gerrard, 2019). Mettez-vous au défi, ainsi que ceux qui vous entourent, de trouver de nouvelles et meilleures façons de faire les choses afin d’améliorer nos expériences d’apprentissage, de travail et d’entraînement dans le processus. En nous concentrant sur les solutions, nous pouvons nous aider mutuellement à atteindre nos objectifs, à développer notre efficacité personnelle et à améliorer notre bien-être émotionnel dans notre quête de l’excellence.

La santé cognitive

Human head as a set of puzzles on the wooden background

Les périodes de stress psychologique prolongé à la suite d’un deuil, d’un traumatisme ou d’une pandémie peuvent avoir un impact sur nos performances mentales. Réfléchissez à la façon dont vous pouvez soutenir votre forme cognitive de manière amusante et créative chaque jour. Notre cerveau se nourrit de la variabilité. Des études suggèrent qu’une activité mentale proactive a des effets neuroprotecteurs et neuroplastiques bénéfiques tout au long du processus de vieillissement (Phillips, 2017). Engagez votre esprit de manières diverses et significatives par l’éducation continue, la lecture, les loisirs, l’artisanat, les jeux cérébraux en ligne (par exemple, Luminosity et Peak), et la gymnastique mentale hors ligne comme le sudoku, les mots croisés, les casse-têtes, les cartes, les jeux de société, etc. Donnez-vous la permission de vous amuser tout en entraînant sérieusement votre esprit et en optimisant votre forme cognitive.

L’intelligence émotionnelle

Enfin, et ce n’est pas le moins important, il faut pratiquer activement l’intelligence émotionnelle. Soyez à l’écoute tous les jours et demandez-vous comment vous vous sentez, ce dont vous avez le plus besoin et comment vous pouvez satisfaire vos besoins émotionnels. De même, soutenez vos collègues, vos entraîneurs et vos coéquipiers en vous mettant à leur écoute, en exprimant votre empathie et en validant leurs sentiments. Trop souvent, nous passons nos journées à réagir plutôt qu’à agir de façon intentionnelle. Prenez le temps d’améliorer votre conscience de soi et remarquez comment cela vous permet de réguler votre vie émotionnelle et de mieux vous entendre avec les autres. Vous pouvez le faire en tenant un journal (y compris par la pratique de la gratitude), en priant ou en vous engageant dans une pratique spirituelle qui vous soutient, en recherchant délibérément l’humour, et en vous engageant dans des pratiques comme la méditation. Il a été constaté que la méditation, par exemple, réduit les niveaux de cortisol après un stress et qu’elle est associée à des changements dans la structure, l’activation et l’activité neuronale de notre cerveau (Phillips, 2017). En d’autres termes, la santé émotionnelle et spirituelle est importante pour la santé du cerveau.

Le mot de la fin

En conclusion, je vous invite à mieux vous connaître tout au long de cette expérience inhabituelle qu’est la COVID-19, et à l’utiliser pour également développer et approfondir vos liens sociaux. Votre santé mentale et vos performances mentales optimales méritent toute votre attention.

En période de peur et d’incertitude, lorsque les menaces à sa propre survie et à celle des autres deviennent l’un des principaux enjeux de la vie quotidienne, beaucoup pensent que les soins de santé mentale peuvent attendre et que les efforts doivent se concentrer sur la préservation de la vie. Or, la santé mentale est précisément l’une des clés de la survie face à cette dernière pandémie et à tout ce qu’elle implique à court, moyen et long terme. (Da Silva, Miranda, Diaz, Teles, Malloy-Diniz, & Palha, 2020).


A propos de(s) l'auteur(s)

Dre Chantale Lussier est consultante en performance mentale et fondatrice et PDG d’Elysian Insight. Elle a travaillé avec des centaines d’athlètes de compétition, d’élite et professionnels de renommée nationale et internationale (CFL, LNH), ainsi qu’avec des professionnels de l’armée et des services d’urgence (police, pompiers, premiers secours, etc.).

Références

Da Silva, A., G., Miranda, D.M., Diaz, A.P., Teles, A.L.S., Malloy-Diniz, L.F., Palha, A.P. (2020). Mental health: why it still matters in the midst of a pandemic. Brazilian Journal of Psychiatry, 42(3).

Grant, A.M., & Gerrard, B. (2019). Comparing problem-focused, solution-focused and combined problem-focused / solution-focused coaching approach: solution-focused coaching questions mitigate the negative impact of dysfunctional attitudes. Coaching : An International journal of theory, research, and practice, 13(1), 61-77. DOI: 10.1080/17521882.2019.1599030

Ornell, F., Schuch, J.B., Sordi, A.O., & Kessler, F.H.P. (2020). “Pandemic fear” and COVID-19: mental health burden and strategies. Brazilian Journal of Psychiatry42(3), 232-235. Epub April 03, 2020. https://dx.doi.org/10.1590/1516-4446-2020-0008

Phillips, C. (2017). Lifestyle Modulators of Neuroplasticity: How Physical Activity, Mental Engagement, and Diet Promote Cognitive Health during Aging. Neural Plasticity, 2017. https://doi.org/10.1155/2017/3589271


Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.