Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

Les organismes ou clubs communautaires de sport sont la pierre angulaire du sport au Canada. La grande majorité de ces organisations comptent presque exclusivement sur des bénévoles pour assurer la gestion et la prestation de leurs programmes (Cuskelly, Hoye et Auld, 2006; Doherty, 2005).

L’embauche et le maintien en poste d’entraîneurs bénévoles pour offrir les programmes sportifs constituent un enjeu pour ces organismes et leur viabilité. Au cours des dernières années, il y a eu une baisse marquée du bénévolat en général (Statistique Canada, 2015), et le sport n’a pas fait exception à cette tendance (Breuer et coll., 2012; Cuskelly, 2005; Cuskelly et coll., 2006). Le contrat psychologique des entraîneurs bénévoles consiste en une stratégie visant à soutenir un environnement d’entraînement positif qui favorise le maintien en poste des bénévoles.

Contrat psychologique

Un contrat psychologique fait référence à l’ensemble non écrit des attentes qui régissent une relation entre un bénévole et une organisation. Il s’agit de ce qu’un bénévole s’attend à fournir comme service et de ses attentes envers l’organisme. Les contrats psychologiques ont fait l’objet d’un examen approfondi par les employés permanents d’organisation, qui reconnaissent que leurs attentes vont au-delà de leur contrat écrit. La satisfaction ou non-satisfaction de ces attentes peut avoir une incidence sur l’engagement et la satisfaction des employés et, en fin de compte, sur leur intention de continuer à travailler pour leur employeur. Dans le contexte de l’entraînement bénévole, où il n’y a généralement pas de contrat écrit, les bénévoles comptent presque exclusivement sur le contrat psychologique pour représenter ce qu’ils perçoivent comme leur rôle et ce qu’ils attendent de leur club en retour. Étant donné le rôle important que jouent les contrats psychologiques dans la main-d’œuvre rémunérée, notre recherche a cherché à examiner le contrat psychologique dans l’environnement de l’entraînement bénévole (voir Harman et Doherty, 2014; 2017).

Composantes du contrat psychologique des entraîneurs bénévoles

Des entrevues (n = 22) et des sondages (n = 187) ont été réalisés auprès d’entraîneurs sportifs bénévoles engagés auprès de clubs de sport communautaires. Ces personnes ont établi plusieurs attentes envers eux-mêmes et leur club :

Attentes des entraîneurs par rapport à eux-mêmes (classées par ordre d’importance)

  • Professionnalisme – Faire preuve d’engagement envers l’équipe, respecter la valeur du franc-jeu, représenter l’organisme de sport communautaire de façon positive et agir de façon éthique.
  • Leadership – S’assurer que les athlètes s’amusent tout en participant, fournir un environnement sécuritaire pour les athlètes et établir les attentes de l’équipe.
  • Expertise technique – Détenir ou obtenir des certifications d’entraîneur, assister à des occasions de perfectionnement des entraîneurs, fournir un soutien technique aux athlètes, préparer des plans d’entraînement et des stratégies de jeu et, au besoin, agir comme mentor pour d’autres entraîneurs.
  • Administration de l’équipe – Remplir les documents d’équipe requis, organiser l’hébergement pour les tournois et les matchs à l’extérieur, réserver des installations pour les pratiques et s’occuper des affaires de l’équipe en général.

Attentes des entraîneurs à l’égard de leur club sportif (classées par ordre d’importance)

  • Soutien aux entraîneurs – Être disponible pour répondre aux questions, être réceptif à la rétroaction et appuyer les décisions des entraîneurs.
  • Administration du club – Coordonner l’inscription des joueurs, la location des installations pour les pratiques et les matchs, les horaires des matchs et des arbitres, et superviser les transactions financières.
  • Environnement d’encadrement positif – Aider à la sélection des bénévoles, offrir du mentorat, aider à la résolution des conflits et encourager le partage d’idées.
  • Perfectionnement des entraîneurs – Offrir des possibilités de formation pour améliorer les compétences des entraîneurs.
  • Soutien financier – Aider ou rembourser les entraîneurs pour les coûts associés au bénévolat, en particulier les coûts liés à l’obtention d’une certification d’entraîneur.
  • Reconnaissance – Reconnaître les efforts des entraîneurs bénévoles et leur participation dans le club et les remercier pour leur contribution.
  • Activités supplémentaires – Planifier des matchs sur invitation ou des matchs d’exhibition, coordonner l’inscription aux événements additionnels.
  • Activités sociales – Organiser des rencontres sociales pour permettre aux entraîneurs bénévoles d’interagir les uns avec les autres.
Incidence de la satisfaction des attentes

Nous avons également examiné comment la satisfaction ou non-satisfaction des attentes des entraîneurs à l’égard de leur club sportif a influé sur la satisfaction et l’engagement de ceux-ci envers l’organisation. Les résultats indiquent ce qui suit :

  • La non-réalisation des attentes des entraîneurs en ce qui concerne le soutien qui leur est offert, l’administration du club et un environnement d’entraînement positif est associée à une satisfaction moindre à l’égard de l’entraînement.
  • La satisfaction des attentes des entraîneurs en matière de soutien, d’administration de club et de reconnaissance est associée à des niveaux plus élevés d’engagement des entraîneurs envers l’organisme de sport communautaire.
  • Le fait de répondre excessivement à certaines attentes des entraîneurs peut toutefois entraîner une baisse de la satisfaction. En particulier, les attentes excessives liées au soutien des entraîneurs, à l’administration du club et à un environnement d’entraînement positif ont diminué la satisfaction des entraîneurs. Par exemple, si un entraîneur a des attentes faibles en ce qui concerne l’autonomie que lui accorde son club sportif et que celui-ci lui donne beaucoup de liberté pour élaborer et gérer son programme sportif comme il l’entend, cela pourrait entraîner une baisse de satisfaction à l’égard de son rôle en raison du décalage entre les attentes. De plus, si un club met l’accent sur la coopération entre les entraîneurs et les parents au-delà des attentes de l’entraîneur, cela peut également entraîner une baisse de satisfaction.
  • En revanche, le fait de dépasser les attentes des entraîneurs en ce qui concerne la reconnaissance a permis d’accroître la satisfaction et l’engagement des entraîneurs envers leur club.

Élaboration d’un contrat psychologique pour les entraîneurs

Nous avons également découvert ce qui influençait le contrat psychologique des entraîneurs. La plupart des entraîneurs interrogés ont établi des attentes à leur égard et à l’égard de leur club en se basant sur des informations provenant de sources extérieures au club. Ces facteurs clés comprennent l’expérience antérieure des entraîneurs en tant que joueurs, les connaissances acquises lors d’un cours de formation des entraîneurs et l’expérience antérieure en tant qu’entraîneur bénévole dans une autre organisation.

Répercussions sur les organismes communautaires de sport

Notre recherche a révélé que le contrat psychologique est un élément important de la relation entre les organismes de sport communautaire et leurs entraîneurs bénévoles. Bien que le concept du contrat psychologique semble simple – c’est-à-dire ce que les entraîneurs attendent d’eux-mêmes et ce qu’ils attendent de leur club en retour – en réalité, si on ne reconnaît pas le contrat psychologique des bénévoles et si on ne gère pas efficacement l’environnement d’encadrement de façon à ce que les attentes s’harmonisent, on peut se confronter à une situation difficile. La communication bidirectionnelle des attentes peut mener à des relations plus efficaces avec les bénévoles actuels, ce qui permet d’accroître le maintien en poste et de réduire l’incertitude quant aux rôles. Cet environnement plus positif peut également faciliter le recrutement d’entraîneurs.

Recommandations à l’intention des gestionnaires de sport
  • Les clubs sportifs devraient reconnaître que les bénévoles entrent dans leur organisation avec une idée préconçue de ce que leur rôle impliquera et de ce que le club leur fournira. Développer une compréhension de ces attentes (le contrat psychologique) et/ou travailler à ajuster les attentes des entraîneurs augmente la probabilité que les clubs répondent aux attentes des entraîneurs et favorise des résultats positifs associés à la réalisation du contrat psychologique. Les clubs peuvent avoir une conversation ciblée avec leurs entraîneurs sur les attentes des bénévoles et/ou créer un court sondage pour comprendre les attentes de ceux-ci. Pendant ou après ces conversations, les clubs peuvent également essayer de gérer les attentes qu’ils ne sont pas en mesure de satisfaire. Par exemple, si un bénévole s’attend à ce que le club lui fournisse une formation, l’organisation peut expliquer que cela dépasse ses ressources financières actuelles. Mais sachant que c’est quelque chose d’important pour ses entraîneurs, elle peut inclure cet aspect au budget futur et demander des subventions pour combler cette attente.
  • Les clubs sportifs peuvent utiliser les résultats de cette recherche pour entamer des conversations avec leurs bénévoles. Ont-ils des attentes similaires à celles qui ont été présentées ici? Quelles sont les attentes les plus importantes à satisfaire? Quelles attentes le club ne réussit-il pas à satisfaire? Après cette conversation, il est important que le représentant du club (c.-à-d. le conseil d’administration du club) fasse un suivi auprès des entraîneurs bénévoles pour confirmer les attentes qu’il croit pouvoir satisfaire et celles qui ne peut pas, s’il y en a.
  • Les clubs peuvent aider à façonner les attentes des entraîneurs grâce à des stratégies de communication efficaces. Il peut s’agir de réunions d’orientation, de courriels, d’interactions individuelles, d’évaluations de fin d’année, d’événements sociaux, de publications sur les réseaux sociaux, de réunions d’entraîneurs, etc. Les communications entre ces différents points de contact doivent contenir un message cohérent sur les ressources et les soutiens que le club est en mesure de fournir (formation des entraîneurs, sélection des bénévoles, installations d’entraînement, etc.) et sur ce que l’on attend des bénévoles (p. ex. entrevues, certification du PNCE, soumission des résultats de match, etc.) Les clubs doivent également savoir que les communications descendantes et formelles se sont avérées les moins efficaces pour aligner les attentes (Sherman et Morley, 2015).
  • Développer une compréhension à l’échelle du club de ce que l’on attend des entraîneurs bénévoles et communiquer ces attentes peuvent également aider au recrutement d’entraîneurs bénévoles. Le manque de confiance en soi est un obstacle majeur à l’entraînement sportif des jeunes (LaVoi et Dutove, 2012). Le fait d’avoir des attentes claires dès le départ peut réduire le risque de se sentir dépassé ou de ne pas avoir les compétences nécessaires pour devenir entraîneur bénévole.
  • Les clubs sportifs devraient également tenir compte du fait que les bénévoles ont leurs propres motivations et attentes et qu’en leur offrant des occasions qui coïncident le mieux avec celles-ci, ils augmentent la probabilité de réaliser le contrat psychologique et, en fin de compte, créent un environnement efficace pour les bénévoles. Une façon de mieux apparier les bénévoles et les rôles est de fournir une description claire de ce qu’implique le rôle pendant la phase de recrutement. Cela permettra aux bénévoles de s’inscrire aux postes qui correspondent le mieux à leurs attentes.

A propos de(s) l'auteur(s)

Alanna Harman est professeure adjointe au département de kinésiologie et d’éducation physique de l’Université Wilfrid-Laurier. Ses recherches portent principalement sur la gestion des bénévoles dans le sport communautaire et sur la présentation des athlètes féminines dans les médias. Mme Harman a été entraîneuse de nage synchronisée, est animatrice d’apprentissage du PNCE et fait actuellement du bénévolat pour Ontario Artistic Swimming.

Alison Doherty est professeure à l’École de kinésiologie de l’Université Western. Ses intérêts de recherche comprennent la gestion du sport à l’échelle communautaire, le bénévolat dans les organismes de sport, la capacité organisationnelle et la dynamique des conseils d’administration des organismes de sport de groupe et sans but lucratif. Mme Doherty a participé à l’heptathlon et a représenté le Canada aux Jeux du Commonwealth. Elle est actuellement l’entraîneuse-adjointe de l’équipe d’athlétisme de l’Ouest.

Références

Breuer, C., Wicker, P. et Von Hanau, T. (2012). Consequences of the decrease in volunteers among German sports clubs: Is there a substitute for voluntary work?. International Journal of Sport Policy and Politics, 4(2), 173 à 186.

Cuskelly, G. (2005). Volunteer participations trends in Australian sport. In Nichols, G. and Collins, M. (eds.), Volunteers in Sports Clubs, p. 87 à 104, Eastbourne: Leisure Studies Association.

Cuskelly, G., Hoye, R. et Auld, C. (2006). Working with volunteers in sport: Theory and practice. New York: Routledge.

Cuskelly, G., Taylor, T., Hoye, R. et Darcy, S. (2006). Volunteer management practices and volunteer retention: A human resource management approach. Sport Management Review, 9(2), 141 à 163.

Doherty, A. (2005). A profile of community sport volunteers. Ontario: Parks & Recreation Ontario and Sport Alliance of Ontario. Disponible au http://www.prontario.org/publishedarticles.html

Gumulka, G., Barr, C., Lasby, D. et Brownlee, B. (2005). Understanding the Capacity of Sports & Recreation Organizations, Imagine Canada, Toronto (ON).

Harman, A. et Doherty, A. (2014). The psychological contact of volunteer youth sport coaches. Journal of Sport Management, 28, 687 à 699.

Harman, A. et Doherty, A. (2017). Psychological contract fulfillment for volunteer youth sport coaches. International Journal of Sport Management and Marketing, 17(1/2), 94 à 120.

Statistique Canada. (2015). Enquête sociale générale : dons, bénévolat et participation, 2013. Tiré le 11 février 2019 de https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/150130/dq150130b-fra.htm