Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

La participation à des jeux multisports internationaux majeurs, comme les Jeux panaméricains et parapanaméricains, devrait procurer des souvenirs durables et positifs aux athlètes, peu importe où ils se classent à la fin de leur compétition. Bien que l’on accorde beaucoup d’attention à l’entraînement et à la préparation des athlètes avant les grands jeux, il devient de plus en plus évident qu’il existe de nombreux éléments contrôlables liées aux événements qui influent sur la performance et la satisfaction globale des athlètes.

Au cours des dix dernières années, j’ai travaillé avec des organismes de sport pour mieux comprendre l’expérience des athlètes dans le contexte des grands jeux. Aux Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto, j’ai collaboré avec le conseil consultatif des athlètes du comité organisateur local pour discuter de mes recherches sur les athlètes et mener un sondage sur l’expérience des athlètes aux Jeux. Le sondage de 2015 comprenait des questions sur l’hébergement des athlètes, la qualité de la nourriture, le transport, les sites sportifs, les communications, les services médicaux, la sécurité, les activités sociales et d’autres aspects des Jeux jugés importants. Les athlètes ont également répondu à des questions ouvertes pour indiquer leurs points saillants et les façons d’améliorer les futurs grands jeux.

Expériences des athlètes aux Jeux

Au total, 829 athlètes (538 athlètes panaméricains et 273 athlètes parapanaméricains) ont répondu au sondage. Les résultats ont révélé que la performance des athlètes était influencée par un certain nombre de facteurs contrôlables liés à l’environnement de service qui influaient sur le sommeil, la récupération et l’anxiété, dont :

  • la qualité des lieux d’entraînement et des équipements disponibles;
  • le temps de déplacement entre les sites sportifs et les lieux d’hébergement;
  • l’accès à des repas nutritifs de haute qualité;
  • la capacité de communiquer avec les entraîneurs, les membres de l’équipe, la famille et les amis;
  • l’hébergement, y compris les lits, les douches et la buanderie.

Les résultats de l’étude de 2015 ont également soulevé un paradoxe intéressant en ce sens que les athlètes voulaient minimiser les distractions qui pourraient nuire à leur performance et voulaient vivre les aspects culturels et sociaux de l’événement, en partie pour réduire leur anxiété. Par exemple, de nombreux athlètes voulaient assister à la cérémonie d’ouverture, mais n’ont pas été autorisés à y participer parce qu’elle était trop proche de leur compétition (p. ex. le lendemain matin de la cérémonie). 

L’examen de l’effet de l’environnement de service de l’événement sur les besoins physiologiques et le bien-être psychologique des athlètes donne une image plus complète des besoins et des désirs des athlètes de haut niveau. Mes recherches montrent que les athlètes tirent du plaisir de la compétition, ainsi que de l’apprentissage individuel qu’ils vivent grâce aux diverses expériences sociales et culturelles vécues pendant les Jeux, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du village des athlètes. 

Tirer parti de la recherche

Les résultats de ce type de recherche sont importants pour deux raisons. Premièrement, ils sont utilisés par les comités organisateurs locaux pour planifier et mettre en œuvre les éléments clés de l’environnement de service des athlètes aux Jeux, en s’assurant que l’hébergement, les services médicaux, les installations d’entraînement et l’accès à l’équipe de soutien des athlètes renforcent, plutôt que de nuire, à leur performance et à leur expérience globale lors des Jeux. Par exemple, il est important pour l’organisme de sport panaméricain et le comité organisateur local d’apprendre des organismes hôtes précédents ce qui fonctionne et ce qui doit être amélioré. Comme d’autres grands événements sportifs de ce genre, chaque itération des Jeux s’appuie sur l’expérience de l’hôte précédent. Cela fait partie du transfert de connaissances entre les comités organisateurs locaux et c’est la raison pour laquelle la recherche continue devient importante dans le processus de planification.

Deuxièmement, la recherche et l’évaluation des expériences des athlètes fournissent aux entraîneurs et aux autres dirigeants sportifs un aperçu essentiel de la nécessité de soupeser soigneusement les attentes en matière de performance et l’engagement des athlètes dans l’expérience globale des Jeux. Cette expérience ne consiste pas seulement à donner le meilleur de soi-même en compétition, mais aussi à profiter de l’effervescence des diverses compétitions sportives des Jeux, à s’engager avec les partisans et les médias, et à prendre connaissance des aspects sociaux et culturels que la ville a à offrir.


A propos de l'auteur

Eric MacIntosh est professeur agrégé de gestion du sport à l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur la création de jeux axés sur l’athlète. Il a travaillé avec plusieurs organismes d’événements sportifs de premier plan, dont la Fédération des Jeux du Commonwealth et le Comité international olympique, dans le cadre de son travail avec les Jeux de la jeunesse. Il est co-auteur de Organizational Behavior in Sport Management et co-éditeur de International Sport Management.