Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Pierre Grall-Johnson termine au 15e rang de l’épreuve senior masculine tandis que Graham Ritchie prend le 21e rang

GAELLIVARE Xavier McKeever a amorcé sa saison de compétition en beauté en remportant sa toute première course individuelle junior de ski de fond en Europe, vendredi à Gällivare, en Suède.

Le jeune fondeur de 18 ans, originaire de Canmore, en Alberta, est monté sur la plus haute marche du podium de l’épreuve masculine junior de sprint pas de patin FIS lors de l’ouverture en Suède.

« Je suis super excité. C’est ma première victoire individuelle en Europe, alors ça me donne beaucoup de confiance », a déclaré McKeever. « J’adore skier en départ groupé, et ça a été génial pour moi de reprendre le sprint dans les manches. »

Le jeune Canadien a décroché sa place dans la ronde éliminatoire réservée aux 30 meilleurs concurrents après avoir réalisé le troisième meilleur temps des qualifications sur la piste illuminée de 1,4 kilomètre.

« Je pense que j’ai été un peu prudent lors de la qualification. Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre parce que je n’avais jamais couru contre ces gars-là », a déclaré McKeever. « Je savais cependant que dans les manches, n’importe qui pouvait gagner. J’ai élaboré un bon plan après la qualification qui a fonctionné pour chaque manche. »

C’est le cas de le dire.

L’adolescent a skié avec la confiance et la détermination d’un vétéran, jouant au chat et à la souris avec les meilleurs skieurs juniors de Suède. Exécutant sa tactique à la perfection dans les montées abruptes et les descentes sinueuses, McKeever s’est détaché des six fondeurs en quart de finale et en demi-finale pour obtenir son billet pour la grande finale.

« C’était une course intéressante dans les deux premiers tours. Un gars a pris les devants dès le départ lancé et je me suis juste placé derrière lui, puis j’ai pu attaquer dans la descente », a ajouté McKeever, qui a attribué son triomphe en or à son expérience en ski alpin.

« J’ai regardé les manches des hommes seniors et j’ai vu beaucoup de gars tomber dans les virages serrés des descentes. Avec mon expérience en ski alpin, j’ai beaucoup de confiance dans les descentes et c’était donc une stratégie clé pour moi aujourd’hui, où j’ai pu effectuer des manoeuvres dans chacune des manches. J’ai réussi à remonter de cinq places au total dans les descentes au cours de la journée. »

La finale n’a pas été différente. Membre de la Alberta World Cup Academy, McKeever a fait son entrée en force dans la dernière descente et sur le plat juste avant le long droit final, laissant les Suédois Theo Mattei et Oskar Algotsson terminer respectivement deuxième et troisième derrière lui à l’arrivée.

« J’avais de très bons skis aujourd’hui et je voulais simplement faire ce que je sais faire sur les pistes et aller chercher la victoire », a ajouté McKeever après la cérémonie de remise des médailles. « C’était un bon défi pour moi aujourd’hui, surtout après l’année dernière où il n’y a pas eu de courses nationales à cause de la COVID. »

« Il y avait beaucoup d’inconnu l’année dernière et je n’ai pas connu un bon Mondial junior parce que je n’étais pas préparé physiquement ou mentalement quand je me suis présenté. La journée d’aujourd’hui me donne confiance. Ce sont des skieurs de qualité. C’était un bon défi et j’ai beaucoup appris grâce à cette expérience. »

En réalité, McKeever apprend à viser l’excellence en ski de fond depuis l’âge de cinq ans, lorsqu’il a commencé à skier dans les courses récréatives qui se terminaient avec un sac de bonbons pour chaque skieur à l’arrivée.

Fils des olympiens Milaine Thériault et Robin McKeever, et neveu de Brian McKeever, athlète paralympique le plus accompli avec 17 médailles à son palmarès, Xavier est le nouveau McKeever à intégrer l’équipe nationale de ski.

Sa chasse aux bonbons s’est transformée en rêve de monter sur le podium international de ce sport, et finalement de suivre les traces de sa famille aux Jeux olympiques.

Visant également l’excellence dans ses études, le jeune McKeever fait les manchettes depuis un moment, notamment lorsqu’il remporté deux médailles d’or aux Jeux d’hiver de l’Alberta à l’âge de 11 ans. À 15 ans, il a été sélectionné pour représenter le Canada aux Championnats du monde juniors, où il était le plus jeune concurrent sur le parcours. À 16 ans, il a skié l’étape d’ouverture de l’équipe de relais canadienne qui a remporté la médaille d’argent aux Championnats du monde juniors – le tout premier podium du Canada dans cette épreuve aux Championnats du monde.

McKeever fait partie d’un groupe de jeunes espoirs de l’équipe nationale de ski déterminés à ramener le Canada sur le podium international en ski de fond tout en travaillant leur développement en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2026 et 2030.

Deux de ces athlètes se sont également qualifiés pour les séries éliminatoires dans la catégorie des hommes seniors, vendredi en Suède. Après s’être qualifié pour les éliminatoires en 22e place, Pierre Grall-Johnson, 22 ans, d’Ottawa, n’a pas réussi à se qualifier pour les demi-finales après avoir obtenu la troisième place dans son épreuve éliminatoire, terminant au 15e rang du classement général de la Coupe du monde.  Graham Ritchie, 23 ans, de Parry Sound, en Ontario, a franchi la ligne d’arrivée en cinquième position lors de sa première ronde et s’est classé 21e au classement général.

Les deux premiers athlètes de chaque manche, ainsi que les deux athlètes les plus rapides suivants, passent au tour suivant.

Le Suédois Johan Haeggstroem a remporté la course de sprint senior masculine. L’Américain Kevin Bolger a terminé deuxième, tandis que le Suédois Marcus Grate a remporté la médaille de bronze.

Remi Drolet, de Rossland, en Colombie-Britannique, a également revêtu l’uniforme, mais n’a pas participé aux éliminatoires après s’être qualifié au 34e rang.

Un petit nombre de fondeurs canadiens participeront aux courses du Festival de ski de Gällivare tout au long de la fin de semaine, utilisant l’événement comme préparation finale pour l’ouverture de la Coupe du monde le week-end prochain à Rukka, en Finlande.

Résultats détaillés: https://bit.ly/3nxz6l5

Nordiq Canada est l’organisme directeur du ski para nordique et de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise, Haywood Securities Inc., AltaGas Swix et Lanctôt Sports, ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, Nordiq Canada forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur Nordiq Canada, veuillez nous visiter à l’adresse www.nordiqcanada.ca.

*****

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS:

Chris Dornan

Médias et relations publiques

Nordiq Canada

T: 403-620-8731