Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Montréal, 26 septembre 2020 (Sportcom) – Elle s’était imposée au contre-la-montre individuel jeudi et elle a décroché un autre maillot arc-en-ciel samedi en remportant la course sur route des Championnats du monde. Anna van der Breggen, des Pays-Bas, a démontré qu’elle était la plus forte dans cette journée où des Néerlandaises ont aussi obtenu les deuxième et quatrième places grâce à Annemiek van Vleuten et Marianne Vos. L’Italienne Elisa Longo Borghini a complété le podium.

La médaille d’argent de van Vleuten est encore plus remarquable qu’il y a un peu plus d’une semaine, elle s’était fracturé le poignet gauche au Giro Rosa, une compétition remportée par van der Breggen.

Karol-Ann Canuel, 66e (+14 minutes 01 seconde) du jour, est la seule des trois Québécoises en lice qui a complété le parcours de 134 kilomètres dont l’arrivée était sur le circuit de course automobile d’Imola (Italie).

Marie-Soleil Blais et Magdeleine Vallières-Mill n’ont pas terminé l’épreuve. Alison Jackson (+4 minutes 49 secondes) a été la meilleure Canadienne en finissant en 30e place. L’Albertaine s’est échappée en solo pour ensuite être rejointe et demeurer dans le groupe qui a été en tête de course pendant deux des cinq tours du circuit routier.

« C’était vraiment dur physiquement et aussi, c’était technique avec des descentes où il fallait toujours être attentive, a reconnu Canuel après l’épreuve. J’ai eu plus de difficulté à me placer en avant et l’effet yo-yo a commencé à se faire sentir quand ç’a commencé à rouler un peu plus rapidement. »

La Gatinoise s’est évidemment réjouie de la victoire de celle qui est sa coéquipière au sein de l’équipe professionnelle Boels-Dolmans.

« Elle est vraiment impressionnante ! Elle le mérite, elle a travaillé fort et elle va être belle avec son maillot », a ajouté la Québécoise en riant, qui sera de la Flèche wallonne mercredi pour épauler la nouvelle championne du monde.

Un numéro en solo

Si certains avaient pu voir moins d’éclat dans la victoire de van der Breggen au chrono de jeudi parce que la grande favorite américaine Chloé Dygert avait lourdement chuté, la Néerlandaise a bel et bien prouvé qu’elle la femme à battre à Imola.

Le ménage dans le peloton est survenu avec une cinquantaine de kilomètres à faire sous l’impulsion des formations danoise et néerlandaise. Une dizaine de kilomètres plus tard, la future gagnante s’est échappée en solo pour passer en mode contre-la-montre après le rythme infernal imposé par sa coéquipière van Vleuten.

Elisa Longo Borghini (Italie), Elizabeth Deignan (Grande-Bretagne) et une Danoise ont bien tenté d’organiser une chasse derrière, suivies par van Vleuten, sauf qu’elles ont réintégré le peloton avec une trentaine de kilomètres à faire pendant que van der Breggen augmentait son avance à plus d’une minute. Dans la dernière ascension du parcours, van Vleuten et Borghini ont à nouveau pris la fuite et c’est finalement van Vleuten, avec le poignet gauche dans le plâtre, qui remportera le sprint pour la deuxième place.

La course en ligne masculine sera présentée dimanche. Hugo Houle et Guillaume Boivin seront les Québécois au départ. En compagnie de l’Ontarien Alex Cataford, ils seront au service du leader de l’équipe, Michael Woods, d’Ottawa.

– 30 –

Rédaction: Mathieu Laberge
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca