Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

Brooklyn McDougall, Laurent Dubreuil, Isabelle Weidemann et Ted-Jan Bloemen décrochent chacun un titre national et seront en lice pour représenter le Canada à Pékin 2022ng 2022

PHOTOS

CALGARY, ALBERTA – La première journée des Championnats canadiens longue piste 2021 présentés par Intact Assurance a permis de décerner à quatre athlètes les premiers titres de la saison 2021-22 – Brooklyn McDougall au 500m féminin, Laurent Dubreuil au 500m masculin, Isabelle Weidemann au 3000m féminin et Ted-Jan Bloemen au 5000m masculin. 

McDougall a su tirer profit au maximum de la première compétition à être disputée sur l’Anneau olympique de sa ville d’origine de Calgary depuis le mois de février 2020, alors qu’elle a complété sa course en 37,851 en route vers la victoire. Bien que Marsha Hudey (White City, SK) eut franchi la ligne d’arrivée en un temps identique tel qu’indiqué sur le tableau indicateur après que la dernière paire de l’épreuve eut complété sa course, le résultat au photo-finish a montré qu’elle a terminé à cinq millièmes de seconde de la gagnante avec un temps de 37,856. Kaylin Irvine (Calgary, AB) a complété le podium après avoir affiché un temps de 37,93

Champion du monde en titre au 500m, Dubreuil (Lévis, QC) n’a pas déçu à l’occasion de la première épreuve masculine présentée à ces Championnats canadiens. Il a franchi la ligne d’arrivée en 34,12 – à seulement un centième de seconde de son record personnel – pour mettre la main sur le titre. L’athlète de Calgary Gilmore Junio a pris la deuxième place de la course (34,59) tandis que Cédrick Brunet (Gatineau, QC) a devancé un imposant groupe de vétérans patineurs pour aller chercher la médaille de bronze en 34,97. 

Dans l’épreuve du 3000m chez les femmes, Weidemann (Ottawa, ON) a complété sept tours et demi sur l’anneau de 400m en 3:56,89. Elle a été accompagnée sur le podium par ses partenaires de la poursuite par équipes, Ivanie Blondin, elle aussi d’Ottawa (3:59,99), et Valérie Maltais de Saguenay, QC (4:01,23). Ces trois patineuses auront régulièrement des chances de médaille quand elles uniront leurs forces sur le circuit de la Coupe du monde cette saison.

La journée s’est terminée sur un tour de force d’endurance de la part des spécialistes des distances de fond chez les hommes. L’épreuve de 5000m représente la moitié de la distance de la course la plus éreintante de la compétition, qui aura lieu samedi, et dans laquelle le champion canadien Ted-Jan Bloemen (Calgary, AB) excelle. Celui-ci a franchi la ligne d’arrivée en 6:06,69, mercredi, après avoir complété 12 tours et demi. Les temps les plus rapides suivants ont été l’oeuvre de Graeme Fish (6:13,31) de Moose Jaw, SK et du Torontois Jordan Belchos (6:18,94).

La compétition d’une durée de cinq jours se poursuit jeudi avec le 5000m féminin et le 10 000 masculin. Les courses seront webdiffusées en direct sur la chaîne YouTube et la page Facebook de Patinage de vitesse Canada à compter de 16h00, heure des Rocheuses.

« Je suis vraiment ravie d’être championne canadienne. Ç’a été une bonne course et ça me motive pour le reste de la saison. J’ai beaucoup gagné en expérience sur le circuit de la Coupe du monde et je suis meilleure maintenant quand vient le temps de performer sous pression. J’ai hâte de pouvoir mettre ces leçons en pratique aux prochains Jeux olympiques. »

– Isabelle Weidemann

« Je patine vraiment bien à l’entraînement depuis un mois et je me suis bien senti tout l’été durant. Je pense que j’avais en moi la capacité d’être plus rapide par quelques dixièmes [de seconde] aujourd’hui, mais ça n’a pas été parfait au niveau de l’exécution. Je suis venu près de mon record personnel même si je ne me sentais pas à mon mieux, ce qui est encourageant. Je bâtis sur mes acquis d’année en année et je pense que lorsque je suis à mon meilleur, je peux être le meilleur au monde. »

– Laurent Dubreui

« Pour le moment, je suis un peu incrédule à la suite de la course et je suis tellement contente d’avoir pu mettre tout ça ensemble et d’aller aussi vite que je l’ai fait. Ma devise, désormais, c’est de faire ça simple et de patiner comme je sais le faire. Ce sera la première fois que j’irai sur le circuit de la Coupe du monde et j’ai hâte d’apprendre aux côtés de mes coéquipières et des patineuses d’expérience qui font partie de notre équipe. »

– Brooklyn McDougall

.ca
613-797-1630PERSONNE RESSOURCE
Nicole Espenant
Patinage de vitesse Canada
communications@speedskating.ca
613-797-1630

RESSOURCES
Informations
Horaire
Résultats
Photos
Web diffusion