Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

La participation sportive peut être une partie intégrante et gratifiante de la vie. Toutefois, tous les bienfaits de l’exercice compétitif et récréatif peuvent être éliminés par une commotion cérébrale. En effet, c’est une blessure qui peut être évitée en ayant les connaissances adéquates et en appliquant des mesures préventives. Le sport est particulièrement avantageux pour les adolescents, et ceux qui font du sport à l’adolescence ont souvent de meilleures aptitudes sociales, développent une plus grande confiance et sont plus susceptibles d’avoir une santé plus durable que les personnes qui ne prennent pas part à de l’activité physique. Malheureusement, les adolescents sont ceux qui sont les plus vulnérables aux commotions cérébrales. En effet, 64 pour cent des personnes de 10 à 18 ans qui se rendent à l’urgence ont subi une blessure liée à un sport ou à une activité récréative. Chez ces personnes, on diagnostique une commotion cérébrale pas moins de 39 pour cent du temps, et il est possible que 24 pour cent des autres patients aient aussi subi une commotion. Par ailleurs, la prévalence des commotions cérébrales a augmenté de 40 % de 2004 à 2014 au football, au soccer et au hockey.

La conférence sur les commotions cérébrales dans le sport « Nous pouvons faire mieux » du gouverneur général

Encouragé par son désir que les jeunes Canadiens puissent jouer en toute sécurité et continuer de pratiquer des sports et des activités physiques, le gouverneur général a consacré une journée complète en décembre 2016 à tenir une conférence avec d’anciens athlètes professionnels, des athlètes olympiques et paralympiques et des représentants de la communauté médicale et sportive afin de discuter des commotions cérébrales dans le sport et des possibilités d’amélioration pour que les jeunes Canadiens jouent de façon sécuritaire et continuent de faire du sport et de l’activité physique. L’enregistrement de la séance peut être consulté dans la diffusion de la Conférence sur les commotions cérébrales dans le sport de CPAC. De plus, la ministre du Sport et des Personnes handicapées et le gouverneur général ont échangé avec la communauté en ligne lors d’une activité organisée par le Centre de ressources de renseignements sur le sport (SIRC) visant à partager des commentaires de Canadiens de partout au pays sur le thème des commotions cérébrales.

Parlons des commotions cérébrales – Sommet d’Ottawa du printemps 2017

Le Conseil du sport d’Ottawa a toujours encouragé la participation sportive et déployé des efforts pour faire en sorte que l’environnement sportif soit sécuritaire pour tous et que des occasions d’apprentissage sont offertes. Des preuves irréfutables démontrent que la sensibilisation à l’égard des commotions cérébrales a une incidence sur le nombre de cas signalés et peut ainsi réduire les conséquences des commotions cérébrales dans le sport. Le Conseil du sport d’Ottawa, en partenariat avec le SIRC, se sont inspirés de la conférence sur les commotions cérébrales du gouverneur général et ont tenu le Sommet sur le sport d’Ottawa du printemps 2017 sous le thème « Parlons des commotions cérébrales » pour poursuivre la discussion. L’objectif du Sommet 2017 était de tenir de nouvelles discussions sur la prévalence accrue des commotions dans le sport par l’entremise d’une série de présentations et de discussions en table ronde. L’événement a aussi permis aux participants de réseauter avec des personnes qui connaissent les mêmes défis qu’eux. Les participants ont été encouragés à prendre quelques minutes pour visionner cette vidéo sur la gestion des commotions cérébrales, qui constituait une bonne introduction aux discussions du Sommet.

Le Sommet visait aussi à pousser les discussions sur la prévalence accrue des commotions cérébrales dans le sport, ainsi qu’à souligner les plus récentes recherches dans ce domaine en constante évolution et partager les observations de parents, d’entraîneurs et d’athlètes. Le programme comprenait un exposé principal, un panel et des discussions en table ronde.

Présentateurs du Sommet
  • Oratrice principale : Andrée-Anne Ledoux, Ph. D., candidate au post-doctorat (commotions cérébrales en pédiatrie), Institut de recherche du Children’s Hospital of Eastern Ontario

Mme Andrée-Anne Ledoux a discuté avec les participants et établi un contexte au sujet des éléments suivants :

      • reconnaître et comprendre les commotions cérébrales;
      • connaître les facteurs qui permettent d’identifier les enfants qui connaîtront des symptômes plus longs;
      • examiner le lien entre l’activité physique précoce et les risques de récupération prolongée.

Une copie de la présentation très intéressante de Mme Ledoux est disponible.

  • Discussion du panel (parent, athlète, entraîneur) :
      • Ian Mendes, animateur, TSN 1200;
      • Gordon Stringer, Rowan’s Law et le projet à long terme de Rowan;
      • Karolina Wisniewska, athlète paralympique, ski alpin;
      • Lorraine Lafrenière, chef de la direction, Association des entraîneurs du Canada.
Ressource d’apprentissage tirées du Sommet sur les commotions cérébrales d’Ottawa

Une vidéo de module d’apprentissage en ligne a été développée à partir des présentations et des discussions du panel afin que tout le matériel éducatif soit accessible aux membres de la communauté d’organisations sportives d’Ottawa. La vidéo permet aussi d’accroître le public cible au-delà des participants du Sommet.