Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Avec la popularité grandissante du CrossFit et des courses à obstacles (Spartan, Warrior Dash, Mud Run, etc.), en plus de superbes campagnes de marketing comme #liftlikeagirl et This Girl Can, de plus en plus de femmes s’inscrivent à un centre d’entraînement municipal pour y faire de la musculation. L’haltérophilie est une des meilleures façons d’améliorer le métabolisme, de renforcer la densité des os, de perdre du poids et de réduire la pression artérielle, sans compter d’autres bienfaits comme l’amélioration de la confiance en soi et le rehaussement de la qualité de vie globale.

Quand les gens pensent à l’haltérophilie, ils pensent souvent aux hommes culturistes et aux haltères, alors que le culturisme et l’haltérophilie sont des choses très différentes. Il existe de nombreuses façons d’accroître la force du corps :

Dynamophilie et haltérophilie de style olympique – Ces deux disciplines sont semblables sur le plan de la compétition et ont pour but de soulever le plus de poids possible lors de plusieurs levages. Le gagnant est la personne dont le total combiné est le plus élevé (addition des poids de tous les levages). La différence entre ces deux concepts est simplement la façon de soulever les poids. En dynamophilie, il faut faire un accroupi, un développé-couché et un soulevé de terre, tandis qu’en haltérophilie de style olympique, l’athlète doit faire deux levages au-dessus de la tête, qu’on appelle un épaulé-jeté et un arraché.

« La dynamophilie, c’est comme la vie, c’est-à-dire une progression de plusieurs étapes. On ne va pas toujours vers l’avant, mais si on persévère, on réussit au final. » – Linda Rousseau, 63 ans, de Hamilton (Ontario), qui a établi un record mondial dans la catégorie de poids M3 84 kilogrammes aux championnats d’haltérophilie régionaux nord-américains le 5 juillet 2017

Poids du corps ou callisthénie – Deux merveilleux avantages d’un entraînement utilisant le poids du corps sont qu’il ne faut aucun investissement financier et qu’on peut le faire n’importe où : à la maison, au travail et même en vacances. Parmi les exercices courants, on note les pompes, les accroupis, les fentes, les tractions à la barre fixe, les burpees, la planche et la chaise sur un mur. Soyez aussi créatif que vous le voulez et modifiez chaque mouvement pour répondre à vos besoins.

Kettlebells, sacs de sables, clubbells, etc. – Bien qu’elles soient relativement nouvelles en Amérique du Nord, les kettlebells existent depuis longtemps. Elles sont faites en acier et ont la forme d’une boule de canon avec une poignée sur le dessus. Elles permettent un conditionnement physique complet, en plus d’accroître la mobilité et l’amplitude de mouvement. Étant donné sa popularité et son accessibilité, il n’est pas compliqué de trouver des séances d’entraînement de kettlebell individuelles ou en groupe, selon vos préférences.

Bonne technique – Si vous êtes débutant, il est important d’apprendre les bons mouvements dès le début. En ayant une bonne technique, vous maximiserez vos efforts, mais si vous dépassez vos limites, vous pouvez subir une blessure qui nuira à votre entraînement. À l’inverse, si vos efforts sont trop faibles, vous n’obtiendrez pas les résultats visés. La meilleure solution est de vous renseigner sur les centres d’entraînement près de chez vous et trouver un entraîneur qui pourra vous enseigner la base.

La communauté entourant les centres d’haltérophilie est la raison principale pour laquelle les femmes retournent s’entraîner chaque semaine. Le volet social et le soutien connexe rendent le processus d’apprentissage plus agréable. Jetez un œil à ce qu’offre votre ville, prenez des haltères et commencez à lever des poids.

Sources:

O’Connor P, Poudevigne M, Cress M, Moti R, Clapp I. Safety and Efficacy of Supervised Strength Training Adopted in Pregnancy. Journal of Physical Activity & Health. March 2011;8(3):309-320.

Patterson M, Umstattd Meyer M, Beville J. Potential Predictors of College Women Meeting Strength Training Recommendations: Application of the Integrated Behavioral Model. Journal of Physical Activity & Health. July 2015;12(7):998-1004.

PERRY C. 12-Week Beginner’s Weightlifting Plan for Women. Muscle & Fitness Hers. January 2017;18(1):94-103d.

Seguin R, Economos C, Palombo R, Hyatt R, Kuder J, Nelson M. Strength Training and Older Women: A Cross-Sectional Study Examining Factors Related to Exercise Adherence. Journal of Aging & Physical Activity. April 2010;18(2):201-218.

À propos de l’auteure : Michelle est une spécialiste de la gestion de l’information qui se spécialise dans la recherche et l’enseignement sur le sport et la forme physique depuis de nombreuses années. Michelle fait part de son expertise au SIRC depuis plus de quatre ans.



Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.