Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

Malgré les nombreux bienfaits pour la santé associés à l’activité physique régulière, à l’heure actuelle, seulement 18 % des adultes canadiens respectent les directives nationales en matière d’activité physique (Statistique Canada, 2017). Pour aider à contrer cette tendance, ParticipACTION a conçu une application afin d’encourager les Canadiens à être actifs et à s’engager dans un mouvement… pour encore plus de mouvement.

Le développement de cette plateforme démontre le leadership de ParticipACTION dans le secteur et constitue un exemple unique d’application des connaissances. L’appli est conçue non seulement pour motiver les Canadiens à bouger, mais aussi afin de les amener à comprendre pourquoi c’est important de le faire. ParticipACTION s’engage à aider les gens, peu importe leur niveau d’activité physique, à profiter de tous les bienfaits liés à un mode de vie actif et à leur permettre de S’énergiser mieux, de Sourire mieux et même de Dormir mieux.

Le caractère multifonctionnel de l’appli de ParticipACTION permettra aux Canadiens de se fixer des objectifs en matière d’activité physique, d’élaborer un plan d’action pour les atteindre et de suivre leurs progrès et leurs succès en cours de route. Des vidéos de démonstration faciles, des directives pour des séances d’entraînement à domicile, du contenu personnalisé et des suggestions de nouvelles activités physiques et sportives à essayer font de l’application « l’appli qui fait bouger le monde ».

Peser le pour et le contre des interventions basées sur des applications

L’utilisation du téléphone cellulaire continue d’augmenter au pays, et plus de 88 % des Canadiens sont abonnés à un service de téléphonie mobile (Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, 2018). La tendance de bien des gens à passer trop de temps sur leur appareil mobile est de plus en plus préoccupante, mais les téléphones intelligents offrent une occasion unique de communiquer directement avec la population. Les technologies portables et les applications qui existent actuellement pour les téléphones intelligents peuvent aider à sensibiliser les gens à leur niveau d’activité physique, mais souvent, elles n’offrent pas le soutien tangible et l’information nécessaire pour maintenir ou améliorer ce niveau. Étant donné l’utilisation répandue des téléphones intelligents chez les Canadiens, la popularité croissante des applications et leur utilité pour le suivi, ParticipACTION a choisi de développer une application fondée sur des données probantes pour aider les Canadiens à mener une vie plus active.

Une appli enracinée dans les faits

L’appli de ParticipACTION s’appuie fortement sur la roue du changement comportemental (Michie et al., 2011), la théorie de l’autodétermination (Ryan et Deci, 2017) et le modèle transthéorique (Prochaska et DiClemente, 1985). Ensemble, ces théories et ces modèles ont servi de cadre pour élaborer le contenu et la séquence d’information nécessaires, et soutiennent la livraison du contenu dans un ordre logique à mesure que les utilisateurs passent de la sélection et de la planification de leur objectif, à l’atteinte de leur objectif et à l’évaluation de celui-ci.

Des techniques spécifiques de changement comportemental ont été choisies à partir de la roue du changement comportemental afin d’encadrer l’élaboration du contenu. Plus précisément, l’identification des obstacles, la planification des mesures, la modélisation et l’autosurveillance ont servi à orienter l’information utilisée pour les premières versions de l’application. La théorie de l’autodétermination explique quant à elle comment soutenir les tendances naturelles ou intrinsèques des individus à adopter de façon efficace un comportement sain. Par conséquent, les principes de cette théorie ont été utilisés pour élaborer un contenu visant à motiver les personnes à devenir plus actives. Et bien que le changement se produise rarement de façon linéaire, les principes du modèle transthéorique ont été librement utilisés pour créer du contenu à l’appui des différentes étapes du changement lorsqu’une personne adopte un mode de vie plus actif.

Une application appuyée par les experts de ParticipACTION

L’application ParticipACTION a été conçue par l’agence commerciale GALE et la société de conception et de développement d’applications mobiles Clearbridge Mobile. La conception du cadre stratégique et le développement de contenu de l’application ont été menés par la responsable scientifique de l’activité physique de ParticipACTION et ont ensuite été validés par le groupe consultatif de recherche de ParticipACTION, composé de huit chefs de file nationaux et internationaux en matière d’activité physique, de santé publique et de santé des populations, et de recherche en évaluation.

La Société canadienne de physiologie de l’exercice (SCPE) a eu le mandat de passer en revue la marche à suivre et chacune des démonstrations d’exercices. Des spécialistes de la cueillette de données ont également été chargés de s’assurer que les fonctionnalités mises en place pouvaient recueillir de façon appropriée les données souhaitées (données de mouvement, consommation de contenu, temps passé sur l’application ou les données liées à certains éléments de contenu, etc. À mesure que les utilisateurs continuent d’utiliser l’application, le moteur d’apprentissage automatique commence à générer des recommandations de contenu personnalisées.

Une fois le contenu défini, la responsable scientifique interne a procédé à une vérification pour des raisons de rigueur et d’exactitude, et des spécialistes du marketing ont vérifié que tout le matériel était conforme à la marque, au message et au ton de ParticipACTION.

Une analyse concurrentielle approfondie d’autres applications liées à la santé et à la condition physique a également été effectuée, et une consultation d’experts et une étude de marché ont été menées pour aider à déterminer les principales caractéristiques d’une application sur l’activité physique. Par exemple, 30 % des Canadiens ont indiqué que l’intégration d’un « tableau de bord des activités » pour faire le suivi des progrès pourrait les aider à augmenter leurs chances d’atteindre leurs objectifs (Maru Matchbox, 2018).

Comment fonctionne l’application

Le but ultime de l’appli de ParticipACTION est d’aider les Canadiens à se conformer aux directives nationales en matière d’activité physique, qui sont de 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée à élevée chaque semaine (SCPE, 2012). Contrairement aux applications de podomètre, seules les activités pratiquées à une intensité modérée à élevées, aussi appelées « minutes actives », sont prises en compte dans l’objectif hebdomadaire de l’utilisateur. Pour enregistrer une « minute active », l’utilisateur doit se déplacer à un rythme de 100 pas par minute, ce qui correspond à un rythme modéré à élevé selon les recherches (Tudor-Lock et al., 2019). L’appli de ParticipACTION est la seule à mettre l’accent sur l’activité physique d’intensité modérée à élevée. La prochaine mise à jour de l’application permettra aux utilisateurs d’enregistrer toutes leurs minutes d’activité physique, peu importe l’intensité, afin d’obtenir un portrait plus global de leurs mouvements quotidiens. Cependant, inciter les utilisateurs à augmenter leur intensité d’activité chaque semaine demeurera l’objectif principal de l’application.

Une fois inscrits, les utilisateurs sont regroupés en fonction de trois types de données, afin de recevoir une expérience personnalisée et adaptée à leur niveau d’activité physique. Les utilisateurs seront d’abord regroupés sur la base de leurs données comportementales, ce qui comprend les objectifs d’activité suggérés et les activités courantes. Ensuite, les données transactionnelles, telles que les données de l’application de l’appareil et les minutes d’activité quotidienne recueillies par l’application, seront utilisées. La couche finale du regroupement est formée de données démographiques sur les utilisateurs, comme l’âge, le sexe et le code postal. L’inclusion de variables démographiques supplémentaires (personne ayant une limitation, minorités visibles, etc.) aidera à approfondir la segmentation.

L’appli de ParticipACTION peut aider les personnes qui ne savent pas exactement quel devrait être leur objectif en matière d’activité physique à se fixer un but réaliste et mesurable, adapté à leur niveau d’activité physique. Cet objectif est basé sur leur objectif hebdomadaire de « minutes actives ».

À mesure que l’utilisateur continue d’utiliser l’application, la science des données et l’apprentissage automatique entrent en jeu pour fournir un contenu personnalisé, comme des suggestions d’activités pour le motiver et l’aider à rester sur la bonne voie. Plus l’utilisateur alimente l’application, plus celle-ci est en mesure d’apprendre et de personnaliser le contenu.

Tirer parti de la motivation extrinsèque et de la motivation intrinsèque

Selon un récent sondage mené par Maru Matchbox (2018), 42 % des Canadiens pensent que des mesures incitatives et des récompenses qui célèbrent à la fois les petites et les grandes étapes seraient un facteur motivant pour les inciter à faire de l’activité physique.

Le concept de récompense joue un rôle clé dans le changement comportemental. Les récompenses sont reconnues comme technique précisément liée au changement comportemental (Michie et al., 2011) et peuvent aider à éviter d’adopter un comportement négatif ou continuer d’avoir un comportement positif. Par exemple, lorsqu’une personne est récompensée pour un bon comportement – bouger plus, dans le cas qui nous concerne –, elle sera davantage motivée à rester active dans l’espoir d’obtenir plus de récompenses. Cette forme de renforcement positif contribue à fermer la boucle de rétroaction et nous conditionne à répéter le comportement.

Les récompenses peuvent être extrinsèques, par exemple lorsque l’on reçoit des compliments ou des encouragements de personnes dans nos cercles sociaux, ou même dans le cas de mesures incitatives en argent pour poursuivre sur une bonne lancée. Les récompenses peuvent aussi être intrinsèques, comme lorsque l’on se sent bien dans sa peau ou que l’on éprouve un sentiment d’accomplissement. Habituellement, les récompenses de nature intrinsèque sont plus souvent associées avec les changements comportementaux à long terme.

À l’heure actuelle, l’appli de ParticipACTION offre un éventail de récompenses extrinsèques aux utilisateurs qui travaillent afin d’atteindre leurs objectifs en matière d’activité physique et qui consultent le contenu de l’application. Plus les utilisateurs enregistrent leurs minutes d’activité physique, plus ils se rapprocheront de leurs objectifs et plus ils auront l’occasion d’accumuler des médailles et des entrées pour remporter des prix hebdomadaires, mensuels et trimestriels.

Pour les prochaines versions de l’appli, ParticipACTION étudiera comment faire évoluer ces récompenses extrinsèques en récompenses intrinsèques, afin de solidifier et maintenir les comportements positifs.

Quelles sont les prochaines étapes?

L’appli de ParticipACTION est offerte gratuitement dans l’App Store et sur Google Play. La prochaine version de l’application (prévue pour le printemps 2019) inclura plus de fonctionnalités et de contenu, qui seront plus précis, et offrira la possibilité de connecter des accessoires (comme la Apple Watch, ou les bracelets Fitbit et Garmin). L’appli continuera d’évoluer en fonction des tendances émergentes et des nouvelles recherches et démonstrations scientifiques.

À propos de ParticipACTION

En tant que principale marque du Canada en matière d’activité physique, ParticipACTION aide les Canadiens à s’asseoir moins et à bouger plus depuis 1971 grâce à des initiatives d’engagement novatrices et à un leadership éclairé.


Références

Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie. Bulletin 02 : Participation à l’activité physique et au sport organisés. Ottawa : Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie; 2016. URL: http://www.cflri.ca/fr/document/bulletin-2-participation-%C3%A0-l%E2%80%99activit%C3%A9-physique-et-au-sport-organis%C3%A9s

Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (2018). Rapport de surveillance des communications. Tiré de : https://crtc.gc.ca/fra/publications/reports/policymonitoring/2018/cmr1.htm

Société canadienne de physiologie de l’exercice (2012). Directives en matière d’activité physique à l’intention des adultes âgés de 18 à 64 ans. Tiré de : https://csepguidelines.ca/fr/adults-18-64/

Colley et al. (2017). Activité physique des enfants et des jeunes au Canada, 2007 à 2015. Rapports sur la santé, 82-003-X. Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/11-627-m/11-627-m2017034-fra.htm

Maru Matchbox. (2018). Custom survey to examine barriers and facilitators to behaviour change related to physical activity. Market Research. Toronto, ON.

Michie et al. (2011). The behaviour change wheel: A new method for characterising and designing behaviour change interventions. Implementation Science, 6(42).

Prochaska & DiClemente. (1983). Stages and processes of self-change in smoking: toward an integrative model of change. Journal of Consulting and Clinical Psychology, 5, 390.

Ryan & Deci. (2017). Self-determination theory: Basic psychological needs in motivation, development, and wellness. New York: Guilford Publishing.

Statistique Canada (2017). Activité physique, autodéclaré chez les adultes, selon le groupe d’âge. Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1310009613&request_locale=fr

Tudor-Locke et al. (2019). Walking cadence (steps/min) and intensity in 21–40year olds: CADENCE-adults. International Journal of Behavioural Nutrition and Physical Activity, 168. Retrieved from: https://ijbnpa.biomedcentral.com/track/pdf/10.1186/s12966-019-0769-6.