Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

Ce billet est le quatrième d’une série en vue des Jeux d’hiver de l’Arctique de 2020 qui auront lieu à Whitehorse, au Yukon, du 15 au 21 mars 2020. Consultez les billets précédents sur le développement des Jeux, le recrutement des bénévoles et l’engagement des Premières nations. Depuis le début des Jeux d’hiver de l’Arctique (JHA) en 1970, les échanges culturels et l’interaction sociale ont été des valeurs clés des Jeux et font partie de ce qui les rend uniques. Avec des contingents venus de tout le Canada, des États-Unis (Alaska), du Groenland, de la Russie et de Sapmi (qui s’étend sur la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie), les JHA peuvent représenter la première occasion pour des participants de voyager en dehors de leur territoire, de leur province ou de leur pays.  La possibilité de visiter de nouveaux endroits, de rencontrer de nouvelles personnes et de découvrir de nouvelles cultures fait de la participation aux JHA une expérience qui change une vie.

Crédit photo : Sport Yukon

L’importance des échanges culturels et de l’interaction sociale est peut-être la plus évidente dans le programme culturel des Jeux. Les artistes des JHA ne viennent pas pour rivaliser les uns avec les autres, mais pour travailler ensemble. Avec la présence de nombreuses langues différentes, les artistes s’appuient souvent sur leur forme artistique pour communiquer avec leurs pairs. Dans la cafétéria, les participants peuvent se retrouver par hasard dans une séance d’improvisation musicale. Pendant qu’ils font la queue pour se rassembler avant la cérémonie d’ouverture, on peut généralement entendre des chants de gorge, des tambours et des danses alors qu’ils célèbrent leur identité culturelle.

Pendant la cérémonie d’ouverture du 15 mars et pendant toute la semaine des Jeux, la culture traditionnelle et les spectacles contemporains seront à l’honneur. Cela comprend des spectacles, des ateliers, des démonstrations d’artistes et des expositions d’art, ainsi qu’un marché culturel.

Les performances sont gratuites, durent de 3 à 5 minutes et sont réalisées par des artistes professionnels dans les lieux d’hébergement et les sites sportifs. Les participants aux activités culturelles auront également la possibilité de suivre des ateliers donnés par des artistes professionnels du Yukon, afin d’acquérir de nouvelles compétences et de renforcer leurs connaissances.

Il y aura trois expositions au Yukon Arts Centre. L’exposition de la galerie principale sur le Nord émergent est une célébration des artistes autochtones émergents de tout le Nord circumpolaire. L’exposition est organisée par l’artiste autochtone Teresa Vander Meer-Chassé de Beaver Creek, au Yukon. Le thème « Le futur du Nord » sera celui de l’exposition de la galerie des jeunes, qui présentera des œuvres d’art réalisées par des étudiants du Yukon, ainsi que par des étudiants de Yamal. La troisième exposition comprendra une peinture murale réalisée par la Youth of Today Society, avec neuf panneaux distincts représentant chacun des neuf contingents. Les expositions sont gratuites pour les participants et le public.

Le chaudron des JHA, créé par l’artiste de métallurgie du Yukon Brian Walker et son fils Justin, sera également installé au Yukon Arts Centre. Le chaudron est fabriqué en cuivre, un matériau qui remonte à au moins 1 500 ans dans l’histoire du Yukon. Le chaudron reflétera les traditions et les histoires liées au cuivre qui sont importantes pour les Premières nations du Yukon.

Au centre culturel Kwanlin Dün, au centre-ville de Whitehorse, où se déroule la compétition des Jeux dénés, il y aura également un marché culturel où seront présentées et vendues des œuvres d’artistes visuels de tout le territoire. Les arts traditionnels, tels que le perlage, la couture et le tannage, seront exposés.

Le programme culturel des JHA se terminera par un gala culturel, intégrant des aspects des neuf contingents nordiques, qui présenteront l’identité circumpolaire des Jeux. Le gala mêlera les pratiques traditionnelles du Nunavut, des Sapmi et du Groenland à des performances contemporaines de résidents de grandes communautés nordiques telles que Whitehorse. Le fait de voir des jeunes aussi liés aux connaissances, aux langues et aux pratiques traditionnelles inspirera le public, ainsi que leurs collègues artistes.

Jeux d’hiver de l’Arctique 2016

Lorsque les Jeux d’hiver de l’Arctique seront officiellement déclarés clos le 21 mars, les participants célébreront avec quelque chose d’un peu moins traditionnel : une soirée dansante avec DJ et de la pizza. Ils échangeront leurs uniformes et leurs épinglettes, puis la majorité d’entre eux monteront à bord de leurs avions pour rentrer chez eux avec de nouvelles histoires à raconter et de nouvelles compétences acquises grâce à leur collaboration d’une semaine.

Bien sûr, accueillir des centaines d’athlètes, d’artistes, d’entraîneurs et d’officiels peut être compliqué sur le plan logistique, surtout dans le Nord. Imaginez que vous essayez de faire expédier 1 800 matelas à 2 100 kilomètres de l’autoroute vers une communauté isolée du Nord, ou de construire 900 lits superposés en moins de 24 heures. Nous examinerons les façons dont les communautés relèvent ces défis dans le prochain billet de la série des JHA; abonnez-vous au bulletin quotidien du sport canadien du SIRC pour vous tenir au courant des publications!

Les Jeux d’hiver de l’Arctique 2020 se tiendront à Whitehorse, au Yukon, du 15 au 21 mars 2020. Suivez l’action avant et pendant les Jeux sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube.


A propos de(s) l'auteur(s)

Echo Ross est directrice du marketing et des médias pour les Jeux d’hiver de l’Arctique 2020. Mme Ross a une formation en journalisme et a couvert deux Jeux d’hiver de l’Arctique précédents en tant que membre des médias. Elle a également travaillé en marketing et en communications pour plusieurs événements nationaux et internationaux, dont trois championnats du monde de softball, le Championnat national de hockey autochtone de 2019, les Jeux d’hiver de l’Arctique de 2012 et la course internationale annuelle de chiens de traîneau Yukon Quest. En dehors de son travail pour les JHA 2020, elle gère le programme de tourisme sportif pour Sport Yukon en tant que sous-traitante.