Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport
Close up of senior female swimming athlete

Paradoxalement, le sport des maîtres est tout aussi célébré qu’ignoré. Les athlètes maîtres sont célébrés parce qu’ils sont motivés, orientés vers un objectif et déterminés à s’épanouir à un âge où la participation sportive est traditionnellement en déclin; ils combattent les stéréotypes et nous permettent de repenser les possibilités. Pourtant, les athlètes maîtres peuvent aussi être une considération « après-coup » par les organisations sportives et ne reçoivent que peu d’attention. Notre équipe de recherche pancanadienne a exploré ce paradoxe et ses conséquences au cours de la dernière décennie. Nous félicitons les chercheurs qui nous ont précédés, depuis les années 80, et qui ont étudié les effets physiologiques de la participation au sport à un âge avancé. Cependant, nous avons constaté le manque relatif d’attention portée aux motivations sociales et psychologiques des athlètes maîtres (AM) et aux besoins des adultes qui cherchent des moyens de pratiquer un sport toute leur vie, ce qui nous a amenés à étudier en quoi les AM sont différents des autres athlètes et ce que cela signifie pour les responsables de programmes et les entraîneurs sportifs.

Le sport des maîtres est annoncé et organisé spécifiquement pour les adultes qui ont dépassé l’âge typique des performances de pointe. En général, les sports des maîtres s’adressent aux athlètes à partir de 35 ans (par exemple, l’athlétisme, le cyclisme), bien que certains commencent dès 18 ans (gymnastique, patinage artistique) ou 25 ans (natation). Ils sont régis par des règles et sont compétitifs. Les AM, par définition, déclarent avoir un rythme d’entraînement régulier avant les compétitions, et la majorité des sports individuels, comme l’athlétisme et la natation, ont des entraîneurs attitrés. Ces personnes comprennent celles qui pratiquent la compétition dans un but récréatif et qui consacrent de deux à six heures par semaine à leur sport, de même que celles qui participent à des événements nationaux et internationaux et y consacrent plus de dix heures par semaine.

Récemment, diverses organisations sportives canadiennes et internationales nous ont contactés et nous ont demandé des renseignements factuels pour les aider à soutenir leurs programmes de sports de maîtres. Le résultat a été un dialogue accru entre les chercheurs et les praticiens sur la manière d’améliorer les expériences sportives de qualité pour les maîtres, et sur des approches uniques pour organiser des séances et entraîner des adultes d’âge moyen et des personnes âgées dans le sport. Le présent article donne un aperçu de ce que nous avons appris sur les programmes visant à améliorer les expériences sportives des AM, en se concentrant sur des thèmes qui ont trouvé un écho auprès des responsables de programmes et des entraîneurs sportifs lors de nos récents webinaires. Nous abordons plus particulièrement le rôle précieux d’un entraîneur et les approches d’entraînement adaptées aux adultes, ainsi que l’émergence d’outils pratiques pour les entraîneurs afin de perfectionner ces approches dans leur métier.

Une expérience sportive de qualité pour les maîtres

Demander aux responsables de programmes et aux entraîneurs sportifs de réfléchir aux caractéristiques d’une expérience sportive de qualité est un excellent moyen d’engager le dialogue sur les AM. Au cours de webinaires et d’autres sessions d’apprentissage avec diverses organisations sportives, nous avons posé la question suivante : « Selon vous, quelles sont les caractéristiques d’une expérience sportive pour adultes qui soit intègre, digne d’investissement et susceptible de générer des bénéfices complets pour les participants? ». Cette question fait vraiment parler les entraîneurs et les responsables de programmes, les amenant à réfléchir aux besoins des AM, qui sont souvent différents de ceux des jeunes, des adolescents ou des jeunes athlètes de haut niveau. Bien que les réponses puissent être assez individualisées, les répondants partagent généralement des points de vue qui s’inscrivent dans plusieurs thèmes identifiables basés sur la recherche dans le domaine. Dans le tableau 1, nous présentons ces thèmes comme les sept caractéristiques d’une expérience sportive de qualité pour les maîtres. Ces caractéristiques découlent de notre interprétation d’un vaste ensemble de données sur le sport de maîtres, y compris des travaux sur la psychologie des AM (Young, 2011; Young, Callary et Rathwell, 2018), le profil des AM (Larson, Young, McHugh et Rodgers, 2020; Rathwell, Callary et Young, 2015) et des études consacrées à l’entraînement des AM (Callary et Young, 2020). Le tableau comprend des descriptions de chaque caractéristique et des questions pour aider les entraîneurs à réfléchir à ces considérations importantes.

Tableau 1 : Caractéristiques d’une expérience sportive de qualité pour les maîtres

  Caractéristiques Exemples de questions à poser aux entraîneurs
Compétition significative Les AM ont des perspectives multiples sur les compétitions, qui fournissent un cadre qui peut enrichir l’activité sportive.
  • Insistez-vous sur la possibilité pour les AM de traduire de manière significative leur travail d’entraînement vers la compétition? D’utiliser les leçons tirées de la compétition pour améliorer leur entraînement?
  • Motivez-vous les AM à se mettre en compétition avec eux-mêmes, à améliorer leurs propres normes?
  • Donnez-vous aux AM la possibilité de s’engager dans des activités compétitives pendant la pratique?
Maîtrise Les AM tirent un sentiment de compétence lorsqu’ils atteignent des objectifs liés à l’apprentissage, à l’amélioration et à l’effort.
  • Mettez-vous en place des progressions qui deviennent de plus en plus complexes au fil du temps et exigent de plus en plus d’efforts?
  • Encouragez-vous les AM à surveiller, à réfléchir, à identifier et à célébrer leur maîtrise?
  • Mettez-vous en place des cas où les AM persévèrent pour finalement surmonter un obstacle à l’acquisition de compétences?
Se tester et s’évaluer Les AM aiment se pousser pour apprendre ou affiner les facettes du sport et apprécient d’être tenus responsables des résultats.
  • Offrez-vous aux AM la possibilité de se tester relativement à des critères de compétences sportives?
  • Collaborez-vous avec les AM sur les critères d’évaluation? À un niveau de difficulté convenu?
  • Vos AM ont-ils la possibilité de réussir ou d’échouer dans les épreuves? Passent-ils de nouveaux tests et font-ils un entraînement approprié pour pouvoir s’améliorer?
Relations de qualité Les AM sont motivés par la recherche et l’exploitation de liens sociaux et d’un sentiment d’appartenance à des personnes ayant des relations avec le sport.   
  • Votre club est-il caractérisé par un climat de proximité où les AM ont le sentiment d’appartenir à un groupe spécial?
  • Comment les normes de votre club encouragent-elles les AM à partager les « bons moments »?
  • Manifestez-vous un intérêt pour chaque AM? Comment établissez-vous des liens entre les questions sportives et non sportives? 
Plaisir et forme physique Les AM veulent s’amuser et apprécier l’idée d’être un athlète, tout en étant soutenus par un programme qui les met en pleine forme.
  • Votre programme permet-il aux AM d’être plus en forme en utilisant des approches « sportives » qui diffèrent des routines d’exercice ou d’entraînement?
  • Vos AM ont-ils un « mode de vie sportif adulte »? Quels sont les aspects de votre programme et/ou de votre entraînement qui permettent aux participants de se qualifier comme « athlètes »?
  • Savez-vous quels sont les aspects de votre programme que les AM trouvent les plus agréables? Les prévoyez-vous suffisamment?
Stimulation intellectuelle Les AM sont intrinsèquement intéressés par la connaissance de leurs activités et il est gratifiant de devenir un « étudiant de leur sport ».
  • Savez-vous quels aspects de votre programme les AM trouvent les plus instructifs? Les planifiez-vous suffisamment?
  • Comment rendez-vous vos adultes plus brillants lorsqu’ils font des choses par eux-mêmes?
  • Utilisez-vous des approches qui remettent en question les AM sur ce qu’ils ne savent pas, de manière à les motiver à apprendre?
Sentiment d’habilitation Les AM veulent sentir que leurs activités sportives découlent de leurs décisions et sont orientées par des collaborations. 
  • Les AM sont-ils fiers de leurs décisions de s’engager dans le sport? Comment encouragez-vous cela?
  • Savez-vous quels aspects de votre programme et/ou de votre entraînement permettent aux AM de s’autodiriger? Les planifiez-vous suffisamment?
  • Votre prise de décision et la planification de votre entraînement sont-elles orientées par une communication bidirectionnelle avec les AM?
Sentiment de validation Les AM doivent sentir que leurs investissements dans le sport sont réciproques et légitimés par la qualité de la pratique, du programme et de l’entraînement qu’ils reçoivent.
  • Vos athlètes pensent-ils en avoir pour leur argent?
  • Votre entraînement respecte-t-il le fait que des adultes occupés ont consacré leur peu de temps libre à vos entraînements?
  • Votre entraînement est-il de qualité suffisante pour légitimer le temps que les AM consacrent à d’autres activités, y compris le temps familial?

 

Nous avons constaté que les entraîneurs sans expérience dans le sport des maîtres supposent généralement que les AM sont soit engagés pour répondre à leurs besoins sociaux, soit des enthousiastes intransigeants qui cherchent à satisfaire une envie de compétition. Nos caractéristiques d’une expérience de qualité dans le sport des maîtres permettent d’avoir une interprétation multidimensionnelle, reconnaissant la remarquable diversité des motivations, des antécédents et des expériences des AM, tout en comprenant leurs réalités uniques à l’âge adulte. La réflexion sur le tableau 1 encourage les praticiens à penser différemment aux approches relatives aux AM et à envisager globalement ce qui est différent avec les cohortes de maîtres.

Qu’est-ce qui est différent dans l’accompagnement des adultes? Leurs besoins psychosociaux uniques

Cyclists racing on country roads

En 2015, nous avons interviewé des nageurs maîtres de clubs communautaires de l’Ontario. Les nageurs ont été interrogés sur leurs souhaits, leurs besoins et leurs préférences par des entraîneurs de leur sport. La conclusion la plus importante était les vastes avantages qu’ils attribuaient au fait d’avoir un entraîneur; essentiellement, ils pensaient que sans entraîneur, leur participation consisterait simplement en de la mise en forme ou de l’exercice. Ils ont décrit des cas où leur entraîneur a amélioré leur confiance, leurs compétences, leur processus d’apprentissage, et leurs habitudes de vie, et a créé un climat répondant à leurs besoins en matière d’affiliation sociale (Callary, Rathwell et Young, 2015). Les entraîneurs de maîtres peuvent être des ressources exceptionnelles qui incarnent la « valeur » des programmes de sport organisé. En étudiant les préférences des AM et la manière dont ils sont satisfaits par les approches des entraîneurs, les chercheurs dans le domaine du sport ont commencé à comprendre l’efficacité de l’entraînement des maîtres. En outre, dans des sports comme le golf, où les instructeurs sont souvent des sous-traitants qui gèrent leur propre entreprise, une meilleure compréhension de la manière d’entraîner efficacement des adultes renforce la « valeur entrepreneuriale ».

Les recherches menées auprès de nageurs maîtres ont permis d’identifier plusieurs domaines d’importance dans l’entraînement des maîtres (Callary et coll., 2015), notamment :

  • Développement professionnel, attributs personnels et connaissances des entraîneurs – Les entraîneurs efficaces font savoir à leurs AM qu’ils investissent continuellement dans la formation des entraîneurs et dans la collecte de nouvelles ressources d’entraînement. Les AM y voient le signe que leur entraîneur est crédible, qu’il se soucie de ses clients et qu’il s’efforce de s’améliorer.
  • Comportements pédagogiques et rétroaction – Les entraîneurs efficaces savent quels athlètes préfèrent la correction technique et être poussés devant les autres, et quels athlètes ne le préfèrent pas. Il existe une grande variabilité dans les types de rétroaction auxquels chaque AM réagit.
  • Planification des entraînements et des programmes – Les entraîneurs efficaces sont des gestionnaires remarquablement efficaces du temps d’entraînement. Ils justifient la présence des adultes aux entraînements par des activités bien structurées et organisées, mais collaborent également sur certains aspects d’un programme flexible afin de permettre aux adultes d’intégrer d’autres entraînements selon leurs propres conditions. Les entraîneurs efficaces motivent les AM ou les rendent « prêts » à s’entraîner, mais savent aussi s’adapter aux fluctuations de l’état de préparation des AM.
  • Préparation et interaction avec les athlètes relativement aux compétitions – Les entraîneurs efficaces utilisent les compétitions à venir pour mettre en contexte les aspects techniques ou stratégiques que les AM doivent travailler lors de l’entraînement.

Les recherches ont montré que ces aspects de l’entraînement peuvent être très différents lorsque l’on travaille avec des AM, par rapport à d’autres cohortes. Cela a été établi dans le domaine de la natation (Callary, Rathwell, et Young, 2017; Ferrari, Bloom, Gilbert et Caron, 2017), le canoë-kayak de vitesse (MacLellan, Callary et Young, 2018), et le bateau-dragon (Callary, Rathwell, MacLellan et Young, 2015), et avec les témoignages d’entraîneurs sur les nuances uniques du travail avec des adultes dans des sports aussi variés que le rugby de touche, le soccer, le ski alpin, le patinage artistique et la marche-course (Callary, Young et Rathwell, 2021).

Les recherches indiquent en particulier que les compétences psychosociales de l’entraînement (c.-à-d. les « compétences relationnelles ou humaines ») doivent être différentes lorsqu’il s’agit d’entraîner des AM. Il existe certainement de la littérature sur les considérations biophysiques, physiologiques et sur les risques de blessures associés à l’entraînement des AM. Cependant, notre nouveau corps de recherche préconise une prise en compte complète des compétences psychosociales qui sont essentielles pour établir des interactions de qualité, des liens sociaux, la confiance et la croyance en la collaboration, et un sens du partenariat (Callary, Currie et Young, 2020). Dans l’ensemble, les entraîneurs qui tiennent effectivement compte des nuances relationnelles dans la manière d’entraîner des athlètes adultes matures jouent un rôle essentiel dans la mise en place d’une expérience sportive de qualité.

Approches d’entraînement axées sur les adultes

Female golf athlete driving.L’un des aspects essentiels de l’entraînement relationnel dans le sport des maîtres est l’utilisation d’approches d’entraînement orientées vers les adultes. Les approches orientées vers les adultes prennent en compte les nuances de l’organisation, de la direction, de l’instruction et de la collaboration avec les AM. Ces approches respectent le concept de soi des adultes et la façon dont il influence leur approche de l’apprentissage, comme leur curiosité accrue et leur tendance à vouloir formuler les défis sportifs de manière personnellement significative (voir MacLellan, Callary et Young, 2019). Au cours des quatre dernières années, nous avons établi cinq approches essentielles de l’entraînement des adultes et développé un sondage sur l’entraînement sportif orienté vers les adultes (SESOA; Rathwell, Young, Callary, Motz, Hoffmann et Currie, 2020) pour aider les entraîneurs à auto-évaluer ces approches dans leur pratique. Il existe également une version correspondante du SESOA pour les athlètes, qui permet aux AM d’évaluer la fréquence à laquelle ils sont confrontés à des approches orientées vers les adultes de la part de leurs entraîneurs. Le tableau 2 définit et décrit chacune de ces cinq approches.

Le SESOA est un outil précieux pour l’apprentissage et la réflexion des entraîneurs, qui peut être utilisé pour améliorer leur développement et leurs performances. Dans le cadre de nos webinaires, les entraîneurs ont réfléchi aux thèmes abordés dans le SESOA et ont examiné comment ils s’appliquent à leur philosophie d’entraînement. De plus, les entraîneurs peuvent apprendre à suivre leurs scores du SESOA (globalement et pour chacune des approches) tout au long de la saison. Les entraîneurs peuvent également utiliser les scores dérivés de la version athlète du SESOA pour recevoir de la rétroaction sur le développement basé sur les expériences de leurs athlètes. Les données des sondages menés auprès des AM peuvent être prises en compte parallèlement aux données d’auto-évaluation des entraîneurs afin d’identifier toute incongruité, par exemple lorsque l’entraîneur estime qu’il utilise une approche orientée vers les adultes mais que celle-ci n’est pas perçue par ses athlètes. Les entraîneurs peuvent utiliser les données combinées pour créer leur propre profil sur la façon dont ils utilisent chacune des cinq approches, sur celles qui sont « reçues » par les athlètes et sur l’évolution de ces relations dans le temps. Un tel processus permet aux entraîneurs de réfléchir sur les forces, les faiblesses, les congruences et les changements liés à la composante relationnelle de leur pratique d’entraînement.

Tableau 2 : Les cinq approches de l’entraînement sportif axées sur les adultes

  Définition de l’approche axée sur les adultes :
Prendre en compte l’individualité des athlètes Comment un entraîneur considère et adapte son approche aux expériences et aux motivations de chaque AM dans la planification, l’organisation et la réalisation de la pratique
Encadrer les situations d’apprentissage Comment un entraîneur encadre les situations d’apprentissage pour ses AM par l’auto-découverte, les scénarios basés sur des problèmes, la modélisation et les évaluations
Transmettre les connaissances en matière d’entraînement Comment un entraîneur partage sa propre expérience sportive pertinente, ses connaissances en matière d’entraînement et son développement professionnel
Respecter les préférences en matière d’effort, de responsabilité et de rétroaction Comment un entraîneur adapte son approche pour tenir compte de la manière dont chaque AM souhaite être tenu responsable de son travail et de ses efforts, et comment chaque AM souhaite recevoir de la rétroaction lors de l’entraînement
Créer des programmes personnalisés Comment un entraîneur considère et adapte les aspects du calendrier (entraînements et compétitions), du programme tout au long de la saison et du soutien lors des compétitions, aux besoins et aux capacités des AM

Obtenir des résultats positifs

Les entraîneurs des AM peuvent appliquer les cinq approches d’entraînement de manière interne – en les utilisant à des moments propices à l’enseignement ou à des occasions opportunes, en fonction des besoins, ou peuvent intentionnellement planifier leur utilisation. Nos recherches récentes ont montré qu’en appliquant les cinq approches du SESOA au cours d’une saison, les entraîneurs étaient en mesure d’améliorer les résultats positifs. Ils ont ainsi pu améliorer leurs relations personnelles avec leurs athlètes et satisfaire les besoins d’autonomie, de compétence et de relations de leurs athlètes. L’utilisation des approches du SESOA par les entraîneurs était également liée de manière significative et positive au degré d’engagement et d’appréciation de leur expérience sportive par les AM (Motz, Rathwell, Young, Callary, Hoffmann, et Currie, 2019). À la lumière de la constatation que les approches du SESOA sont positivement associées aux évaluations des AM pour des résultats sportifs positifs, nous pensons que le SESOA peut être un outil d’auto-évaluation des entraîneurs qui peut favoriser un environnement responsabilisant et peut établir une priorité pour la discussion sur la façon dont les approches d’entraînement répondent aux souhaits et aux besoins des AM. L’utilisation du SESOA dans les webinaires et les ateliers, peut-être de concert avec les concepteurs de la formation des entraîneurs (Callary et Young, 2020), peut attirer l’attention des entraîneurs sur des domaines permettant de nuancer leurs approches auprès des adultes.

Un appel à l’action : Développer des expériences sportives de qualité pour les maîtres

Les recherches factuelles qui ont été menées ces dernières années, et les réactions récentes des entraîneurs à ces informations lors de webinaires, suggèrent qu’il existe de réelles différences entre entraîner des AM et de jeunes athlètes. Il existe sans aucun doute des connaissances intrapersonnelles, interpersonnelles et professionnelles associées de manière générique à l’entraînement de toutes les différentes cohortes, mais il existe clairement des nuances propres aux maîtres en matière de connaissances et de pratiques d’entraînement qui doivent faire l’objet d’une délibération en bonne et due forme si nous voulons satisfaire aux critères d’une expérience sportive de qualité pour les maîtres.

Les organisations sportives avec lesquelles nous avons eu le plaisir d’interagir demandent des informations sur la manière d’entraîner efficacement dans le contexte des maîtres. Les organisations sportives répondent à un besoin, probablement en raison de la perspective d’un nombre croissant de participants maîtres. C’est le moment opportun pour promouvoir des approches plus systématiques et fondées sur des preuves en matière de programmes de sport de haut niveau et de formation des entraîneurs. Il est plus que temps. Lorsque nous avons examiné les sources d’apprentissage pour les entraîneurs d’AM, les entraîneurs ont fait état de nombreuses expérimentations par tâtonnements, beaucoup n’avaient jamais envisagé la nécessité de développer leurs connaissances sur l’encadrement relationnel des adultes, et presque aucun n’avait reçu de formation d’entraîneur sur le sujet (Callary, Rathwell et Young, 2018). Il y avait clairement un manque de connaissances. Nous sommes optimistes quant au fait que les responsables de programmes sportifs veulent en savoir plus sur le développement de pratiques d’entraînement axées sur les adultes et voient de grandes possibilités d’encourager le développement des compétences interpersonnelles et intrapersonnelles des entraîneurs (pas seulement leur connaissance des sciences du sport et leurs compétences spécifiques au sport) pour la cohorte des maîtres.

Ressources recommandées

Coaching Masters Athletes (à venir en avril 2021) – Un manuel de base pour tous les entraîneurs et les étudiants entraîneurs qui travaillent ou prévoient de travailler avec des athlètes maîtres.

www.coachingmastersathletes.com – Contient un catalogue des travaux des auteurs, des infographies relatives à la pratique fondée sur des preuves, des informations sur les outils du SESOA et un réseau de recherche des entraîneurs de maîtres.


A propos de(s) l'auteur(s)

Le Dr Bradley Young est professeur à l’École de cinétique humaine de l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de plus de 50 chapitres et de publications évaluées par des pairs sur des sujets liés aux aspects psychosociaux de la participation au sport tout au long de la vie, aux programmes de sport efficaces pour les maîtres et aux messages promotionnels visant à recruter davantage d’adultes dans le sport. Lui-même jeune athlète de niveau maître et actuellement entraîneur communautaire, il a occupé un poste de conseiller auprès de l’Association canadienne des entraîneurs et siège actuellement au conseil d’administration de Vieillir activement Canada.

Le Dr Scott Rathwell est professeur adjoint au département de kinésiologie et d’éducation physique de l’Université de Lethbridge. Ses recherches portent sur les facteurs psychosociaux liés au sport tout au long de la vie et sur les mécanismes par lesquels les athlètes maîtres maintiennent leurs performances d’élite. Le Dr Rathwell a créé et dirige la Pronghorns Leadership Academy à l’Université de Lethbridge, où il encadre les étudiants-athlètes de l’université dans le but d’améliorer leur capacité de leadership.

La Dre Bettina Callary est titulaire de la chaire de recherche du Canada (niveau 2) en entraînement sportif et en formation des adultes et est professeure associée au département d’études expérimentales sur la communauté et le sport de l’Université du Cap-Breton. Elle effectue des recherches sur la formation et les stratégies de développement des entraîneurs, sur les formateurs d’entraîneurs et sur la compréhension psychosociale de l’entraînement inclusif. Elle dirige le laboratoire Community Active Sport Training and Learning (CoASTaL). La Dre Callary est rédactrice en chef de l’International Sport Coaching Journal, et rédactrice en chef de Sports Coaching Review et du Journal of Aging and Physical Activity. Elle est également entraîneuse de ski alpin et formatrice d’entraîneurs.

Références

Callary, B., Currie, C., & Young, B.W. (2020). Insights into the importance of relational coaching for Masters sport. International Sport Coaching Journal. Online. https://doi.org/10.1123/iscj.2019-0021

Callary, B., Rathwell, S., MacLellan, J., & Young, B.W. (2015). Coaching masters dragon boaters – Perspectives from a coach and an athlete. Presented at the 10th International Council of Coaching Excellence Global Coach Conference, Vierumäki, Finland.

Callary, B., Rathwell, S., & Young, B.W. (2015). Masters swimmers’ experiences with coaches: What they want, what they need, what they get. SAGE Open. http://sgo.sagepub.com/content/5/2/2158244015588960

Callary, B., Rathwell, S., & Young, B.W. (2017). Alignment of Masters swim coaches’ approaches with the Andragogy in Practice Model. International Sport Coaching Journal, 4, 177-190.

Callary, B., Rathwell, S., & Young, B.W. (2018). Coach education and learning sources for coaches of Masters swimmers. International Sport Coaching Journal, 5, 47-59.

Callary, B. & Young, B.W. (2020). What’s good for the goose is good for the gander: Using adult learning principles to synergize coach education and coaching practices in Masters sport. In B. Callary & B. Gearity (Eds.), Coach education and development in sport: Instructional strategies (pp. 215-225). London: Routledge.

Callary, B., Young, B.W., & Rathwell, S. (Eds). (2021). Coaching Masters athletes: Advancing research and practice in adult sport. New York: Routledge.

Ferrari, G., Bloom, G., Gilbert, W., & Caron, J. (2017). Experiences of competitive masters swimmers: Desired coaching characteristics and perceived benefits. International Journal of Sport & Exercise Psychology15, 409-422.

Larson, H., Young, B.W., McHugh, T-L., & Rodgers, W. (2020). Participation profiles of current masters swimmers and their (lack of) retrospective associations with youth experiences. Psychology of Sport & Exercise, 101878. Online ahead of press. doi: 10.1016/j.psychsport.2020.101878

MacLellan, J., Callary, B., & Young, B.W. (2018). Same coach, different approach? How Masters and youth athletes perceive learning opportunities in training. International Journal of Sports Science & Coaching, 13, 167-178.

Motz, D., Rathwell, S., Young, B.W., Callary, B., Hoffmann, M., & Currie, C. (2019). Preliminary criterion validity for the Adult-Oriented Sport Coaching Survey: Associations with key psychosocial variables. Journal of Exercise, Movement, & Sport: Proceedings of the Canadian Society for Psychomotor Learning & Sport Psychology, 51(1), 93. https://www.scapps.org/jems/index.php/1/article/view/2311

Rathwell, S., Callary, B., & Young, B.W. (2015). Exploring the context of coached Masters swim programs: A narrative approach. International Journal of Aquatic Research & Education, 9, 70-88.

Rathwell, S., Young, B.W., Callary, B., Motz, D., Hoffmann, M., & Currie, C. (2020). The Adult Oriented Sport Coaching Survey: An instrument designed to assess coaching behaviours tailored to adult athletes. Journal of Sport & Exercise Psychology. https://doi.org/10.1123/jsep.2020-0031

Young, B.W. (2011). Psycho-social perspectives on the motivation and commitment of Masters athletes. In N. Holt & M. Talbot (Eds.), Lifelong engagement in sport and physical activity (pp.125-138). London: Routledge and the International Council of Sport Science & Physical Education.

Young, B.W., Callary, B., & Rathwell, S. (2018). Psychological considerations for the older athlete. In O. Braddick et al. (Eds.). Oxford Research Encyclopedia of Psychology (pp. 1-26). New York: Oxford University Press. Online. doi: 10.1093/acrefore/9780190236557.013.180