Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Une tradition des Fêtes est presque à nos portes! En effet, le Championnat mondial de hockey junior (CMHJ) M-20 de l’International Ice Hockey Federation (IIHF) 2016 se tiendra à Helsinki, en Finlande, du 26 décembre 2015 au 5 janvier 2016. L’événement a une longue et illustre histoire depuis son lancement 1977. Grâce à la popularité du hockey partout dans le monde, le tournoi a pris de l’expansion pour inclure 10 pays qui se livrent la compétition pour l’or, l’argent et le bronze. Le tournoi est tenu aux États-Unis, en Europe ou au Canada, et ce dernier l’accueille tous les deux ans.

Grâce à la passion du Canada pour le hockey, notre pays a remporté le plus de médailles dans l’histoire du tournoi, soit 16, suivi de la Russie/URSS avec 13. Le Canada a remporté sa première médaille d’or en 1982 et en a gagné cinq d’affilée de 1993 à 1997 et de 2005-2009. Parmi les joueurs actuels de la Ligue nationale de hockey, près de 400 ont participé au CMHJ pour représenter leur pays, ce qui témoigne de la grande qualité des talents qui prennent part au championnat.

La popularité de l’événement est en partie attribuable au réseau de télévision canadien The Sports Network (TSN), qui a obtenu les droits de diffusion en 1991. TSN a réussi à commercialiser le tournoi en misant sur la fierté nationale des Canadiens et des Canadiennes et sur leur amour du hockey. Écouter le tournoi est devenu une tradition annuelle, car il a lieu pendant le temps des Fêtes alors que la plupart des gens sont en vacances. En 2011, 6,1 millions de personnes ont écouté la finale entre le Canada et la Russie, la partie comptant le plus grand nombre de téléspectateurs dans l’histoire du championnat.

Voici certains avantages de la spécialisation sportive :

• Certains sports, comme la gymnastique et le patinage artistique, voient leurs athlètes atteindre leur apogée à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, ce qui signifie que l’athlète doit s’entraîner dès son jeune âge.

• Les athlètes ont une chance accrue d’être reconnus comme futures étoiles montantes par des équipes. En participant à des camps et des tournois sportifs, les jeunes athlètes ont une chance d’exceller rapidement et de se faire reconnaître.

• Il est possible que l’athlète connaisse du succès rapidement s’il se concentre sur un seul sport. Cela peut aussi entraîner une meilleure estime de soi, en plus de motiver l’athlète à poursuivre ses progrès dans ce sport.

• Certains athlètes suivent la règle de 10 000 heures, selon laquelle un athlète qui consacre beaucoup de temps à une chose en particulier va faire de lui un expert en la matière. De nombreux athlètes ont eu du succès en passant des heures à perfectionner leurs compétences, comme Sidney Crosby qui a lancé des milliers de rondelles sur sa laveuse et sa sécheuse dans son sous-sol.

D’un autre côté, il existe bon nombre de recherches qui appuient l’idée qu’il est sain pour les enfants à participer à de multiples sports (aussi appelé échantillonnage). Voici certains des avantages :

• Agilité, équilibre, coordination et vitesse. Le mouvement Au Canada, le sport c’est pour la vie note dans son programme de développement à long terme de l’athlète qu’encourager les enfants à essayer une diversité de sports peut les aider à acquérir des compétences de base, qui sont des éléments essentiels de la réussite future.

Carrières de longue durée. Les athlètes qui y participent à de multiples sports ont une plus grande motivation, confiance et autonomie, puisqu’ils n’ont pas pris part à un seul sport toute leur vie.

• Moins de blessures. Des études mentionnent que les athlètes qui ne jouent qu’à un sport sur une longue période sont plus susceptibles de subir des blessures au cours de leur carrière.

Le sport c’est pour la vie. Les athlètes qui ont eu des expériences positives dans le sport pendant leur enfance sont plus susceptibles de continuer à jouer à toutes les étapes de la vie.

• Capacité de transfert des aptitudes physiques et psychologiques d’un sport à l’autre. Les athlètes peuvent utiliser les compétences d’un sport dans un tout autre sport. Jesse Lumsden est un bon exemple d’athlète qui a transposé ses compétences de football au bobsleigh.

La spécialisation dans le sport et l’essai de divers sports sont deux façons différentes d’aborder la participation à un jeune âge. Les deux offrent leurs avantages et leurs défis, donc assurez-vous de connaître tous les détails avant d’inscrire votre enfant à un sport de jeunes. Restez à l’affût des nouvelles recherches à ce sujet et, bien sûr, n’oubliez pas de prendre part à la frénésie du CMHJ 2016!

 

References:

Russell, W. The Relationship between Youth Sport Specialization, Reasons for Participation, and Youth Sport Participation Motivations: A Retrospective Study. Journal of Sport Behaviour. Volume 37, Number 3, pp 286-305. September 2014.

Hall R, Barber Foss K, Hewett T, Myer G. Sport Specialization’s Association with an Increased Risk of Developing Anterior Knee Pain in Adolescent Female Athletes. Journal of Sport Rehabilitation. Volume 24, pp 31-15. 2015

 

Andrew Caudwell

 


 



Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.