Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport
Older adult female playing golf, swinging to hit golf ball on the green.

J’ai commencé à jouer au golf en raison des hot dogs. À 14 ans, je voulais me lier d’amitié avec les autres jeunes de mon club de golf, et ma principale motivation après les 9 trous était de faire la fête avec mes amis autour d’un hot dog et d’un lait frappé au chocolat.

Photo of Lindsay Knowlton, founder of Iron Lady Golf.
Lindsay Knowlton, fondatrice de Iron Lady Golf et membre de la PGA du Canada

25 ans plus tard, le golf est devenu ma passion. J’ai joué et participé à des compétitions dans le monde entier. J’ai également enseigné à plus de 10 000 femmes comment jouer au golf.

Comme moi, ces femmes sont presque toujours intéressées à bien plus qu’apprendre à jouer au golf. Elles apprennent aussi à s’intégrer dans leurs activités professionnelles ou à passer plus de temps avec leur partenaire et leur famille. Elles souhaitent trouver de nouvelles amitiés et des compagnons de voyage, faire de l’exercice, passer du temps dans la nature ou prendre l’air.

Aujourd’hui plus que jamais, le golf est bien plus qu’un jeu. La communauté est l’élément fondamental qui permet au golf de perdurer. Dans ce billet de blogue, je propose des stratégies et des conseils fondés sur des recherches et mes propres expériences pour aider les clubs et les organisations de golf à créer des environnements inclusifs et accueillants qui aident les femmes à dire « oui » au golf.

Plus qu’un jeu

Women standing together and smiling on golf course. Members of Iron Lady Golf. Mes expériences personnelles ont étroitement reflété les recherches sur les motivations et les avantages de la participation des femmes au golf. Les résultats des recherches tournent en grande partie autour des bienfaits de l’exercice physique par l’entremise du golf et des aspects sociaux du jeu. Par exemple, dans une étude récente, 76 % des femmes ont cité l’exercice et la santé et 68 % des femmes ont déclaré que la socialisation avec la famille et les amis était leur principale raison de jouer au golf (The R&A, 2018). Par rapport aux hommes, les femmes sont moins susceptibles d’être motivées par le réseautage d’affaires, la tradition ou le renforcement de la maîtrise (McGinnis et Gentry, 2006).

Malheureusement, les terrains de golf ne sont pas toujours perçus comme des lieux accueillants pour les femmes. La structure, les règles et l’étiquette sociale du jeu sont souvent ancrées dans un environnement dominé par les hommes. Tout cela peut entraîner de l’anxiété et un manque de confiance chez les femmes, surtout si elles sont débutantes au golf (McGinnis et Gentry, 2006). Les obstacles supplémentaires pour les femmes, en particulier celles qui ont des horaires familiaux chargés, comprennent le temps à consacrer et le coût des leçons, de la pratique et des abonnements (Syngenta UK Ltd., 2014).

Members of Iron Lady Golf on the golf course, smiling. D’après mon expérience, les communautés de golf qui fonctionnent bien pour les femmes, en particulier pour les débutantes, sont des communautés où les règles et les cartes de pointage viennent après le plaisir. Ce sont des environnements sûrs et inclusifs qui permettent aux femmes de passer du temps à l’extérieur avec des amis et d’améliorer leur jeu en même temps. Ils créent un sentiment d’appartenance, des lieux où les rires et les discussions sur la vie, le travail et ce qu’il faut commander au chalet sont le plus souvent entendus de l’autre côté de l’allée. Après le temps passé sur le parcours, le partage d’information qui suit est tout aussi important. Il s’agit de célébrer avec un repas, de discuter de la journée et peut-être même de parler du voyage de golf que le groupe fera ensemble un jour.

Créer des espaces de golf accueillants

S’assurer que les terrains de golf sont des lieux accueillants, où les participants se sentent inclus, est le point de départ le plus important pour les clubs et organisations de golf (Sports & Leisure Research Group, 2010; The R&A, 2018). Je recommande de commencer cela avant que les golfeuses potentielles mettent le pied sur le parcours. Cela peut se traduire par un courriel d’information, un appel, ou encore mieux une vidéo de rencontre pour accueillir les femmes. Pendant cet accueil, faites savoir aux femmes ce qu’elles peuvent attendre, et comment et où se présenter sur le parcours.

Group of women on golf course, smiling in a line. Members of Iron Lady Golf.Sur le parcours, je suggère que les programmes commencent par une rencontre avec les autres golfeurs et une visite du parcours et des installations. Au-delà de l’offre de diverses options d’adhésion et de trousses d’information avec des conseils pour les nouveaux membres, les recherches montrent qu’une signalisation des directions clairement indiquée et la possibilité d’apprendre la disposition du parcours rendent le golf plus accessible aux femmes (Sports & Leisure Research Group, 2010; The R&A, 2018). Même l’inclusion d’une brève session sur l’étiquette et la façon de trouver leur chemin dans le club peut aider. Ensuite, passez au développement des compétences pour accroître leur confiance dans le jeu, par exemple, par des leçons structurées (The R&A, 2018).

Une fois qu’elles sont à l’aise, encouragez les golfeuses à se rendre sur le parcours ensemble, pendant les moments plus calmes de la journée. Ainsi, elles se sentiront moins pressées et pourront profiter des 9 trous. Pour les femmes, en particulier celles qui ont des horaires familiaux ou professionnels chargés, il est important de proposer des possibilités flexibles, comme des événements adaptés aux familles ou la possibilité de jouer moins de 18 trous (The R&A, 2018, 2019). Enfin, intégrez des composantes sociales pour chaque programme et événement pour favoriser le plaisir et l’esprit de communauté. Par exemple, quelque chose comme un événement « boisson et coup de bâton » où les gens peuvent pratiquer des compétences de golf tout en échangeant avec d’autres personnes et en appréciant un repas ou une boisson. Ces éléments sont fondamentaux pour assurer que le golf perdure.

Développer le jeu

Group of women golfers smiling and taking a selfie. Members of Iron Lady Golf. L’augmentation et la fidélisation du nombre de golfeuses actives peuvent entraîner une croissance significative de l’industrie du golf. Pour les nouvelles golfeuses comme pour les joueuses expérimentées, le golf permet de privilégier la santé et le bien-être tout en créant des liens avec les autres. Pour aider les femmes à dire « oui » au golf, il est essentiel de créer un sentiment de communauté. Accueillez une nouvelle communauté de femmes dans le golf et assistez à la croissance de ce sport.


A propos de(s) l'auteur(s)

Lindsay Knowlton est la fondatrice de Iron Lady Golf et elle est membre de la PGA du Canada. Sa passion est d’aider plus de femmes à dire « oui » au golf et à bâtir des communautés. Mme Knowlton a été capitaine de l’équipe féminine de golf de l’État de l’Ohio, elle a été membre de l’équipe nationale du Canada pendant trois ans et a gagné la médaille d’argent aux championnats du monde de 2004. Elle a également réalisé trois trous en 1!

Références

McGinnis, L. P. et Gentry, J. W. (2006). Getting past the red tees: constraints women face in golf and strategies to help them stay. Journal of Sport Management, 20, 218 à 247

Sports & Leisure Research Group. (2010). The right invitation: A comprehensive research study to guide the golf industry to meaningfully increase women’s golf participation and satisfaction. Tiré de http://www.golfwithwomen.com/wp-content/uploads/2010/08/FinalReport1.pdf

Syngenta UK Ltd. (2014). The opportunity to grow golf: Female participation. Tiré de http://www.greencast.co.uk/

The R&A. (2019). Golf around the world 2019. Tiré de https://www.randa.org/en/theranda/abouttheranda/downloadsandpublications

The R&A (2018). Women’s, girls’ and family participation in golf: An overview of existing research (2018). Tiré de https://www.randa.org/en/theranda/abouttheranda/downloadsandpublications


Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.