Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

Les effets relatifs de l’âge sont des avantages développementaux dont bénéficient les personnes nées au cours des premiers mois de l’année par rapport à un groupe d’âge né avant une date limite déterminée (Barnsley et coll., 1985). Dans les domaines du sport et de l’éducation, les effets relatifs de l’âge ont tendance à perdurer, et ces avantages cumulatifs peuvent avoir un effet sur le développement global de l’enfant (Murray, 2003). Ce projet de recherche portait sur les avantages cumulatifs que représentent les effets relatifs de l’âge chez les adolescentes canadiens de sexe masculin qui jouent au hockey sur glace à différents niveaux de compétition (c.-à-d. dans des ligues locales et dans des ligues qui compétitionnent sur la route) et visait à : a) évaluer les comportements de leadership et les autres aspects du développement (p. ex. aptitudes personnelles et sociales, fixation de buts) chez les joueurs de hockey canadiens dans le contexte es effets relatifs de l’âge; b) comparer les caractéristiques des joueurs de hockey plus jeunes et plus âgés.

Même s’il y avait beaucoup plus de joueurs compétitionnant sur la route qui étaient nés dans les premiers mois de l’année de référence plutôt que dans les derniers mois, aucune différence notable n’a été constatée dans les comportements de leadership ou les autres incidences sur le développement parmi les joueurs de ces deux types de ligues, quel que soit le quartile de naissance. De plus, il n’y avait aucun lien significatif entre le quartile de naissance et le niveau de compétition et ces incidences. Ces résultats devraient être une source de réconfort pour les administrateurs du sport, compte tenu surtout des rapports montrant de quelle façon les effets relatifs de l’âge se répercutent sur le développement des jeunes dans d’autres contextes, comme l’éducation (p. ex. Cobley et coll., 2009; Dhuey et Lipscomb, 2008). Dans la mesure où la pratique du hockey offre aux adolescents de sexe masculin des chances égales de développer des aptitudes qui sont appréciées en milieu de travail (Kuhn et Weinberger, 2005), cette constatation est réjouissante.

Méthodes de recherche

Des adolescents qui jouaient au hockey dans des ligues locales et des ligues compétitionnant sur la route ont été recrutés lors de tournois dans diverses régions de l’Ontario. Nous leur avons demandé de répondre à un sondage en ligne pour recueillir des données démographiques générales, entre autres la date de naissance, et de répondre aux questionnaires Leadership Scale for Sport (LSS; Chelladurai et Saleh, 1980) et Youth Experience Survey for Sport (YES-S; MacDonald et coll., 2012). Le LSS mesure cinq dimensions du leadership, tandis que le YES-S examine cinq dimensions du développement des jeunes : aptitudes personnelles et sociales, esprit d’initiative, fixation de buts, capacités cognitives et expériences négatives. Les deux échelles s’étaient avérées un modèle adéquat et fiable dans des recherches précédentes portant sur les athlètes adolescents.

Pour déterminer si les effets relatifs de l’âge se faisaient sentir parmi les échantillons de joueurs, nous avons groupé les athlètes selon le quartile de naissance en utilisant la date limite du 31 décembre (préconisée par Hockey Canada). Les athlètes nés en janvier, février et mars faisaient partie du premier quartile (Q1), tandis que le deuxième quartile (Q2) comprenait les athlètes nés en avril, mai et juin, et ainsi de suite. Nous avons effectué un test de validité de l’ajustement par la méthode du chi carré pour déterminer si la répartition des dates de naissance des athlètes masculins jouant au hockey dans des lignes locales ou des lignes compétitionnant sur la route différait sensiblement de ce à quoi nous nous serions attendus pour des joueurs de niveau midget (15 à 17 ans) de l’Ontario Hockey Federation (Hancock et coll., 2013) et la population générale canadienne. L’ampleur de l’effet a été calculée au moyen du coefficient Phi de Cramer et, lorsque c’était nécessaire, les valeurs résiduelles normalisées des valeurs de chi carré importantes ont été calculées post hoc pour déterminer quels quartiles différaient beaucoup de la répartition attendue des dates de naissance.

Enfin, nous avons effectué des analyses de la variance à plusieurs variables afin de déterminer si les résultats obtenus pour les sous-échelles du LSS et du YES-S différaient selon le quartile de naissance. Nous cherchions à comprendre comment l’âge relatif pouvait influer sur les comportements de leadership et le développement des adolescents de sexe masculin jouant au hockey. Lorsque c’était nécessaire, et pour rendre compte des corrélations entre les variables dépendantes du LSS et du YES-S, nous avons fait des analyses de l’importance relative pour établir où les différences notables se retrouvaient.

Résultats de la recherche

Comme ce fut le cas dans les recherches antérieures (p. ex., Hancock et coll., 2013; Montelpare et coll., 2000), nous n’avons trouvé aucune preuve démontrant l’effet relatif de l’âge parmi les adolescents qui jouaient au hockey dans une ligue locale que nous avons sondés (= 453). Même si les résultats de nos analyses de la variance à plusieurs variables ont révélé des différences multivariées importantes entre les quartiles de naissance en rapport avec les dimensions du LSS, les tests post hoc indiquaient que les poids relatifs n’étaient pas statistiquement significatifs. Pour chacune des dimensions du LSS, les quartiles de naissance n’étaient donc pas sensiblement différents. Nous n’avons pas trouvé non plus de différences multivariées importantes entre les quartiles de naissance pour les cinq dimensions du YES-S.

Par contre, nous avons observé une différence importante entre la répartition des naissances des athlètes jouant dans des ligues compétitionnant sur la route (= 259) et ce que nous nous serions attendus à trouver dans la population générale. En effet, un nombre beaucoup plus important de joueurs étaient nés pendant le Q1 et un nombre beaucoup moins important étaient nés pendant le Q4. Ces résultats concordent aussi avec ceux des recherches précédentes (p. ex., Barnsley et Thompson, 1988; Hancock et coll., 2013). Malgré les données démontrant un effet relatif de l’âge chez les athlètes jouant dans des ligues compétitionnant sur la route, aucune différence multivariée notable n’a été observée entre les quartiles de naissance pour les dimensions du LSS ou du YES-S. Enfin, il n’y avait pas de liens entre le quartile de naissance et le niveau de compétition pour les dimensions du LSS et du YES-S.

La prudence est de mise quant à la généralisation des résultats ou à l’absence de résultats. D’abord, la grande majorité des joueurs de notre échantillon sont nés et jouaient au hockey en Ontario, d’où la difficulté de généraliser nos résultats pour les appliquer à d’autres régions géographiques ou à d’autres sports. Ensuite, comme c’est le cas pour tous les sondages volontaires, il est difficile de s’assurer que les participants ont répondu aux questions sur leurs expériences sportives de façon réfléchie et honnête. Enfin, nos résultats risquent d’être quelque peu faussés parce que les athlètes qui ont vécu des expériences négatives pourraient avoir déjà abandonné le sport. Ce n’est pas impossible puisque d’autres chercheurs ont constaté que des athlètes relativement jeunes abandonnaient le sport en raison d’expériences négatives avant ou pendant l’adolescence (p. ex., Helsen et coll., 1998; Lemez et coll., 2014).

Répercussions sur les politiques

À notre connaissance, il s’agit de la première série d’études qui examinent les liens entre l’âge relatif et les comportements de leadership et d’autres incidences sur le développement dans le contexte sportif. Dhuey et Lipscomb (2008) avaient constaté que des élèves adolescents relativement jeunes acquéraient moins d’expériences de leadership avant d’obtenir leur diplôme, mais nos résultats démontrent que l’âge relatif et le niveau de compétition n’influent pas sur les comportements de leadership et d’autres aspects du développement chez les adolescents de sexe masculin qui jouent au hockey sur glace dans des lignes locales ou des ligues compétitionnant sur la route. Ces résultats opposés sont peut-être dus au fait que les entraîneurs et les autres administrateurs du sport développement ces qualités chez tous leurs athlètes, peu importe leur âge relatif. Savoir que les joueurs de ces deux types de ligues ne sont pas (dés)avantagés sur le plan des comportements de leadership ou d’autres aspects du développement en raison de leur âge relatif peut orienter les futures recherches et guider la pratique professionnelle. Dans la mesure où la pratique du hockey offre des chances égales de développer des compétences appréciées en milieu de travail (Kuhn et Weinberger, 2005), il y a lieu de se réjouir de nos résultats. Désormais, les parents, les enseignants et les autres intervenants concernés de l’Ontario devraient songer à encourager la pratique du hockey chez les enfants comme moyen de favoriser le développement positif des jeunes et les comportements de leadership, étant donné que l’âge relatif ne joue pas de rôle négatif dans l’atteinte de ces résultats.

Prochaines étapes

Même si cette étude en arrive à des conclusions qui ne sont ni positives ni négatives, nous croyons que l’âge relatif devrait être examiné dans d’autres études portant sur le développement positif des jeunes dans le contexte sportif pour avoir une analyse plus complète des autres facteurs pouvant influer sur les expériences sportives des jeunes. Nous recommandons notamment que la même étude soit reprise avec des échantillons de joueurs provenant d’autres sports, d’autres niveaux de compétition et des athlètes de sexe féminin, où les modalités de l’âge relatif sont plus équivoques (p. ex. Wattie et coll., 2007; Weir et coll., 2010).

Principaux intervenants et avantages

Une liste des organismes de sport, des administrations gouvernementales (unités, directions générales ou secteurs) et des groupes qui pourraient tirer profit des résultats et décrire ces avantages. Sport Canada diffusera le rapport aux principaux intervenants directement et mentionnera les chercheurs dans la communication.

  • Sport Canada (politiques du sport mieux étayées)
  • Ministères de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et du Développement des compétences de l’Ontario (intégration améliorée des politiques éducatives dans le sport)
  • Organismes de sport nationaux, provinciaux et communautaires (visions plus claires et efforts mieux ciblés pour accroître la participation équitable au sport et le développement des jeunes)
  • Milieu universitaire (utilisation des résultats obtenus à des fins de recherche et d’enseignement)
  • Entraîneurs et administrateurs du sport (amélioration de la participation équitable au sport et du développement des jeunes)

La Conférence 2017 de l’Initiative de recherche de Sport Canada (Résumé du Transfert des connaissances)

Investigateurs : Jess C. Dixon, Université de Windsor; Sean M. Horton, Université de Windsor; Patricia L. Weir, Université de Windsor; Joe Baker, Université York; Stephen P. Cobley, Université de Sydney

Vidéo de la présentation de la conférence de l’IRSC. (Vidéo en anglais seulement)