Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

U SPORTS – ALMATY, Kazakhstan (U SPORTS) – Un troisième gain de suite en hockey masculin et un balayage en curling féminin ont marqué le septième jour de compétition d’Équipe Canada à la 28ème Universiade d’hiver.

Site web d’Équipe Canada: http://fr.usports.ca/universiade/winter/2017/
Site web d’Almaty 2017: https://almaty2017.com
Webdiffusion en direct: www.livefisu.tv/  
Résultats, statistiques & classements: http://www.fisu.net/results/winter-universiade/winter-universiade-2017-main-results

Dans les autres disciplines impliquant des athlètes Canadiens vendredi, la Montréalaise Sandrine David a été la plus performante du contingent de ski alpin avec une 26e position en slalom géant.

En hockey masculin, l’équipe canadienne a utilisé quatre buts sur le jeu de puissance et une solide performance en désavantage numérique pour vaincre la Slovaquie 5-3 et terminer la ronde préliminaire au sommet du Groupe B.

Les étoiles de Sports universitaires de l’Ontario ont porté leur dossier à 3-0 au tournoi biennal et passent maintenant en quarts de finale contre la Lettonie (2-1) samedi à 19h30 heure locale (8h30 HNE). La partie sera webdiffusée en direct sur www.livefisu.tv/.  

Après avoir remporté leurs deux premiers matchs par un pointage cumulatif de 20-0 contre les États-Unis et la Grande-Bretagne, les Canadiens savaient qu’ils allaient faire face à un défi beaucoup plus difficile contre une équipe slovaque imposante et physique. Ils ne savaient pas, par contre, que leur dernière rencontre du premier tour serait aussi folle.

L’affrontement a été pimenté de 23 pénalités et 21 jeux de puissance, les gagnants convertissant quatre de leurs neuf occasions et leurs rivaux européens conservant une fiche de deux en 12. Le cinquième but du Canada, bien qu’il ne fut pas marqué avec l’avantage d’un homme, est survenu six secondes après la fin d’une punition slovaque.

Pierre-Olivier Morin de Trois-Rivières, au Québec, a marqué à deux reprises, y compris l’éventuel filet vainqueur en fin de deuxième période, alors que le défenseur Martin Lefebvre de Terrebone, au Québec, l’arrière-garde Spencer Abraham de Campbellville, en Ontario, et Slater Doggett d’Oakville, Ont., ont chacun fait mouche en une occasion.

À son deuxième départ à la compétition, Kevin Bailie de Belleville, en Ontario, a repoussé 23 des 26 tirs dirigés vers lui, y compris plusieurs arrêts importants en désavantage numérique. Le Canada a conservé un avantage de 35-26 au chapitre des lancers.

« Les unités spéciales ont joué un grand rôle évidemment, a déclaré l’entraîneur-chef canadien Brett Gibson. Chaque fois qu’Équipe Canada connait du succès dans ce type de tournoi, nous devons être au sommet ou près du sommet au niveau des unités spéciales. Nous avons beaucoup travaillé sur cet aspect à l’entraînement, nous nous sommes vraiment concentrés là-dessus.

« Les Slovaques forment une excellente équipe. Ils ont beaucoup de joueurs qui évoluent chez les professionnels. Je suis certains qu’ils n’ont pas dit leur dernier mot. Ils se battront pour une médaille, a ajouté le pilote de l’Université Queen’s. Nous avons complété la première phase de notre périple. Il était important pour nous de terminer en tête de notre groupe. Maintenant, nous commençons la deuxième phase. »

Morin était fier de la façon dont l’équipe a répondu à l’adversité.
 
« Nous avons fait face à beaucoup d’adversité aujourd’hui. C’était de loin notre match le plus intense jusqu’à présent. Les émotions étaient à leur maximum, a dit l’attaquant de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Chaque fois que vous portez le chandail d’Équipe Canada, vous avez une poussée d’énergie supplémentaire. Je suis heureux d’avoir pu contribuer offensivement aujourd’hui. »

En curling féminin, Kelsey Rocque et son quatuor de l’Université de l’Alberta ont porté leur dossier à 6-2 grâce à des victoires retentissantes contre le Kazakhstan, 13-2 en six bouts, et la Corée du Sud, 8-2 en neuf manches. À l’aube de leur dernier match de la ronde préliminaire, les Canadiennes partagent la première place avec la Grande-Bretagne et la Suisse.

Si le résultat du match du matin contre le Kazakhstan – un pays qui effectue ses premiers pas en curling – n’a jamais fait de doute, l’éclatante victoire en soirée fut impressionnante puisque les Coréennes présentaient une fiche de 4-3 et sont au cœur d’une lutte à finir pour prendre part au tour éliminatoire.

Alors qu’une égalité de 1-1 persistait, le Canada a marqué un doublé dans la cinquième manche et n’a plus regardé en arrière, ajoutant deux points au huitième bout et trois au neuvième après avoir concédé un simple dans la septième manche.

« Je pense que nous atteignons notre vitesse de croisière au bon moment. Nous avons bien joué au cours des derniers matchs et c’est un bon signe à l’aube de la fin de semaine, a déclaré la skip originaire de Fort Saskatchewan, en Alberta. Cette équipe est très bonne, nous les voyons beaucoup sur le tour. Remporter une victoire comme celle contre eux est gros pour nous. »

« Pour être honnête, j’été préoccupé par ce match à cause du match que nous avons eu ce matin. Vous sortez de votre routine et de vos systèmes dans une rencontre comme celle de ce matin, a dit l’entraîneur Garry Coderre. De revenir ce soir contre une très bonne équipe et de remettre en place nos systèmes, nos stratégies et nos tactiques, c’était impressionnant. Nous sommes sur la bonne voie en vue des séries éliminatoires, il n’y a aucun doute à ce sujet. »

En curling masculin, les choses n’ont pas aussi bien tourné pour Aaron Squires et son équipe de l’Université Wilfrid Laurier, qui se retrouvent avec une fiche de 3-4 suite à un revers de 8-2 en sept bouts aux mains de la République tchèque.

Une catastrophe a frappé les Canadiens à la sixième manche, alors qu’ils  ne tiraient de l’arrière que par 3-2 mais ont vu leurs adversaires voler quatre points pour mettre le match hors de portée. À l’aube de la dernière journée du tournoi à la ronde, Équipe Squires partage actuellement la cinquième place et a désespérément besoin de gagner ses deux dernières rencontres contre la Corée du Sud (3-4) et la Norvège (5-2).

« Nous avons gagné le tirage au sort pour le marteau, ce qui n’est pas arrivé souvent cette semaine, nous obligeant à jouer de l’arrière dans beaucoup de nos matchs. Malheureusement, nous étions en mesure de marquer deux, même trois points dans la première manche, et nous avons fini par en obtenir un seul. Même dans le sixième bout, nous étions en mesure de marquer. C’est l’histoire de notre semaine. Mais nous sommes toujours dans le coup. Nous avons eu une bonne réunion d’équipe après le match et nous restons positifs. Le classement est si serré, si nous gagnons deux fois demain, nous pourrions nous retrouver dans un bris d’égalité. »

En ski alpin, David était 29ème après la première manche du slalom géant après avoir franchi la ligne d’arrivée en 1:22,06, mais a inscrit le 20ème meilleur chrono de la deuxième manche – 1:12,71 – pour grimper de trois places au classement final.

Adrienne Poitras de Montréal a terminé 29ème en 2:35,90, Frédérique Nolin de Québec la suivant de près en 33ème position (2:38,94). Hannah Schmidt de Dunrobin, en Ontario, n’a pas terminé la course.

En biathlon, les quatre athlètes canadiens participant aux épreuves de poursuite ont été rattrapés, soit Jessica Paterson de St. Albert, en Alberta, dans la course féminine de 7,5 kilomètres et Seamus Boyd-Porter de Saint-Jean, T.-N., Sasha Eccleston de Hinton, en Alberta, et Reagan Mills de Truro, N.-É., dans le 10 km masculin.

En hockey féminin, le Canada (3-0) reprend l’action samedi après une pause de deux jours et affrontera les États-Unis en demi-finale à 16h30 locale (5h30 HNE). La rencontre sera diffusée en direct sur le web à www.livefisu.tv/.  

RÉSULTATS DU VENDREDI 3 FÉVRIER

BIATHLON

Poursuite féminine 7,5 km
1. Nadiia Bielkina, Ukraine, 32:39.6; 2. Olga Shesterikova, Russie, 33:00.7; 3. Larisa Kuklina, Russie, 33:08.3; Jessica Paterson, St. Albert, Alb., rattrapée.

Poursuite masculine 10 km
1. Sergey Korastylev, Russie, 32:08.3; 2. Dmitrii Ivanov, Russie, 32:19.2; 3. Semen Suchilov, Russie, 32:26.9; Seamus Boyd-Porter, Saint-Jean, T.-N., rattrapé; Sasha Eccleston, Hinton, Altb., rattrapé; Reagan Mills, Truro, N.-É., rattrapé.

CURLING

Ronde préliminaire Femmes (9 matchs)

Match 7
CAN    3 1 0 6 1 2 x x x x – 13
KAZ    0 0 2 0 0 0 x x x x – 2

Match 8
CAN    0 0 1 0 2 0 0 2 3 x – 8
KOR    0 0 0 1 0 0 1 0 0 x – 2

Canada (6-2) affrontera la Norvège (1-7) samedi pour compléter la ronde préliminaire.

Ronde préliminaire Hommes (9 matchs)

Match 7
CZE     0 2 0 0 1 4 1 x x x – 8
CAN    1 0 0 1 0 0 0 x x x – 2

Canada (3-4) affrontera la Corée du Sud (3-4) et la Norvège (5-2) samedi pour compléter la ronde préliminaire.

HOCKEY MASCULIN

Canada (3-0) gagne 5-3 vs République tchèque (2-1), termine premier du Groupe B, affrontera la Lettonie (2-1) le samedi 4 février à 8h30 HNE (19h30 locale) en quart de finale.

SKI ALPIN

Slalom géant féminin
1. Asa Ando, Japon, 2:25.68; 2. Desiree Ajlec, Slovénie, 2:26.81; Maria Shkanova, Bélarus, 2:27.28; 26. Sandrine David, Montréal, Qué., 2:34.77; 29. Adrienne Poitras, Montréal, Qué., 2:35.90; 33. Frédérique Nolin, Québec, Qué., 2:38.94; DNF Hannah Schmidt, Dunrobin, Ont.

À propos de l’Universiade d’hiver 

L’Universiade d’hiver est un événement multisports international qui a lieu tous les deux ans, ouvert à tous les concurrents qui sont âgés d’au moins 17 ans et de moins de 28 ans au 1er janvier de l’année des Jeux. Les participants doivent être étudiants à plein temps dans un établissement postsecondaire (université, collège, cégep) ou avoir été diplômés d’un établissement postsecondaire au cours de l’année précédant les Jeux.

L’Universiade d’Almaty présentera huit sports obligatoires et quatre sports facultatifs. Sports obligatoires : ski alpin, biathlon, hockey sur glace, curling, ski de fond, patinage de vitesse courte piste, patinage artistique et snowboard. Sports facultatifs : saut en ski, combiné nordique, ski acrobatique et patinage de vitesse longue piste.

À propos de U SPORTS

U SPORTS est l’alliance qui réunit tous les sports universitaires au pays. Chaque année, plus de 12 000 étudiants-athlètes et 500 entraîneurs de 56 universités rivalisent au cours de 21 championnats nationaux, représentant 12 sports au total. U SPORTS offre également aux étudiants-athlètes l’occasion d’illustrer leur excellence sportive sur la scène mondiale pendant les Universiades d’hiver et d’été et dans le cadre de nombreux championnats universitaires internationaux. Pour en savoir plus, rendez-vous sur usports.ca ou suivez-nous sur :

Twitter: @USPORTSca / @USPORTSIntl
Facebook: @USPORTSCanada / @USPORTSIntl
YouTube: @USPORTSca
Instagram: @USPORTSca
Snapchat: @USPORTSca

– U SPORTS –

Pour plus d’information, veuillez contacter:

Michel Bélanger
Gestionnaire des communications
Équipe Canada
Cell à Almaty: (+) 774 7619 2403
belanger@usports.ca

Ken Saint-Eloy
Gestionnaire des communications
U SPORTS
Cell: 647-871-7595
ksainteloy@usports.ca