Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

U SPORTS – ALMATY, Kazakhstan (U SPORTS) – Les deux équipes canadiennes de hockey ont dominé la journée de mercredi et sont demeurées invaincues à la 28e Universiade d’hiver.

Site web d’Équipe Canada: http://fr.usports.ca/universiade/winter/2017/
Site web d’Almaty 2017: https://almaty2017.com
Webdiffusion en direct: www.livefisu.tv/  
Résultats, statistiques & classements: http://www.fisu.net/results/winter-universiade/winter-universiade-2017-main-results

D’autres Canadiens étaient également en action à la cinquième journée de compétition à Almaty, alors que le curling féminin a remporté un match et perdu un match, le curling masculin a perdu son seul affrontement, Austin White d’Oyama en C.-B., s’est qualifié pour la ronde de 32 en snowboard cross, tandis que Justin Beauregard, de Victoriaville au Québec, a obtenu le meilleur résultat de la délégation de ski alpin avec une 22e place au combiné masculin.

Au hockey féminin, Alexandra Labelle, de Salaberry-de Valleyfield au Québec, a marqué un tour du chapeau et a ajouté une passe, tandis que sa coéquipière de l’Université de Montréal, Catherine Dubois, de Charlesbourg au Québec, a également enregistré quatre points (1-3-4) alors que les étoiles U SPORTS ont obtenu la première place du Groupe A grâce à une jeu blanc de 11-0 contre l’équipe hôte, le Kazakhstan, devant une salle comble au Baluan Sholak Arena.

Le Canada (3-0) affrontera maintenant soit la Russie, les États-Unis ou le Japon en demi-finale.

Malgré le soutien de la foule bruyante de plus de 5000 personnes, les Kazakhs n’ont pu ralentir leurs adversaires plus expérimentées et habiles qui ont dominé 72-16 dans les tirs au but. Les Canadiennes menaient par une avance de 6-0 après deux périodes avant de marquer cinq autres buts en troisième, dont quatre dans les huit dernières minutes. 

La capitaine de l’équipe Katelyn Gosling (1-2-3), l’avant Kelty Apperson (2-1-3), ainsi que les défenseures Brianna Iazzolino (1-2-3) et Katherine Bailey (0-3-3) ont également contribué à l’offensive en marquant chacune trois points.

« De jouer l’équipe hôte, l’ambiance était incroyable. La foule était vraiment derrière elles, » a déclaré l’attaquante de l’Université de l’Alberta, Alex Poznikoff, d’Edmonton.  « Ça n’avait pas l’air d’être un match 11-0. Elles étaient vraiment intenses et physiques tout au long de la partie.  Nous avons compté à la fin pour monter le score. »

« L’ambiance était excellente, » a ajouté l’entraîneure adjointe Kelly Paton de l’Université Western. « Nous voulions jouer les 60 minutes pour être prêtes pour la ronde des médailles. Nous voulons continuer à bâtir et à nous améliorer chaque jour. Nos deux dernières périodes reflétaient plus là où nous voulons être. »

Au hockey masculin, Guillaume Asselin, de Québec, a marqué deux buts et deux passes et Michael McNamee, de Perth en Ontario, a également marqué quatre points (1-3-4) dans une victoire de 14-0 contre la Grande-Bretagne.

Dix joueurs différents ont marqué pour le Canada, qui  menait 6-0 après la première période et 9-0 après 40 minutes de jeu.  Les tirs au but étaient de 74 contre 9, avec un avantage de 29-3 en première période, 14-4 en deuxième et 31-2 en troisième.

Le résultat met en place la rivalité pour la première place, vendredi à 12h30 heure locale (1h30 HNE), lorsque les étoiles de la conférence des sports universitaires de l’Ontario affronteront la Slovaquie qui est toujours invaincue (2-0), lors de la dernière partie de la ronde préliminaire du groupe B.  La partie sera diffusée en direct sur www.livefisu.tv/.  

Le jeu de puissance canadien a été mortel, transformant quatre des six occasions en point marqué, tandis que les Britanniques n’ont pas réussi à capitaliser sur leurs sept avantages d’un homme. 

« Honnêtement, c’est le match le plus difficile que j’ai jamais eu à diriger, et je fais cela depuis longtemps. Vous ne voulez jamais manquer de respect à l’autre équipe, mais en même temps vous devez comprendre les règles du tournoi, et la réalité est que les buts marqués et l’écart des but sont importants », a déclaré l’entraîneur-chef Brett Gibbons de l’Université Queen’s. « Quand on arrive à ce résultat, personne n’est fier de ça, mais c’est la façon dont le tournoi est organisé. »
 
« C’est vraiment difficile de se préparer à un match comme celui-ci. Il est difficile de maintenir l’intensité pendant 60 minutes et de chercher à marquer à chaque prestation,» a ajouté Asselin. « Nous savions que nous devions marquer autant de buts que possible. Dans les circonstances, nous sommes heureux de la façon dont nous avons joué. »

Équipe Canada se tourne maintenant vers la Slovaquie et s’attend à une opposition beaucoup plus corsée vendredi.

« Nous attendons avec impatience, » a déclaré Gibson.  « Les Slovaques sont une grosse équipe qui joue dur.  Nous allons devoir faire de notre mieux pour les battre, mais mes gars s’améliorent à chaque match. Ils seront prêts. »

Au curling féminin, la skip Kelsey Rocque et son quatuor de l’Université de l’Alberta  ont mené du début à la fin dans la session du matin en route vers une victoire 7-4 sur la Russie, avant de subir une défaite de 9-5 aux mains de la Grande-Bretagne en soirée dans une lutte pour la première place.

Avec quatre matchs restant à la ronde préliminaire, le Canada (3-2) est à égalité avec la Corée du Sud, la Russie et la Suède, derrière la Grande-Bretagne (4-1) et la Suisse (4-1). Les Canadiennes affronteront la Suisse jeudi à 14h, heure locale (3 h HNE).

Dans la séance du soir, Rocque et son homologue Gina Aitken ont joué du coude jusqu’au  cinquième bout, lorsque les Britanniques ont marqué deux points pour obtenir une avance de 4-2. Aitken a ajouté une autre paire de points au septième bout, pour prendre les devants 6-3 et n’a jamais regardé en arrière.

« Honnêtement, j’ai trouvé que nous jouions assez bien,» a dit Rocque.  «Nous avons manqué quelques occasions et avons manqué nos placements à quelques reprises. Jusqu’à la fin du neuvième, nous jouions bien et étions dans la partie. »

« Les Britanniques sont une bonne équipe. Nous les avons affrontées un tas de fois dans les juniors. Ce ne sont pas des poids plumes. Dans un jeu comme celui-là, vous attendez juste que quelqu’un fasse une erreur, et ce soir personne n’a vraiment fait d’erreur, elles ont toutes fait de bons coups. Chapeau à elles, » a déclaré l’entraîneur canadien Garry Coderre.  « L’objectif lorsque vous venez à un tournoi comme celui-ci est de faire les séries éliminatoires, et les quatre meilleures équipes y accèdent. C’est ce qu’on vise.  Vous faites de votre mieux pour être dans le top quatre et aller de l’avant. »

Au curling masculin, Aaron Squires et son équipe de l’Université Wilfrid Laurier ont un fiche de  2-2 après une défaite de 6-4 contre les États-Unis.

Le Canada tirait de l’arrière 5-4 après le huitième bout et a été blanchi au neuvième, espérant marquer deux points au dixième. Mais ce plan a échoué quand les Américains ont volé un simple pour la victoire.

« Nous n’avons pas bien joué aujourd’hui, du début à la fin. Nous avons gardé les choses simples, mais c’était juste un de ces jours où on dirait que rien ne fonctionne », a déclaré l’entraîneur Jim Waite.  « Ce n’est pas qu’une seule personne, c’est tout le groupe qui n’a pas bien joué.» 

Au snowboard cross masculin, White a enregistré un temps de 1: 08.06  pour sa meilleure course de qualification, bon pour la 16e place et une place dans la ronde de 32. L’étudiant de UBC Okanagan était 13ème après la première descente.

En ski alpin, Beauregard a été le seul Canadien à passer la ligne d’arrivée du combiné masculin, en un temps cumulé de 2: 08.76. Ses coéquipiers Vincent Lajoie, de Montréal, William Schuessler Bédard, de Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec, et Gabriel Mains, de Montréal, n’ont pas terminé.

Au combiné féminin, Hannah Schmidt de Dunrobin en Ontario, n’a pas terminé la portion Super G de l’événement, après avoir pris le 13e rang du slalom de mardi.

RÉSULTATS DU MERCREDI 1er FÉVRIER

SKI ALPIN

Combiné féminin
1. Anastasiia Silanteva, Russie, 2:08.24; 2. Maria Shkanova, Bélarus, 2:10.02; Barbara Kantorova, Slovaquie, 2:10.35; DNF Hannah Schmidt, Dunrobin, Ont.

Combiné masculin
1. Kristaps Zvejnieks, Lettonie, 2:02.20; 2. Maarten Meiners, Pays-Bas, 2:03.08; 3. Matej Falat, Slovaquie, 2:03.21; 22. Justin Beaurivage, Victoriaville, Qué., 2:08.76; DNF Vincent Lajoie, Montréal, Qué.; DNF William Schuessler Bédard, Saint-Jean-sur-Richelieu, Qué.; DNF Gabriel Mains, Montréal, Qué.

CURLING

Ronde préliminaire Femmes (9 matchs)
 
Match 4
CAN    0 2 0 1 0 2 0 2 0 x – 7
RUS     0 0 1 0 1 0 1 0 1 x – 4

Match 5
GBR    1 0 1 0 2 0 2 0 3 x – 9
CAN    0 1 0 1 0 1 0 2 0 x – 5

Le Canada (3-2) affrontera la Suisse (4-1) jeudi.

Ronde préliminaire Femmes (9 matchs)
 
Match 4
USA     0 0 1 0 0 2 0 2 0 1 – 6
CAN    0 0 0 0 2 0 2 0 0 0 – 4

Le Canada (2-2) affrontera le Japon (2-2) et la Suède (2-2) jeudi.

HOCKEY FÉMININ

Canada (3-0) gagne 11-0 vs Kazakhstan (1-2); termine premier du Groupe A, participera aux demi-finales le samedi 4 février (adversaire et heure ADT).

HOCKEY MASCULIN

Canada (2-0) gagne 14-0 vs Grande-Bretagne (0-2), affrontera Slovaquie (2-0) le vendredi 3 février à 1h30 HNE (12h30 locale) à son dernier match du Groupe B.

SURF DES NEIGES

Snowboard Cross masculin

Qualifications (deux courses)
16. Austin White, Oyama, C.-B., 1:08.06, se qualifie pour la ronde des 32 de jeudi.

À propos de l’Universiade d’hiver 

L’Universiade d’hiver est un événement multisports international qui a lieu tous les deux ans, ouvert à tous les concurrents qui sont âgés d’au moins 17 ans et de moins de 28 ans au 1er janvier de l’année des Jeux. Les participants doivent être étudiants à plein temps dans un établissement postsecondaire (université, collège, cégep) ou avoir été diplômés d’un établissement postsecondaire au cours de l’année précédant les Jeux.

L’Universiade d’Almaty présentera huit sports obligatoires et quatre sports facultatifs. Sports obligatoires : ski alpin, biathlon, hockey sur glace, curling, ski de fond, patinage de vitesse courte piste, patinage artistique et snowboard. Sports facultatifs : saut en ski, combiné nordique, ski acrobatique et patinage de vitesse longue piste.

À propos de U SPORTS

U SPORTS est l’alliance qui réunit tous les sports universitaires au pays. Chaque année, plus de 12 000 étudiants-athlètes et 500 entraîneurs de 56 universités rivalisent au cours de 21 championnats nationaux, représentant 12 sports au total. U SPORTS offre également aux étudiants-athlètes l’occasion d’illustrer leur excellence sportive sur la scène mondiale pendant les Universiades d’hiver et d’été et dans le cadre de nombreux championnats universitaires internationaux. Pour en savoir plus, rendez-vous sur usports.ca ou suivez-nous sur :

Twitter: @USPORTSca / @USPORTSIntl
Facebook: @USPORTSCanada / @USPORTSIntl
YouTube: @USPORTSca
Instagram: @USPORTSca
Snapchat: @USPORTSca

– U SPORTS –

Pour plus d’information, veuillez contacter:

Michel Bélanger
Gestionnaire des communications
Équipe Canada
Cell à Almaty: (+) 774 7619 2403
belanger@usports.ca

Ken Saint-Eloy
Gestionnaire des communications
U SPORTS
Cell: 647-871-7595
ksainteloy@usports.ca