Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

U SPORTS – ALMATY, Kazakhstan (U SPORTS) – L’équipe canadienne de hockey masculin s’est inclinée 4-1 face à la Russie ce mardi après-midi en demi-finale du tournoi des Universiades d’hiver devant une salle comble à l’aréna Almaty.

Site web d’Équipe Canada: http://fr.usports.ca/universiade/winter/2017/
Site web d’Almaty 2017: https://almaty2017.com
Webdiffusion en direct: www.livefisu.tv/  
Résultats, statistiques & classements: http://www.fisu.net/results/winter-universiade/winter-universiade-2017-main-results

Les espoirs d’une médaille d’or pour le Canada ont disparu contre un ennemi familier. Il s’agissait d’un sixième affrontement de suite en ronde demi-finale/finale aux jeux FISU. La Russie y allant de victoires en grande finale en 2009 et en demi-finale en 2001, 2015 et 2017, tandis que le Canada l’a emporté en finale en 2007 et lors des demi-finales en 2013.

Néanmoins, les étoiles du Sport universitaire de l’Ontario (4-1) joueront pour le bronze ce mercredi à 11 h (minuit heure normale de l’Est) contre soit le Kazakhstan (4-0), équipe hôtesse, ou la République tchèque (3-1). Le Canada a atteint le podium 14 fois (4-3-7) en 15 présences précédentes au tournoi de la FISU.

Le match pour la troisième place sera présenté en direct sur le site www.livefisu.tv/.

Jouant devant une foule pro-russe, les Canadiens ont eu à faire face à une solide opposition dont l’alignement comportait neuf joueurs avec l’expérience de la KHL. Les champions en titre de la FISU ont ouvert la marque avec quatre minutes et 18 secondes de jouées dans la première période sur un jeu de puissance, et non jamais regardé en arrière, y allant d’une domination au chapitre des tirs aux buts avec un avantage de 34-16.

Le seul but canadien a été inscrit par le représentant de l’UQTR Guillaume Asselin de Québec, avec seulement 15 secondes à faire à la rencontre. Le gardien de l’Université Queen’s, Kevin Bailie, de Belleville en Ontario, a gardé son équipe dans le match avec d’innombrables arrêts importants, terminant le match avec 30 arrêts.

« Ce n’était pas pour un manque d’effort aujourd’hui, et ce ne sera jamais le cas avec ces jeunes Canadiens. Les gars ont donné tout ce qu’ils avaient, mais ils ont joué face à une véritable bonne équipe de hockey. Soyons honnêtes, les Russes sont venus ici avec un club bourré de talent, et il aurait fallut être parfait pour les battre, a avoué l’entraîneur-chef Brett Gibson de Queen’s. Malheureusement, les jetons ne sont pas tombés comme nous le voulions, mais ce n’était certainement pas un manque d’effort. Nos gars sont venus pour jouer aujourd’hui. Mais le crédit revient à nos adversaires. C’est une grande équipe de hockey. »

« Je viens de le mentionner aux joueurs, ce sont des choses qui arrivent. Quand vous prenez de l’âge dans votre vie, vous pouvez regarder en arrière. Et lorsque vous avez l’occasion de remporter une médaille pour le Canada, c’est quelque chose que vous devriez être motivé à ramener. Je connais ces joueurs. Actuellement, ça fait mal, mais ils reviendront prêts pour jouer demain. »

Le capitaine de la troupe canadienne, Olivier Hinse, un attaquant de l’Université Concordia originaire de Sherbrooke, Québec, a fait écho aux sentiments de son entraîneur.

« Nous n’avons pas dérogé du plan de match, et avons rivalisé jusqu’à la dernière seconde. Nous souhaitions tous que le résultat soit différent, mais nous avons travaillé dur. Maintenant, nous devons nous préparer pour le match de demain. Nous devons rester serrés comme une famille. Nous sommes une fraternité là-dedans. Je sais que nous serons prêts pour demain. Ce sera un autre match et nous allons gagner une médaille pour notre pays. »

Asselin, qui compte trois buts et six points en cinq matchs à Almaty, était également fier des efforts de ses coéquipiers malgré le résultat décevant.

« On a donné tout ce que l’on pouvait. Ils (Russes) forment une très bonne équipe, presque une équipe pro. Ces gars jouent au hockey tous les jours. Ils méritent cette victoire. Ils avaient notre numéro aujourd’hui. La chose importante est que nous avons encore une chance de rentrer à la maison avec une médaille. C’est dommage que ce ne soit pas l’or, mais maintenant nous voulons le bronze. »

Les unités spéciales ont été un facteur dans le résultat, alors que la Russie a inscrit deux buts en sept avantages numériques, tandis que le Canada a été blanchi à six occasions.

Le match n’avait que 26 secondes d’écoulées quand les Canadiens ont eu leur premier avantage, mais les vedettes de SUO n’ont jamais vraiment menacé au cours des deux prochaines minutes.

De leur côté, les Russes n’ont par perdu temps en inscrivant un filet à leur première occasion avec un homme en plus, ouvrant le score à 4:18 sur tir dévastateur de la pointe par Stanislav Zabornikov. Bailie a eu la vue obstrué et n’a pas pu réagir à temps.

Le Canada a eu deux belles occasions d’égaler la marque au début du deuxième engagement.

D’abord, Slater Doggett a coupé au filet sur une échappée partielle, mais le gardien Ilia Andriukhov a étendu son bâton juste à temps pour lui faire perdre la rondelle.

Moins d’une minute plus tard, Andrioukhov a perdu la rondelle de vue après l’avoir partiellement arrêté sur un tir haut de la pointe. La rondelle est tombé sur la ligne rouge, mais un défenseur russe a réussi à la balayer à l’extérieur.

Comme du malheur pour le Canada, la Russie a doublé son avance quelques instants plus tard, à 6:12 sur un superbe but d’Artem Osipov. Le rapide attaquant a réceptionné une passe à l’intérieur de la zone canadienne et, tout en étant accroché par un défenseur, a réussi à soulever la rondelle un coup de revers derrière l’épaule gauche de Bailie, tout juste sous la barre transversale.

La tension était forte pendant la troisième période et les deux équipes ont joui de leur part de temps en territoire ennemi durant la première moitié du dernier engagement.

Avec 6:55 à faire, Bailie a gardé ses troupes dans le match quand il a stoppé Osipov sur une échappée.

Un peu plus tard, Michael Moffat et Étienne Boutet ont reçu des pénalités à quatre secondes d’intervalle, donnant un avantage de deux hommes aux Russes

La Russie a profité de cette opportunité pour mettre le match hors de la portée des Canadiens. Avec soixante-huit secondes d’écouler à l’avantage de deux hommes, le tireur isolé Andrei Erofeev a fait 3-0 avec son cinquième but de la compétition.

À la recherche d’une étincelle, Gibson a retiré son gardien avec 1:53 à faire, mais Ivan Ivanov a marqué dans une cage vide 26 secondes plus tard.

Asselin a déjoué Andrioukhov avec 15 secondes à faire à la rencontre sur un lancer frappé dans la zone payante.

NOTES: Depuis 1997, le Canada est représenté au tournoi de hockey masculin de l’Universiade tous les deux ans par chacune des trois conférences U SPORTS à tour de rôle… Les étoiles de Canada-Ouest ont remporté le bronze en 2015 en Espagne, procurant ainsi au Canada sa 14ème médaille en 15 participations au tournoi, y compris l’or en 2013 (étoiles de SUA), 2007 (étoiles de SUA), 1991 (équipe nationale canadienne) et 1981 (Université de l’Alberta)… En trois participations précédentes, les patineurs de SUO ont gagné le bronze en 1999 (Poprad-Tatry, Slovaquie) et 2011 (Erzurum, Turquie) en plus de terminer cinquièmes en 2005 (Innsbruck, Autriche).

HORAIRE & RÉSULTATS D’ÉQUIPE CANADA (heure locale / 11 heures d’avance sur HE)

Classement par groupe: CLASSEMENT

Lundi 30 janvier (19:30): Canada 6, États-Unis 0
Mercredi 1 février (16:00): Canada 14, Grande-Bretagne 0
Vendredi 3 février (12:30): Canada 5, Slovaquie 3
Samedi 4 février (19:30): Canada 5, Lettonie 2 (quart de finale)
Mardi 7 février (16:00): Russie 4, Canada 1 (demi-finale)
Mercredi 8 février (11:00): Canada vs Kazakhstan ou République tchèque (bronze)
Mercredi 8 février (15:00): Russie vs Kazakhstan ou République tchèque (finale)
 

SOMMAIRE (statistiques officielles : CLIQUEZ ICI)

Russie 4, Canada 1

PREMIÈRE PÉRIODE

BUTS:

1. RUS Stanislav Zabornikov (4) (Aleksandr Tarasov, Dmitrii Kirillov), 4:18 AN

PUNITIONS:

Stanislav Zabornikov (RUS) interférence, 0:26
Pierre-Olivier Morin (CAN) chargé, 3:22
Andrei Alekseev (RUS) bâton élevé, 8:13
Scott Simmonds (CAN) accroché, 13:30
Dmitrii Kirillov (RUS) accroché, 15:10
Pierre-Olivier Morin (CAN) trébuché, 19:59

DEUXIÈME PÉRIODE

BUTS:

2. RUS Artem Osipov (4) (Andrei Alekseev, Stanislav Zabornikov), 6:12

PUNITIONS:

Andrei Alekseev (RUS) interférence, 13:33
Guillaume Asselin (CAN) bâton élevé, 15:27
Mikhail Orlov (RUS) retenu, 19:21
Alex Basso (CAN) bâton élevé, 19:26

TROISIÈME PÉRIODE

BUTS:

3. RUS Andrei Erofeev (5) (Dmitrii Kirillov, Vladislav Efremov), 14:30 AN2
4. RUS Ivan Ivanov (4) (Nikita Sirotkin, Daniil Ilin), 18:33 FD
5. CAN Guillaume Asselin (3) (Alex Basso), 19:45

PUNITIONS:

Roman Tatalin (RUS) accroché, 3:17
Guillaume Asselin (CAN) rudesse, 10:39
Andrei Alekseev (RUS) rudesse, 10:39
Michael Moffat (CAN) retardé la partie, 13:18
Étienne Boutet (CAN) cinglé, 13:22
Nikita Sirotkin (RUS) rudesse, 20:00
Ryan Van Stralen (CAN) rudesse, 20:00

BUTS (par période)
RUS: 1-1-2: 4
CAN: 0-0-1: 1

TIRS AU BUTS (par période)
RUS: 9-9-16: 34
CAN: 4-7-5: 16

AVANTAGE NUMÉRIQUE:
RUS: 2-7
CAN: 0-6

GARDIENS
RUS – Ilia Andriukhov (V, 5-0, 16 tirs, 15 arrêts, 60:00)
CAN – Kevin Bailie (D, 3-1, 33 tirs, 30 arrêts, 59:34)
CAN – Filet désert (1 but, 0:26)

FOULE: –

DÉBUT: 16:00
FIN: 18 :17
DURÉE: 2:17

À propos de l’Universiade d’hiver 

L’Universiade d’hiver est un événement multisports international qui a lieu tous les deux ans, ouvert à tous les concurrents qui sont âgés d’au moins 17 ans et de moins de 28 ans au 1er janvier de l’année des Jeux. Les participants doivent être étudiants à plein temps dans un établissement postsecondaire (université, collège, cégep) ou avoir été diplômés d’un établissement postsecondaire au cours de l’année précédant les Jeux.

L’Universiade d’Almaty présentera huit sports obligatoires et quatre sports facultatifs. Sports obligatoires : ski alpin, biathlon, hockey sur glace, curling, ski de fond, patinage de vitesse courte piste, patinage artistique et snowboard. Sports facultatifs : saut en ski, combiné nordique, ski acrobatique et patinage de vitesse longue piste.

À propos de U SPORTS

U SPORTS est l’alliance qui réunit tous les sports universitaires au pays. Chaque année, plus de 12 000 étudiants-athlètes et 500 entraîneurs de 56 universités rivalisent au cours de 21 championnats nationaux, représentant 12 sports au total. U SPORTS offre également aux étudiants-athlètes l’occasion d’illustrer leur excellence sportive sur la scène mondiale pendant les Universiades d’hiver et d’été et dans le cadre de nombreux championnats universitaires internationaux. Pour en savoir plus, rendez-vous sur usports.ca ou suivez-nous sur :

Twitter: @USPORTSca / @USPORTSIntl
Facebook: @USPORTSCanada / @USPORTSIntl
YouTube: @USPORTSca
Instagram: @USPORTSca
Snapchat: @USPORTSca

– U SPORTS –

Pour plus d’information, veuillez contacter:

Michel Bélanger
Gestionnaire des communications
Équipe Canada
Cell à Almaty: (+) 774 7619 2403
belanger@usports.ca

Ken Saint-Eloy
Gestionnaire des communications
U SPORTS
Cell: 647-871-7595
ksainteloy@usports.ca