Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Boxe – Montréal, 15 mars 2016 (Sportcom) – Les boxeuses Ariane Fortin-Brochu et Mandy Bujold ne sont plus qu’à une victoire d’obtenir leur laissez-passer pour les Jeux de Rio après avoir remporté leur combat des quarts de finale des Qualifications olympiques continentales lundi soir, à Buenos Aires, en Argentine.

Dans leur catégorie de poids, Fortin-Brochu et Bujold doivent se rendre en finale afin de se qualifier pour la prestigieuse compétition estivale.

Chez les moins de 75 kg, Fortin-Brochu l’a emporté par décision unanime (3-0) contre la Vénézuélienne Francelis Dilmar Carmona Paez.

« C’est une fille contre qui j’avais super bien boxé aux Jeux panaméricains, mais j’étais limite car je revenais d’une opération à l’épaule et je n’étais pas au sommet de ma forme. C’était important pour moi de faire une meilleure performance pour ma confiance et ce qui s’en vient. »

La pugiliste de Saint-Nicolas a atteint son objectif. « J’ai été en contrôle de tout le ring, j’ai vraiment aimé comment je me suis sentie, particulièrement aux troisième et quatrième rounds. J’ai beau avoir beaucoup d’expérience, c’est un stress qui est gros, les qualifications olympiques. »

« Je voulais être alerte et contrôler la distance avec mes jambes. C’est ce que j’ai réussi à faire, aux troisième et quatrième rounds surtout. Je voulais aussi la toucher avec mon jab, en haut et en bas. »

« Je suis super contente de la façon dont j’ai réagi et très fière de ma performance », a-t-elle ajouté.

Plan de match bien établi pour la demi-finale

Fortin-Brochu, quatrième mondiale et deuxième tête de série des moins de 75 kg en Argentine, affrontera la Brésilienne Andreia de Oliveira Bandeira, sixième au classement international des moins de 81 kg, dans le carré d’as, jeudi après-midi.

« Je me suis déjà battue avec elle, mais en 2007. Ça fait vraiment longtemps, c’était dans les 70 kg. C’est une fille qui a pris du poids, qui vient des 80 kg. Elle est forte physiquement et va vouloir faire la guerre. Mon but est de ne pas embarquer dans sa game, d’utiliser mes jambes pour faire de belles attaques et bien contrôler la distance. »

La Québécoise compte sur sa rapidité pour l’emporter. « C’est sûr que je dois faire attention. Je suis confiante que si je n’entre pas dans sa game, que je m’en tiens à mon plan de match, je peux la battre clairement. »

La possibilité d’avoir un visa olympique dès jeudi enthousiasme Fortin-Brochu. « C’est le meilleur scénario, c’est sûr, mais mes chances sont très bonnes aussi aux Championnats du monde. À chaque fois que j’y suis allée, je suis montée sur le podium et c’est ce que ça prendra pour se qualifier. Je suis confiante. »

« Évidemment, le meilleur scénario c’est de le faire ici. Ça enlèverait de la pression et j’irais aux Championnats du monde quasiment en pratique pour les Jeux olympiques. »

Quant à Mandy Bujold, de Kitchener en Ontario, elle s’est aussi imposée pas décision unanime du côté des moins de 51 kg. Favorite de la catégorie, elle a mis un terme au parcours de l’Argentine Clara Lescurat.

La Brésilienne Grazieli Jesus de Sousa sera la prochaine adversaire de Bujold, jeudi après-midi.

Caroline Veyre se bute à une coriace rivale

Caroline Veyre était également de la partie lundi soir à Buenos Aires, chez les moins de 60 kg.

La Montréalaise, favorite de la catégorie et championne des Jeux panaméricains, a été éliminée par l’Américaine Mikaela Joslin Mayer, médaillée de bronze des moins de 64 kg aux mondiaux de 2012, victorieuse 3-0.

« Je sentais vraiment sa force physique. C’est surtout sa droite qui m’a déstabilisée. On donnait des coups en même temps, mais sa droite avait tellement d’impact que ç’a impressionné les juges, a avancé Veyre. Il y a peut-être un round que j’ai gagné ou qui a été serré. »

L’exigeant processus vers les Jeux de Rio ont été un facteur dans la défaite. « C’était très stressant. C’était la première fois que je me sentais comme ça. Ç’a été un peu difficile à gérer pour moi. »

« Caroline est triste, mais elle a vraiment fait un bon combat, a tenu à préciser Ariane Fortin-Brochu. Il y a eu beaucoup d’échanges où les deux se frappaient en même temps. À chaque round, elle est revenue. Elle a essayé des choses. »

Veyre aura une autre occasion de mettre la main sur un laissez-passer olympique aux mondiaux d’Astana, au Kazakhstan, qui se dérouleront du 19 au 27 mai.

« Je pensais vraiment plus me qualifier ici qu’aux Championnats du monde. Je croyais en mes chances, mais je n’avais jamais rencontré cette fille-là. L’année passée, elle n’avait pas réussi à se qualifier pour les Jeux panaméricains. »

La Québécoise modifiera certaines petites choses à sa préparation pré-compétition. « J’ai peut-être voulu trop en faire ici. Je vais essayer de prendre ça plus mollo aux Championnats du monde. »

– 30 –

Rédaction: Éric Gaudette-Brodeur
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre