Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Escrime en fauteuil roulant – Montréal, 13 novembre 2016 (Sportcom) – Le sabreur Pierre Mainville a conclu sa compétition dimanche avec une cinquième place dans le groupe B à la Coupe du monde d’escrime en fauteuil roulant qui a eu lieu à Pise, en Italie.

L’athlète de Saint-Colomban a commencé sa journée en inscrivant une fiche de trois victoires et une défaite en ronde des poules.

« Je me sentais bien. Le sabre, c’est plus mon arme. Quand tu n’as pas d’attentes, tu n’as pas de pression. J’ai réussi à m’en sortir quand même assez rapidement. Il y a le Russe gaucher, Albert Kamalov, qui m’a posé problème. Les autres, c’était assez expéditif », a commenté l’escrimeur de 43 ans.

Dans le tableau des éliminations directes, Mainville a reçu un laissez-passer au premier tour et s’est ensuite incliné en huitièmes de finales face au Français Maxime Valet par la marque de 15-9. « J’avais battu Maxime dans les poules, mais je n’ai pas été capable de faire mon jeu. Il a vraiment bien fait et j’ai réussi à m’amuser. »

L’Italien Alessio Sarri a remporté l’épreuve devant les Russes Albert Kamalov et Alexander Kurzin, respectivement deuxième et troisième. Le Français Maxime Valet a aussi mis la main sur le bronze.

Le Québécois, qui s’entraîne désormais en Espagne, a expliqué qu’il a fait ce choix pour avoir l’occasion de prendre part à plus de combats et de compétitions au cours de la saison. « C’est d’aller chercher ce côté que je n’ai pas vraiment au Canada. En Espagne, la mentalité est un peu différente. Les Italiens et les Espagnols sont très émotifs alors que nous sommes un peu plus réservés. Les techniques se ressemblent beaucoup. Je voulais aussi apprendre l’espagnol! »

Bilan positif pour Hébert et Chai

De son côté, Matthieu Hébert, de Beauharnois, était en action à l’épée dans le groupe A où il a fini les poules avec trois victoires et deux défaites.

« Ç’a commencé difficilement par deux défaites. Après, il y a eu un très long délai avant que tous les escrimeurs passent et j’avais peur qu’au moment de revenir en action, je sois froid et moins rapide. Ç’a très bien été avec trois victoires! » a fait savoir l’épéiste qui a fini septième des poules et reçu un laissez-passer au premier tour du tableau éliminatoire.

Dans le tableau des 16, l’Italien Matteo Betti a battu le Canadien 15-8. « Il a un beau style qui va bien avec le mien. Il n’est pas agressif, mais analytique. J’aime bien combattre contre lui. C’était une super compétition », a ajouté Hébert, 48 ans, 11e du classement final.

La Russie a réussi un triplé avec Artur Yusupov sur la plus haute marche du podium, Maxim Shaburov en deuxième place et Roman Fedyaev au troisième rang. Le Chinois Chen Liqiang a aussi fini troisième.

De son côté, Camille Chai prenait part à l’épreuve du sabre dans le groupe B où elle a conclu sa ronde des poules avec deux victoires et trois défaites. Par la suite, dans le tableau des 16, la Montréalaise s’est fait éliminer par la Française Sandrine Quinola, gagnante par la marque de 15-14.

« C’était très bien. Je suis assez contente, je ne m’attendais pas à avoir autant de points dans mes poules. Dans le tableau éliminatoire, c’était un match très serré. Parfois, elle avait l’avantage et parfois, c’était moi. Elle a échangé de bons coups. J’aime beaucoup la vitesse et les figures du sabre. Je suis vraiment contente, c’était la première fois de ma vie que je tirais au sabre en Coupe du monde. C’est énorme! » s’est réjouie l’athlète de 26 ans.

L’or est allé à la Hongroise Amarilla Veres, l’argent à l’Italienne Andrea Mogos et le bronze à la Russe Alb Kuramshina ainsi qu’à la Géorgienne Nino Tibiashvili. Chai a conclu en 11e place.

– 30 –

Rédaction: Audrey Clément-Robert
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre