Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Volleyball – Montréal, 10 janvier 2016 (Sportcom) – Les Canadiens devront patienter jusqu’au printemps pour tenter à nouveau leur chance d’obtenir un billet pour les Jeux olympiques de Rio. Ils ont été stoppés par les Cubains (25-15, 25-21 et 25-21) dans leur quête au laissez-passer tant convoité, dimanche soir, au Tournoi de qualification olympique présenté à Edmonton.

« Grosse déception! » n’a pas caché l’entraîneur de la formation Glenn Hoag peu après la rencontre.

Avant de se présenter sur le terrain pour l’affrontement tant attendu, les représentants de l’unifolié et les Cubains avaient en banque une fiche semblable de deux victoires. Le duel était donc de la plus grande importance, tout allait s’y jouer.  

Les Cubains n’ont pas tardé à démontrer aux Canadiens qu’ils étaient en pleine possession de leurs moyens. Déjà au milieu de la première manche, ils étaient en avance de sept points. Ils ont mis fin à cette première partie du match assez rapidement, portant le pointage à 25-15.

« Les Cubains nous ont mis beaucoup de pression au service d’entrée et ça nous a surpris en déstabilisant notre réception. C’était vraiment de très bons services. Il fallait que nous stabilisions des choses au début et que nous reprenions notre concentration », a analysé l’entraîneur.

Les deux dernières manches ont été plus longuement disputées. Les Canadiens ont réussi à dépasser leurs rivaux au tableau d’affichage à quelques reprises, mais leurs efforts ne se sont pas avérés suffisants.

« Nous avons fait trop d’erreurs directes à l’attaque et nous n’avons pas réussi à maintenir la pression. De leur côté, ils ont mis beaucoup de pression sur notre réception et nous avons été incapables de mettre les balles dans le terrain. Ils ont mieux joué que nous. Ils ont fait 2 erreurs à l’attaque dans tout le match et nous en avons fait 11, c’est beaucoup trop! » a expliqué coach Hoag.

« Le problème c’est que nous mettions les balles dehors. Un moment donné, tu donnes sans arrêt des points à l’adversaire, et au lieu de maintenir la pression, tu en enlèves » a-t-il poursuivi.

Selon l’entraîneur, l’absence de Gavin Schmitt, en attente d’une opération pour une fracture de stress à la jambe droite, est l’un des facteurs qui ont compliqué la tâche de ses troupes ce week-end. « C’est sûr que l’absence de Gavin nous a obligés à faire des changements tactiques. Nous avons dû amener Nicholas en pointe, alors que nous avons l’habitude de l’avoir à l’attaque. C’est un joueur précieux pour nous à cette position. Nous n’avions pas le choix, mais il y avait un déséquilibre dans la formation. Il y a eu de bons éléments durant le tournoi, mais c’était un peu poussé par moment, notamment à cause de ce changement. »

Maintenant que Cuba s’est sauvé avec le seul laissez-passer accordé au terme du tournoi continental, les Canadiens ont un gros défi devant eux. Le joueur sherbrookois Nicholas Hoag et ses coéquipiers devront se relever les manches afin d’arriver prêts au Tournoi de la dernière chance du printemps prochain. Ils tenteront à nouveau de qualifier l’équipe nationale masculine aux Jeux olympiques pour la première fois depuis 1992, une situation que Glenn Hoag aurait préféré éviter.

« C’est un tournoi pas mal plus dur qui nous attend au printemps. Il va y avoir deux équipes européennes et une équipe asiatique, ça va être très, très difficile. Les joueurs vont sortir des ligues et nous allons regarder ce qui nous reste pour nous préparer à ça », a indiqué Glenn Hoag.

 

– 30 –

Rédaction: Alexandra Piché
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre