Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Le nouvel entraineur-chef du Centre de haute performance-Vancouver de Natation Canada vient avec une grande expérience, des liens forts avec le Canada et, surtout, un CV impressionnant en tant qu’entraineur au niveau international.
 
Scott Talbot, qui est le fils des défunts entraineurs légendaires Don Talbot et Jan Cameron, sera à la barre en tant qu’entraineur-chef du CHP-Vancouver au centre aquatique de l’université de Colombie-Britannique cet automne. Le directeur de la natation et entraineur-chef du Repton Swimming Club & School à Derbyshire, au Royaume-Uni, possède une expérience de compétition et d’entraineur lors de multiples Jeux olympiques, championnats du monde et autres compétitions majeures.
 
« En tant que personne qui travaille en natation et connait le sport, il est facile de voir l’engagement de Natation Canada pour s’établir en tant que l’un des meilleurs pays au monde en natation, » dit Scott Talbot. « Je suis très excité d’avoir la chance de travailler auprès de certains des meilleurs membres du personnel de soutien et entraineurs au monde. »
 
Talbot, âgé de 41 ans, est né en Australie et a déménagé au Canada à l’âge de deux ans, lorsque Don Talbot est devenu entraineur-chef dans les années 80, l’une des périodes les plus fructueuses en piscine pour le pays. Il a commencé ses études à Ottawa, où la famille a vécu jusqu’à ce que Don Talbot accepte un poste similaire avec Australian Swimming en 1989, ce qui a mené à l’incroyable succès du pays aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Cameron, qui a remporté une médaille d’argent olympique pour l’Australie en 1964, travaillait souvent avec Don Talbot et est devenue une entraineure de haut niveau, notamment avec des postes de direction en Nouvelle-Zélande et des réussites pour l’Australie aux Jeux paralympiques, aux championnats du monde de paranatation et aux Jeux du Commonwealth.
 
Scott Talbot a participé à deux Jeux olympiques en tant que nageurs et a détenu des records nationaux en Nouvelle-Zélande, où il a grandi avec sa mère à partir de l’âge de 10 ans. Il a ensuite eu une carrière en tant qu’entraineur, notamment en tant qu’entraineur de haute performance pour Swimming New Zealand lors de deux Jeux olympiques, avant de déménager en Australie. Il a travaillé à l’université de Sydney et le Nunawading Swimming Club à Melbourne, qui était également un centre de haute performance de Swimming Australia. Talbot s’est mérité de nombreuses sélections sur les équipes nationales de l’Australie lors de championnats et Jeux majeurs pendant ses huit ans au pays. Trois de ses nageurs du Nunawading se sont qualifiés pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, pour lesquels Talbot a été sélectionné avant le report des Jeux en raison de la pandémie mondiale de COVID-19. Avec le report des Jeux en 2021, Talbot a renoncé à l’occasion de représenter l’Australie à Tokyo. Il est entré en poste dans son poste actuel à Repton Swimming en septembre 2020.
 
« Natation Canada a mené une recherche internationale pour trouver des entraineurs pour nos deux centres de haute performance et nous sommes ravis que Scott occupe ce poste. Il va apporter une nouvelle énergie et un regain d’enthousiasme pour amener le centre jusqu’à Paris 2024 et Los Angeles 2028. En plus de sa propre expérience olympique, il a entrainé des nageurs qui ont participé aux quatre derniers Jeux olympiques et été entraineur lors de cinq championnats du monde. Son expérience sera un grand atout pour le CHP-Vancouver de Natation Canada, » commente le directeur de la haute performance et entraineur national John Atkinson.
 
Talbot explique qu’il a toujours conservé un lien avec le Canada et qu’il a beaucoup appris en observant ses parents au bord de la piscine.
 
« Les deux choses les plus importantes que j’ai apprises en voyant mes parents travailler sont d’être un excellent communicateur et de travailler comme une équipe pour obtenir les meilleurs résultats. En natation aujourd’hui, la qualité la plus importante pour un entraineur de haut niveau est d’être un bon communicateur et d’être capable d’utiliser les nombreux outils pour aller chercher le meilleur chez chacun, » dit Talbot. « Aussi, de nos jours, le niveau de compétition est tellement élevé, les meilleurs résultats sont obtenus avec le travail d’équipe. Avoir une équipe de personnes en qui on a confiance et avec qui on peut s’entraider nous permet d’obtenir des résultats plus rapidement. »
 
« Nous avons hâte d’accueillir Scott à notre centre et de le voir se bâtir pour 2024 et 2028, » ajoute le chef de la direction de Natation Canada, Ahmed El-Awadi. « Il a prouvé sa valeur sur la scène internationale comme nageur et entraineur. Nous avons hâte de le voir bâtir le centre et ajouter à l’héritage des Talbot au Canada. »
 
Talbot et sa femme, Lucy, vont venir au Canada de Repton, où ils vivent actuellement avec leurs deux enfants, Isabella, 6 ans, et Charlotte, qui est née en octobre dernier. Il va diriger une équipe complète de personnel à temps plein, incluant l’entraineure adjointe Mandy Bell, le spécialiste de la performance Tom Vandenbogaerde et l’analyste de la performance Graham Olson, qui travaillent dans l’environnement d’entrainement quotidien de calibre mondial à UBC. Bell et Vandenbogaerde ont tous les deux rejoint l’équipe plus tôt cette année. Vandenbogaerde et Talbot ont travaillé ensemble à Swimming New Zealand et se sont croisés à nouveau en Australie.
 
« Les centres de haute performance en Ontario et à Vancouver représentent des éléments clés de notre stratégie de programme national pour les Jeux olympiques de Paris 2024 et Los Angeles 2028, » dit Atkinson. « L’embauche de Scott et la récente confirmation de Ryan Mallette en tant qu’entraineur-chef au CHP-Ontario mettent nos entraineurs-chefs en bonne position pour diriger les centres. Il y aura maintenant un processus de recrutement pour le poste d’entraineur adjoint du CHP-Ontario; plus de détails sont à venir à ce sujet. »
 
Les centres de haute performance de Natation Canada offrent un environnement qui vise à développer les nageurs identifiés à leur plein potentiel dans le but d’atteindre les podiums internationaux. Les athlètes des centres de haute performance ont remporté plus du trois quarts des médailles individuelles du Canada aux Jeux olympiques et aux championnats du monde depuis 2007.
 
Le programme du CHP-Vancouver a été la base de plusieurs des meilleurs athlètes sous la direction de l’entraineur de longue date Tom Johnson, qui a pris sa retraite après les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Depuis son ouverture en 1998, le centre a produit de nombreux médaillés olympiques et internationaux, dont Martha McCabe, Emily Overholt, Brent Hayden et le nageur d’eau libre Richard Weinberger. De nouveaux nageurs doivent se joindre au centre à l’automne.
 
« La capacité de Scott à bâtir et à développer des programmes de haute performance pour réussir est un bon choix pour le CHP-Vancouver à UBC. Il va bâtir un excellent rapport avec les athlètes et le personnel du centre et de l’université, » dit Atkinson.
 
L’entraineur-chef par intérim Martyn Wilby reprendra son poste d’entraineur national sénior du programme olympique après la transition.
 
« Nous voulons remercier Martyn d’avoir accepté le défi pour donner une stabilité au centre au cours des derniers mois, » ajoute Atkinson. « Martyn va continuer à être une ressource clé pendant la transition de Scott à temps plein au centre et sur une base continue pendant que nous continuons à développer nos centres. Il va travailler avec les nageurs de club et les nageurs universitaires au Canada, où qu’ils soient. »
 
Les nageurs qui désirent avoir plus d’information sur un centre de haute performance peuvent remplir ce formulaire : https://forms.swimming.ca/machform/view.php?id=35819

 Nathan White
Senior Manager, Communications, Swimming Canada
Gestionnaire supérieur des communications, Natation Canada
t.+1 613-260-1348×2002 | m.+1 613-866-7946|nwhite@swimming.ca