Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Montréal, 1er avril 2022 – La championne du monde en titre chez les moins de 57 kg, Jessica Klimkait, participait à une première compétition internationale depuis les Jeux olympiques de Tokyo, où elle avait remporté une médaille de bronze. La Canadienne n’a pas raté son retour, elle qui a été parfaite au Grand Chelem d’Antalya (Turquie), vendredi, en route vers la médaille d’or de sa catégorie.

L’entraîneur Antoine Valois-Fortier et nouvel athlète retraité, qui était aux abords du tatami pour diriger sa protégée, s’est réjoui des belles performances de Klimkait qui a conclu la journée avec une fiche immaculée de cinq victoires et aucun revers.

« On voyait ça comme une reprise. On voulait qu’elle retrouve ses repères pour voir où elle se situait après avoir été aussi longtemps loin de la compétition. Elle a prouvé qu’elle est encore en pleine forme et qu’elle a sa place au sommet de la division », a commenté Valois-Fortier à l’issue de la journée.

En finale, Klimkait affrontait la Française Sarah Leonie Cysique, qui l’avait privée d’une finale pour l’or à Tokyo, l’été dernier. L’Ontarienne a cette fois-ci eu le dessus et elle n’a pas perdu de temps, s’imposant par ippon en seulement une trentaine de secondes pour mettre la main sur la quatrième médaille d’or de sa carrière en Grand Chelem. Il s’agit d’un triomphe doublement important pour l’athlète de Whitby, selon son entraîneur.

« C’était la cerise sur le sundae ! Jessica et Cysique vont assurément dominer la catégorie pour les prochaines années et elles sont excellentes toutes les deux. Jessica voulait faire oublier sa défaite aux Jeux olympiques et elle n’a pas raté sa chance. Elle peut être très fière de ce qu’elle a accompli aujourd’hui (vendredi). »

La médaillée d’or du jour a rapidement montré ses couleurs, remportant facilement ses trois premiers combats. Elle a d’abord vaincu la Turque Irem Korkmaz, avant de s’imposer face à Nilufar Egmaganbetova. Klimkait a par la suite triomphé contre la Française Faiza Mokdar pour atteindre la demi-finale.

L’athlète de 25 ans a alors eu besoin de la prolongation pour venir à bout de la Brésilienne Jessica Lima. Klimkait s’est finalement imposée par ippon pour obtenir son billet pour la grande finale.

« Elle avait un excellent rythme dès le début de la journée, on sentait qu’elle était bien préparée physiquement et mentalement. Elle n’a fait aucune erreur et elle s’est imposée », a commenté Valois-Fortier à propos de Klimkait.

Toujours chez les moins de 57 kg, Christa Deguchi espérait elle aussi conclure la journée avec une médaille autour du cou. La compétition a bien commencé pour l’Albertaine qui a remporté ses trois premiers duels. Elle a vaincu coup sur coup la Brésilienne Rafaela Silva, l’Ouzbek Shukurjon Aminova et la Portugaise Telma Monteiro pour se frayer un chemin jusqu’en demi-finale.

Deguchi s’est toutefois butée à une Sarah Leonie Cysique en grande forme en demi-finale. La Française l’a emporté par ippon avec une vingtaine de secondes à faire au temps réglementaire.

La Canadienne s’est donc retrouvée dans un combat pour une médaille de bronze face à l’Israélienne Timna Nelson Levy. Incommodée par une légère blessure à un doigt lors de la prolongation, Deguchi a été pénalisée trois fois, concédant ainsi la victoire à son adversaire. Elle termine donc au cinquième rang du classement de la catégorie

« C’était aussi un retour pour Christa après de longs mois sans compétition. La journée a bien débuté, mais ça ne s’est pas terminé comme on le voulait. Beaucoup de positif quand même de son côté. C’est la première journée d’un long cycle qui recommence. Je ne suis pas inquiet qu’elle fera les ajustements nécessaires », a analysé Valois-Fortier.

Seule autre Canadienne en lice vendredi, Kelly Deguchi (-52 kg) a été défaite d’entrée de jeu face à l’Espagnole Estrella Lopez Sheriff.

« Kelly gagne toujours en expérience, elle nous a montré de belles choses avant la période des Fêtes. Il y a toujours quelques ajustements à faire. On a un camp d’entraînement qui est prévu cette semaine et ce sera certainement profitable pour elle en vue des Championnats panaméricains qui auront lieu dans deux semaines », a conclu l’entraîneur.

L’action se poursuivra samedi à Antalya, alors que Catherine Beauchemin-Pinard (-63 kg), Arthur Margelidon (-73 kg), Antoine Bouchard (-73 kg), François Gauthier-Drapeau (-81 kg) et Étienne Briand (-81 kg) seront en action.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org