Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Sur des neiges (slopestyle) – Stoneham, 12 février 2017 (Sportcom) – Un poids énorme s’est envolé des épaules de Sébastien Toutant quand il a été déclaré gagnant de l’épreuve de slopestyle de la Coupe du monde de surf des neiges de Québec, samedi.

 

« J’ai montré aujourd’hui que peu importe ce qui arrive, je suis capable de dealer avec la pression ! » s’est réjoui le planchiste de L’Assomption.


Photo Sportcom, Alexandra Piché

Victime d’une chute à son premier saut en première manche, Toutant devait tout miser sur sa deuxième descente pour atteindre le podium. « Après mes sauts, tout allait à la perfection. C’est là que j’ai décidé de faire des rails un peu plus simples. Quand je les ai tous atterris, je savais que j’avais de bonnes chances de dépasser la première run de Mark (McMorris). »

Déjà vainqueur du Big Air samedi soir, McMorris détenait alors le meilleur pointage de la finale avec 84,60 points, mais les 84,81 points reçus par Toutant ont fait trembler le sommet du classement. Ultime planchiste à s’exécuter sur les modules, le Saskatchewanais a eu des problèmes à l’atterrissage d’un saut et n’a pu relancer son compatriote.

Poings en l’air, Toutant a sauté dans les bras de ses proches pour célébrer sa première victoire de la saison en slopestyle. « D’avoir tout le monde ici et de gagner le slopestyle devant eux, c’est le meilleur cadeau. Un podium, j’aurais été content, mais gagner, c’est encore mieux ! »


Photo Sportcom, Émilie Bouchard Labonté

Malgré plusieurs présences en finale, Sébastien Toutant avait raté toutes ses occasions de podium depuis le début 2017. « Ce qui était décevant dernièrement, c’est que même si je me qualifiais pour la finale, je manquais de constance dans mon dernier saut. Atterrir finalement une descente qui me donne la victoire, c’est sûr que ça fait du bien. C’est soulageant. »

« Ça fait plusieurs années que je fais mes preuves. Il suffit juste de travailler mes trucs et être plus constant », a ajouté celui qui a récolté de précieux points dans le processus de sélection olympique pour les Jeux de Pyeongchang. « Je veux vraiment gagner une médaille en Big Air et en slopestyle. J’essaie vraiment de m’y préparer à 110%. »

Michael Ciccarelli, 8e, et Tyler Nicholson, 14e, étaient les autres Canadiens en finale.

Les Québécois Keassy Patenaude, 19e, Antoine Truchon, 20e, Maxence Parrot, 43e, et Francis Jobin, 49e, ont tous été stoppés en qualifications samedi matin.

Chez les femmes, Laurie Blouin a quant à elle fini 18e.

Capsule vidéo disponible sur Facebook.

– 30 –

Par Émilie Bouchard Labonté et  Alexandra Piché
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre