Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport


 

Ottawa, Ont. (2 octobre 2022) – Ryan Rondeau (Edmonton, Alb.) a remporté une médaille d’argent à sa première compétition internationale en carrière, à Cali en Colombie. Cependant, à la suite de la compétition en double BC3, Rondeau et sa coéquipière Marylou Martineau (Québec, Qc) rentrent au pays bredouille après une défaite amère de 3-2 contre le Mexique au match pour la médaille de bronze.

Rondeau a battu Cristobal Aranda 6-1 en demi-finale de la catégorie masculine individuelle BC3 pour se rendre en finale contre le Mexicain Raúl López Rosas. Un peu plus tôt dans la compétition, il avait battu Rosas au tournoi à la ronde pour terminer au premier rang de sa poule, mais la finale était un défi tout autre pour la recrue.

« J’ai raté deux lancés que je pense que j’aurais normalement réussi, ce qui m’a donné un retard de huit balles. Je n’ai ensuite jamais été capable de reprendre mes repères », a expliqué Rondeau qui a perdu 7-0.

« Je ressentais un mélange de confiance et d’un peu de nervosité en me dirigeant vers la finale, comme c’était ma toute première à vie. Nous sommes absolument ravis d’avoir gagné une médaille! Si on nous avait dit cela au début de la semaine (que nous nous rendrions en finale), nous aurions été aux anges, comme nous le sommes aujourd’hui. Perdre en finale ne fait que nous donner encore davantage le goût d’aller plus loin la prochaine fois. C’est vraiment agréable d’arriver à sentir les résultats dès cette première compétition. »

Martineau a tenu un journal de bord de son expérience tout au long de la compétition à Cali. Un de ses moments préférés a été de voir Ryan en compétition internationale pour la première fois tout comme le plaisir de jouer aux côtés de son nouveau partenaire en BC3 dans la portion en double de l’événement.

En ronde de qualification, les Canadiens ont joué contre la paire chilienne qui a malheureusement dû déclarer forfait pour des raisons médicales. Martineau et Rondeau ont ainsi obtenu un laissez-passer vers les demi-finales.

Après une défaite de 9-2 en demi-finale contre l’Argentine, Marylou a conclu : «Cela a bien été. Ryan et moi avons une bonne communication. Nous avons dû nous ajuster en début de match, comme c’était notre première partie ensemble, mais à la troisième manche, nous avons réussi de bons déplacements et de bonnes premières balles.»

L’équipe de double s’est ensuite inclinée dans une rencontre serrée pour la médaille de bronze qui s’est terminée en quatrième manche alors que le Mexique a provoqué un manque de balles pour le Canada, s’accaparant ainsi de la victoire par le pointage de 3-2.

Martineau a aussi participé à la compétition individuelle féminine BC3. Elle a perdu le match pour la médaille de bronze contre la Colombienne Maria Velez Izaza. Elle a été en contrôle tout au long de la rencontre, puis à la dernière manche, elle pouvait égaliser la marque et avait une balle en main à jouer. Elle a décidé de ne pas rouler sa dernière balle en quatrième manche, ce qui aurait mené le match en bris d’égalité où, ultimement, les mauvais placements étaient les facteurs décisifs.

« Globalement, j’ai apprécié mon expérience. Il y encore quelques petites choses à travailler, mais Ryan et moi avons eu une bonne communication et cela augure très bien pour le futur! » a expliqué Marineau.

L’entraîneur Simon Larouche était fier de ses athlètes. « Je suis fier de leurs efforts. Ryan a connu un départ remarquable sur la scène internationale. Marilou a joué pour une médaille… Nous avons maintenant une meilleure idée des possibilités de chacun.»

Trouver tous les résultats et l’horaire ici.

Regarder la webdiffusion à nouveau ici.

À propos de Boccia Canada
Boccia Canada est le « maître d’œuvre » de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC), l’organisme national de sport qui régit le boccia, un sport paralympique. Boccia Canada s’efforce d’offrir aux athlètes et aux individus, quels que soient leur âge et leur niveau d’aptitude, la chance de pratiquer un sport paralympique unique. En collaboration avec nos partenaires, L’ACSPC s’efforce de faire en sorte qu’un nombre de plus en plus élevé de Canadiennes et Canadiens ayant une paralysie cérébrale ou des limitations semblables pratiquent un sport ou une activité physique, tout en menant, développant et favorisant l’essor local du boccia dans le but former des champions du monde et paralympiques.

À propos du boccia
Le boccia est un sport paralympique de précision et de stratégie similaire au boulingrin ou au curling qui est pratiqué par des athlètes ayant une paralysie cérébrale, une dystrophie musculaire ou une déficience connexe. Il s’agit de l’un des deux seuls sports paralympiques n’ayant pas d’équivalent olympique. Les athlètes concourent dans l’une des six catégories existantes, en fonction de leur niveau et de leur déficience : BC1, BC2, BC3, BC4, BC5 et Ouverte. Pour d’amples renseignements sur le boccia, visiter www.bocciacanada.ca