Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Le processus de retour à l’aviron des athlètes des équipes nationales de RCA a démarré sous la direction de Dr Mike Wilkinson, médecin en chef et du Comité consultatif de médecine sportive (CCMS).
 
Le personnel de la haute performance de RCA a travaillé de près avec la Société d’aviron de Victoria dans la planification d’un retour à Elk Lake, orienté par l’Outil d’évaluation et d’atténuation de risques de RCA. Le personnel passe aussi à travers le même processus en vue de retours éventuels à Quamichan Lake ainsi qu’à Shawnigan Lake.
 
En date du 15 juin, un tiers des membres de l’équipe nationale a repris l’entraînement sur l’eau au Centre national d’entraînement (CNE) et le reste de l’équipe arrivera graduellement jusqu’au 1er août.
 
« Ce qu’il y a de mieux dans ce retour au CNE est de revoir mes coéquipières même si c’est depuis l’autre côté du parcours, indique Jill Moffat, rameuse de l’équipe nationale de poids léger et médaillée d’or de la Coupe du monde en 2019. Quand on arrive à la remise à bateaux, ce n’est pas comme avant. Tous les protocoles rendent l’expérience très différente, mais l’ajustement aux nouveaux systèmes et processus était plutôt facile. Cela vaut la peine pour nous permettre de retourner sur l’eau et de faire ce qu’on peut pour se garder en sécurité les uns les autres.»
 
« Je désire vraiment remercier ceux qui ont travaillé très dur pour rendre la remise à bateau accessible aux athlètes, ajoute Will Crothers, vétéran de l’équipe nationale et médaillé d’argent aux Jeux olympiques de 2012. Cela n’a pas été une tâche facile. C’est aussi bon de voir l’équipe fonctionner avec autant de professionnalisme. Tout le monde contribue pour garder notre équipe et notre communauté en sécurité. »
 
Les athlètes qui reviennent au CNE depuis l’extérieur de la province doivent observer une quarantaine de 14 jours avant de reprendre l’entraînement sur l’eau tandis que les athlètes qui reviennent sur l’Ile de Vancouver depuis d’autres régions de la Colombie-Britannique sont tenus de respecter une quarantaine de cinq jours.
 
« Nous sommes tellement heureux que les athlètes reviennent au Centre national d’entraînement, indique Iain Brambell, directeur de la haute performance de RCA. La première semaine de retour sur l’eau a été un succès grâce au travail acharné et à l’excellente planification de notre personnel et de nos entraîneurs de la haute performance. Nous avons hâte d’accueillir l’ensemble de l’équipe au centre au cours des prochaines semaines.»d our community safe.” 

Des regroupements d’entraînement pouvant atteindre six athlètes ont été formés pour garantir la sécurité et le suivi des personnes sur l’eau et hors de l’eau ainsi qu’une programmation méticuleuse garantit qu’il n’y ait pas de chevauchement de ces différents regroupements.
 
« Les choses roulent bien en raison du travail acharné de toute l’équipe de la HP, affirme Terry Paul, entraîneur du programme de l’équipe nationale senior masculine. Adam [Parfitt] et Michelle [Boss] ont programmé notre arrivée pour lancer les activités et notre heure de départ pour assurer un environnement sécuritaire et efficace à la remise à bateaux. Les athlètes respectent les conditions et les protocoles en matière de nettoyage et de distanciation sociale. Nous sommes reconnaissants d’être de retour sur l’eau et de faire ce que nous aimons! »

« Les protocoles ne changent rien une fois que nous avons quitté le quai et que nous nous trouvons sur l’eau, renchérit Conlin McCabe (médaillé d’argent olympique en 2012). Cela a un effet gigantesque sur le moral de chacun et c’est le fruit du travail immense réalisé par le personnel pour garantir que les protocoles adéquats soient en place. »
 
Bien que les activités soient complètement transformées au CNE, la poursuite de l’excellence demeure la même.

« Je suis toujours inspirée par l’éthique de travail de mes coéquipières, affirme Moffatt. Puisque nous avons été tenues à l’écart de l’eau depuis deux mois, il y a tellement de choses sur lesquelles je désire me concentrer. Il est donc important d’établir des objectifs personnels clairs et de simplement foncer une étape à la fois. »
 
Crothers est aussi revenu sur les nouvelles réalités entourant la prolongation pour une autre année du cycle olympique.
 
« Je suis en quête d’une troisième participation olympique avec plusieurs hivers d’entraînement derrière mois, notamment celle qui aurait été ma dernière, alors c’était un peu difficile à configurer. Cela dit, après quelques coups de rames en solo et le retour aux vitesses familières, je me sens rafraichi et prêt à attaquer cette année d’entraînement. Je suis très enthousiaste de voir ce qui est en réserve pour moi et pour l’équipe! »
 
Pour en apprendre plus à propos de la planification et des ressources de retour à l’aviron de RCA, offertes à la communauté d’aviron, veuillez cliquer ici