Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Volleyball Canada – Ruse, Bulgarie, le 17 septembre 2018 – Le Canada a subi sa première défaite, aujourd’hui, au championnat du monde de la FIVB 2018 contre le champion olympique, le Brésil, 3-1 (25-22,19-25, 25-23, 25-18).
 
Le Canada glisse en deuxième place dans le groupe B avec neuf points. Les Pays-Bas ont 11 points, mais le Canada a encore un match à jouer, contre la France, demain. Le Brésil et la France sont troisième et quatrième avec huit points.
 
« Je pense que nous avons bien joué dans la majorité des aspects du jeu, sauf les services; nous n’avons pas pu mettre suffisamment de pression sur eux, a dit le capitaine du Canada, Gord Perrin, après le match d’aujourd’hui. Nous avions un équilibre entre faire trop d’erreurs et ensuite nous devions mettre le ballon en jeu et nous n’étions pas suffisamment agressifs. Ils pouvaient jouer librement et bien attaquer, donc je pense que c’était la plus grande différence. »
 
Le vétéran brésilien et deux fois médaillé olympique Wallace de Souza a été le meilleur marqueur du Brésil avec 24 points. Pour le Canada, Perrin a été le meilleur avec 18, suivi par Sharone Vernon-Evans avec 16. Nicholas Hoag et Graham Vigrass en ont contribué 11 chacun dans l’effort du Canada. Le Canada a mieux fait au bloc avec neuf points comparativement à trois par le Brésil.
 
La seule défaite du Brésil dans le tournoi à la ronde a été contre les Pays-Bas (que le Canada a vaincu dans son premier match du championnat 3-0) et les Américains du Sud affronteront la Chine, qui n’a aucune victoire, demain.
 
C’est la quatrième victoire de suite brésilienne contre le Canada dans l’histoire du championnat du monde, mais le Canada a battu le Brésil plus tôt cette année dans la Ligue des pays de volleyball.
 
L’entraîneur-chef Stéphane Antiga a aussi souligné que les services du Canada n’étaient pas efficaces aujourd’hui: « C’était un bon match et le Brésil a très bien joué. Nous savions qu’ils pouvaient jouer comme cela…  ils étaient très efficaces et nos services ne fonctionnaient pas bien aujourd’hui. » 

Perrin a dit que l’équipe n’était pas décontenancée par les Brésiliens: « Tout l’été nous avons été confiants en affrontant n’importe qui et je ne pense pas que cela changera. Un revers ne nous enlèvera rien – nous y mettons tout notre coeur chaque fois que nous jouons. »
 
À propos du tournoi:
La 19e édition du championnat du monde masculin de volleyball de la FIVB aura lieu en Italie et en Bulgarie du 9 au 30 septembre 2018. 
 
Le tournoi aura un total de 24 équipes. Il y aura deux équipes de l’Amérique du Sud, quatre de l’Asie, 10 (dont les pays hôtes et la championne en titre, la Pologne) de l’Europe, trois de l’Afrique et cinq de la zone des Amériques du Nord et centrale et des Caraïbes.

Dans la première ronde, les 24 équipes sont réparties en quatre groupes de six équipes qui jouent dans un système de tournois à la ronde. Les quatre premières équipes de chaque groupe se qualifieront pour la deuxième ronde de quatre groupes de quatre équipes jouant dans quatre villes.
 
Alignement:
#1 TJ Sanders, London, ON
#2 Gord Perrin, Creston, C.-B.
#3 Steven Marshall, Abbotsford, C.-B.
#4 Nicholas Hoag, Sherbrooke, QC
#5 Lucas Van Berkel, Edmonton, AB
#7 Stephen Maar, Aurora, ON
#8 Jay Blankenau, Sherwood Park, AB
#9 Jason DeRocco, Winnipeg, MB
#10 Sharone Vernon-Evans, Scarborough, ON
#11 Daniel Jansen VanDoorn, Langley, C.-B.
#16 Ryan Sclater, Port Coquitlam, C.-B.
#17 Graham Vigrass, Calgary, AB
#18 Blair Bann, Edmonton, AB
#20 Arthur Szwarc, Toronto, ON
 
Personnel:
Entraîneur-chef: Stéphane Antiga
Entraîneur adjoint: Dan Lewis
Gérant de l’équipe: Julien Boucher
Thérapeutes: Melissa Healy, Luc Campbell
Statisticien: Lionel Bonnaure
 
Comment suivre:

 
Contact pour les médias: Jackie Skender