Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Fédération québécoise des sports cyclistes​ – Montréal, 10 août 2017 – Légèrement détaché devant ses partenaires d’échappée, le Québécois Pier-André Côté a été le premier compétiteur à franchir le fil d’arrivée au terme de la course sur route disputée aux Jeux du Canada, à Winnipeg. L’Albertain Connor Toppings et le Britanno-Colombien Jay Lamoureux sont montés sur les deuxième et troisième marches du podium, au pied duquel s’est arrêté Marc-Antoine Soucy, un autre membre de l’équipe du Québec.

Après de nombreuses tentatives d’échappée et rendu à mi-course, six coureurs se sont extirpés du groupe principal. Avec deux représentants, soit Côté et Soucy, la Belle Province était en avantage numérique. Mais pour y parvenir, les porte-étendards du fleurdelisé ont dû trimer dur, surtout qu’ils étaient sous la constante surveillance des autres formations.

« Comme chez les filles, on était marqués. On a quand même réussi à placer deux gars dans l’échappée de six pour isoler les autres provinces. Mais les autres étaient costauds. Ça se résume pas mal à ce qu’on pouvait faire avec un parcours comme ça. Derrière, [Adam] Roberge et [Raphaël] Auclair couvraient les coups. Toute l’équipe a été mise à contribution et nos gars ont dû laisser beaucoup d’énergie sur la route. Parce que pour faire mal aux autres, il fallait se faire mal », a raconté Pascal Choquette, l’entraîneur de l’équipe du Québec.

Vainqueur du sprint de peloton, Adam Roberge a clamé la septième place. Son coéquipier, Raphaël Auclair, s’est quant à lui inscrit au 10e rang.

« On visait l’or et un bon positionnement au classement des provinces. Avec quatre gars dans le top-10, plus une victoire, on pouvait difficilement faire mieux aujourd’hui », a-t-il indiqué, visiblement satisfait.

Les athlètes concourront de nouveau samedi, à l’occasion du critérium aux points, dernière épreuve cycliste au programme de ces 26e Jeux du Canada. À quoi peut-on s’attendre? « Ça va être un parcours plus technique, avec six virages, dont un en épingle. On devrait être capables de rehausser le niveau de difficulté et de compliquer la tâche aux autres équipes », a laissé savoir le commandant des troupes québécoises.

Les partenaires de l’équipe du Québec

Les membres de l’équipe du Québec sont habillés par Louis Garneau. Les vélos de rechange mis à leur disposition sont une gracieuseté de Colnago. Les professionnels d’Alphamantis les accompagnent et les conseillent dans leur recherche d’aérodynamisme.

Les Produits d’érable du Québec, source d’énergie officielle de la FQSC

Depuis 2015, la FQSC et les Produits de l’érable du Québec mettent leur expertise en commun afin de soutenir  les efforts et le développement des cyclistes, toutes catégories et disciplines confondues. Cette entente consacre plus que jamais les vertus de l’érable comme nutriment entièrement naturel au service de la performance sportive.

Sur le Web

Pour plus d’information, visitez le www.fqsc.net. Pour ne rien manquer de l’actualité cycliste québécoise, aimez notre pageFacebook FQSC – Fédération québécoise des sports cyclistes et suivez les nouvelles à partir du compte Twitter @fqsc.

– 30 –

Source :          

Catherine Barbeau, coordonnatrice aux communications
Fédération québécoise des sports cyclistes
(514) 252-3071 poste 3739
(514) 554-4170
www.fqsc.net