Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Patinage de vitesse sur longue piste – Montréal, 12 novembre 2016 (Sportcom) – Il y avait beaucoup d’action sur l’anneau de glace de la ville de Harbin, en Chine, samedi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste. Laurent Dubreuil est d’ailleurs passé à 15 centièmes de seconde de mettre la main sur la médaille de bronze au 500 m où il a finalement pris le sixième rang.

Le Kazakh Roman Krech a été couronné champion de la distance avec un temps de 35,07 s. Le Russe Pavel Kulizhnikov (+0,03 seconde) a mis la main sur l’argent et le Néerlandais Kai Verbij (+0,12 seconde) a complété le podium.

Dubreuil a complété la distance en 35,34 s, soit à 0,27 seconde du vainqueur et dans le même temps que le cinquième, l’Américain Mitchell Whitmore.

« Mon départ et mon premier virage n’étaient pas bons, mais mon dernier 300 m l’était. Je ne suis pas vraiment satisfait de mon exécution, a commenté l’athlète de 24 ans. Une sixième place, c’est quand même bien. Je termine souvent dans ces rangs. Je pense que je peux aller plus vite demain [dimanche] pour l’autre 500 m. »

Dubreuil, de Lévis, a ajouté que cette distance peut toujours créer des surprises. « C’est très serré et ça change d’une course à l’autre. Je ne serais pas surpris dimanche que des gars en dehors du top-10 finissent sur le podium. »

Cette saison, Laurent Dubreuil désire être aussi bon au 1000 m qu’au 500 m même s’il considère la longue distance comme complémentaire à sa carrière. « Au 500 m, j’ai des chances de médailles à chaque départ. Je dois suivre mon plan de course. Si je peux terminer le classement général de la Coupe du monde dans les trois premiers, ce sera très bon! Au 1000 m, si je passe au groupe A et que j’y reste, ça sera une bonne saison. »

De leur côté, le Saskatchewanais William Dutton (35,52 s), l’Albertain Gilmore Junio (35,71 s), le Montréalais Christopher Fiola (35,75 s) et le Sherbrookois Alex Boisvert-Lacroix (36,33 s) ont respectivement terminé 10e, 13e, 15e et 19e du 500 m.

« Quand je me suis présenté à la ligne de départ, j’étais plus nerveux que d’habitude parce que c’est un groupe A, donc il y a plus d’enjeux. Mon but était de rester dans ce groupe après cette course, ce que j’ai fait », a fait savoir Fiola, qui a reçu son premier point sur le circuit de la Coupe du monde.

Selon lui, pour s’améliorer sur cette distance, il devra travailler sur son départ puisque c’est à la fin de la course qu’il réussit à aller chercher sa vitesse.

Fiola, 20 ans, a aussi participé au 1000 m groupe B plus tôt dans la journée. Toutefois, le patineur n’a pas été en mesure de franchir la ligne d’arrivée. Il a chuté avec 250 m à faire. « J’ai piqué dans la glace. C’était quand même une bonne course, mais c’est dommage que je sois tombé. »

Le patineur a indiqué qu’il s’agissait d’une belle expérience jusqu’à présent. « C’est cool de voir ces gars-là en action et de les côtoyer aux repas. Nous nous habituons à leur présence, ils sont comme tout le monde. C’est aussi super comme expérience de pouvoir analyser les autres. »

St-Jean dans le top-15

Le Québécois Alexandre St-Jean représentait quant à lui le pays au 1000 m groupe A. Le patineur a fini 15e de l’épreuve en 1 min 11,16 s, un retard de 1,59 seconde sur le vainqueur, le Néerlandais Kjeld Nuis (1 min 09,57 s). Le Finlandais Mika Poutala (+0,26 seconde) et le Russe Pavel Kulizhnikov (+0,39 seconde) ont conclu en deuxième et troisième place.

Aussi sur la ligne de départ, l’Ontarien Vincent De Haître (1 min 10,13 s) a fini sixième, dans le même temps que le cinquième, le Néerlandais Kai Verbij.

Bonne entrée en matière pour Lamarche

Ivanie Blondin, d’Ottawa, a été la plus rapide du 1000 m groupe B avec un temps de 1 min 17,99 s. La Russe Yekaterina Shikhova (+0,19 seconde) a fini deuxième et la Japonaise Arisa Go (+0,56 seconde) troisième.

L’Albertaine Kaylin Irvine (1 min 19,01 s), septième, a terminé tout juste devant Béatrice Lamarche, huitième, qui a arrêté le chrono à 1 min 19,12 s (+1,13 seconde). Également en action, la Québécoise Noémie Fiset a terminé la course en 1 min 20,47 s (+2,48 secondes), bon pour le 16e rang.

« J’ai trouvé la glace un peu plus lente qu’à Calgary. Je ne m’attendais pas à ce que ça me dérange autant. La fin de la course était plus difficile que d’habitude. Au début de la saison, je ne m’attendais même pas à faire des Coupes du monde. Je n’ai pas envie de me donner des objectifs de classement pour le moment. J’ai fait un bon 1000 m et ça commence bien », a fait savoir Lamarche, de Québec, qui a réussi à récolter deux points à sa première Coupe du monde.

Poursuite par équipe

Les Canadiens Olivier Jean, Denny Morrison, Jordan Belchos et Ted-Jan Bloemen ont fini sixièmes à la poursuite par équipe avec un chrono de 3 min 50,71 s. Les Néerlandais (3 min 45,33 s) ont terminé premiers, les Norvégiens (3 min 48,50 s) deuxièmes et les Sud-Coréens (3 min 48,72 s) troisièmes.

– 30 –

Rédaction: Audrey Clément-Robert
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre