Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport
Institut canadien du sport de Calgary – Les régimes sans gluten, les diètes de désintoxication et de purification, le K-tape, les ventouses, les vaccins homéopathiques, la cryothérapie, la thérapie intraveineuse – ça vous dit quelque chose? Il ne s’agit-là que de quelques-unes de la multitude des tendances en santé et en sport, populaires certes, mais complètement non fondées, qui sont répandues dans le grand public. C’est ce que soutient le scientifique, auteur, conférencier et démystificateur de prétentions pseudoscientifiques, M. Timothy Caufield, Ph. D.
 
En tant que conférencier au 11e Sommet du Sport et de l’Innovation (SPIN) annuel d’À nous le podium, M. Caufield, titulaire d’une chaire de recherche du Canada en loi et politiques de la santé et professeur à la faculté de droit et à l’école de santé publique de l’Université d’Albertaa souligné les dangers que l’acceptation des pratiques de santé basées uniquement sur la pseudoscience peuvent avoir pour la société ainsi que pour les athlètes et la communauté sportive en général.
 
« Il existe une quantité incroyable de balivernes et de pseudoscience dans le public, ce qui rend la tâche extrêmement difficile aux personnes qui veulent accéder à la véritable science, » explique M. Caufield. Il affirme qu’il existe une tolérance envers la pseudoscience dans tous les secteurs de la santé qui a mené à une érosion de la pensée critique.
 
Le message était fort et lourd de sens : soyez prudents. M. Jon Kolb, Ph. D., directeur, Science du sport, médecine et innovation d’À nous le podium, qui a invité M. Caufield à venir faire une présentation au sommet de cette année confirme : « Le message que Monsieur Caufield a communiqué est que les athlètes, les entraîneurs et les directeurs doivent reconnaître ce qui est intégré à leurs programmes et faire très attention. »
 
Pour plus de 250 des meilleurs scientifiques, chercheurs, professionnels de la santé, dirigeants et entraîneurs du domaine du sport au Canada qui ont participé au sommet, le message soutient fortement une philosophie mettant en relief le travail qu’ils font; prendre des décisions basées sur des preuves solides. L’ICS Calgary a largement contribué au sommet SPIN en faisant participer un certain nombre de ses experts conférenciers.
 
Il peut s’avérer difficile de mettre l’accent sur les preuves lorsqu’il faut intégrer l’art d’être entraîneur à la science du sport. Pour M. Erik Groves, Ph. D., directeur de la Recherche et de l’Innovation de l’ICS Calgary, ce qu’il faut retenir de la conférence, entre autres, est un élément de la présentation de Mike MacSween, vice-président directeur des projets majeurs chez Suncor.
 
« Le plus simple pour aborder les divergences d’opinions et les différents domaines d’expertise est de se concentrer sur les faits, » soutient M. MacSween. « Il est ensuite beaucoup plus facile pour les gens d’unir leurs efforts. »
Cela ouvre la porte à la véritable collaboration, un autre thème qui caractérise le SPIN et la façon dont les membres de la communauté sportive canadienne travaillent ensemble. Pour M. Groves, le but du SPIN est de partager. « C’est une question de hausser la barre, d’élever les attentes et d’être ouverts à la collaboration, » souligne-t-il. « Nous sommes tous concernés. »
 
Frank Van den Berg, directeur de la performance mentale à l’ICS Calgary est d’accord. « Nous partageons ensemble le fruit de notre travail », dit-il. « C’est aussi une occasion de favoriser la pensée critique et la discussion. Nous devons partager nos réussites comme nos difficultés. »
 
« Il est beaucoup mieux de travailler ensemble que de ne pas collaborer », ajoute M. Kolb. Il affirme que l’occasion est belle pour le sport canadien, car il y a tellement d’aspects positifs en ce moment, et il souligne que c’est attribuable en grande partie à la collaboration.
 
Essentiellement, la conférence permet de rassembler la communauté sportive canadienne pour l’avancement du sport. « C’est une responsabilité dans le sport de haut niveau, qui constitue à lui seul un créneau, » conclut M. Kolb. « Nous ne connaîtrons la croissance que si nous grandissons ensemble, en tant que communauté des sciences du sport. »
 
Fiez-vous à la science, travaillez ensemble et récoltez les fruits. Les preuves sont concluantes!
 
Institut canadien du sport de Calgary : @csicalgary
Rédigé par Kristina Groves: @kngrover
Photo de Dave Holland: @CSICalgaryPhoto
23/11/2016