Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Ski alpin – Montréal, 18 février 2017 (Sportcom) – La skieuse québécoise Marie-Michèle Gagnon a pris le 20e rang de l’épreuve de slalom des Championnats du monde de ski alpin disputée samedi, à Saint-Moritz, en France.

Meneuse au classement de la Coupe du monde de la spécialité, l’Américaine Mikaela Shiffrin a encore une fois démontré qu’elle était la reine du slalom. Elle a décroché la couronne de l’épreuve grâce à son chrono total de 1 min 37,27 s. La skieuse a largement dominé la compétition, enregistrant le temps de plus rapide de chacune des deux manches.

La Suisse Wendy Holdener, sacrée championne du monde du slalom géant plus tôt cette semaine, s’est glissée au deuxième rang avec un temps de 1 min 38,91 s. La Suédoise Frida Hansdotter (1 min 39,02 s) s’est classée troisième.

L’Ontarienne Erin Mielzinski a été la meilleure représentante du pays. Son temps de 1 min 40,62 s lui a valu la 15e place. Mikaela Tommy, de Wakefield, était aussi en lice, mais n’a pas terminé sa deuxième descente.

Marie-Michèle Gagnon a quant à elle mis fin à sa journée de travail avec un  chrono total de 1 min 41,25 s. Elle espérait bien sortir un lapin de son chapeau à cette dernière épreuve des Championnats du monde, mais la fatigue a pris le dessus.

« Je n’ai pas eu le temps de vraiment m’entraîner en slalom dernièrement avec mon horaire un peu fou des Mondiaux. J’étais épuisée et c’était une journée à oublier pour moi. Il aurait fallu que je sorte un peu de nulle part, mais ça n’a pas fonctionné », a commenté la skieuse de Lac-Etchemin, soulagée que sa semaine chargée soit derrière elle.

Gagnon croit qu’elle aurait pu gagner quelques rangs au classement si ça n’avait pas été de son erreur en fin de parcours à la deuxième manche. « Ça se passait bien, mais à la sixième gate de la fin, j’ai comme eu un blocage mental. Je n’ai pas été capable de rester concentrée jusqu’à la fin et j’ai fait une grosse erreur. J’ai perdu beaucoup de temps là. »

Durant les dernières semaines, la fierté du Mont Orignal a consacré beaucoup de temps à la descente, au super-G et au slalom géant à l’entraînement.

« Même si les entraînements en descente me demandent beaucoup d’énergie, je ne pouvais pas négliger le combiné. C’est une épreuve dans laquelle je me démarque bien. J’avais des chances de médaille, même si elles ne se sont pas concrétisées. J’espérais aussi bien faire au géant, mais j’ai fait des erreurs nounounes », a expliqué Gagnon.

Maintenant les Championnats du monde terminés, la skieuse profitera de quelques jours de congé avant d’entamer le sprint final de sa saison.

« J’ai seulement quatre jours, alors je ne peux pas retourner au Québec, mais je vais en profiter pour me reposer. Ensuite, ça recommence ! Nous avons beaucoup de courses, un peu partout autour du monde. Ce sera très exigeant », a-t-elle indiqué.

– 30 –

Rédaction: Alexandra Piché
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre