Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Lutte olympique – Martine Dugrenier entre dans la légende – Montréal, 27 mai 2016 (Sportcom) – Officiellement à la retraite depuis un an, la lutteuse Martine Dugrenier ne se fait pas oublier. Et son nom est là pour rester. La triple championne du monde chez les moins de 67 kg sera intronisée l’été prochain au Temple de la renommée de la World Wrestling Union.

 

Le 12 août, lors d’une cérémonie bien spéciale à Rio de Janeiro, Martine Dugrenier ira rejoindre Christine Nordhagen (2006) Daniel Igali (2008), Carol  Huynh (2013), les trois seuls autres Canadiens à avoir reçu cet honneur dans le passé.

« Je ne m’attendais pas du tout à ça. Lorsque tu es un athlète, tu ne penses pas à ça. C’est un honneur d’être reconnue pour l’éternité par la fédération internationale, s’est réjouie la Montréalaise. J’ai annoncé ma retraite l’an dernier et j’ai fermé ce chapitre, mais  c’est une très belle enveloppe à ajouter maintenant. »

L’ancienne lutteuse s’est retirée de son sport sans être montée sur le podium olympique. Cinquième à Pékin en 2008, elle a obtenu le même résultat à Londres en 2012. Une blessure à une épaule l’a convaincue de ne pas poursuivre jusqu’en 2016. « Même si j’ai eu de bonnes performances aux Jeux, j’ai toujours pensé qu’il allait toujours me manquer cette médaille olympique. De voir que la fédération internationale a reconnu quand même toutes mes belles performances des Championnats du monde, ça fait chaud au cœur. »

Son éthique de travail, son intensité et sa technique transcenderont maintenant les années. «Pour moi, chaque détail était important. J’espère qu’on se souviendra aussi de moi par la résilience d’avoir continué pendant les hauts et les bas et ma passion d’embarquer sur les tapis. »

Cet honneur, Martine Dugrenier veut le partager. « Je n’aurais pas été la lutteuse que j’ai été sans mes entraineurs, mes partenaires d’entraînement et toute l’équipe qui m’a suivie le long de ma carrière athlétique. »

L’entraîneuse et professeure en éducation physique ne sera pas à Rio l’été prochain seulement pour la soirée d’intronisation. Elle fera également partie de l’équipe de mission de la délégation canadienne olympique. Un nouveau défi qu’elle a bien hâte de relever !

 

– 30 –

Rédaction: Émilie Bouchard Labonté
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre