Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Curling Canada – La Canadienne Mary Fay rapportera une médaille d’or en Nouvelle-Écosse après avoir vaincu l’Américaine Cory Christensen 7-4 à la finale féminine du Mondial 2016 de curling junior, dimanche matin à Taarnby, Danemark.
 
«Je suis vraiment ravie d’avoir gagné cette médaille avec mes meilleures amies,» a déclaré la capitaine du quatuor de Chester, Nouvelle-Écosse, consistant en la troisième Kristin Clarke, la deuxième Karlee Burgess, la première Janique LeBlanc, la remplaçante Sarah Daniels, l’entraîneur Andrew Atherton et le chef d’équipe Andrea Ronnebeck. «C’est un moment surréel, et je n’arrive pas encore à croire, mais je suis tellement fière de mon équipe et de tout le travail dur qu’elles ont investi.»
 
Les Canadiennes ont complété le tournoi à la ronde sans perdre un seul de leurs matchs, et elles ont subi une seule défaite sur la compétition entière, un revers crève-cœur 8-7 aux mains de l’Américaine Christenson à l’éliminatoire Page 1-2. Cette fois, c’étaient les Canadiennes qui ont dominé le match du début jusqu’à la fin; elles avaient ouvert une avance confortable pour aborder le dernier bout, et pour la victoire il était tout simplement question de patienter jusqu’à ce que leur adversaire complète tous ses lancers.
 
Fay connaît une belle passe de médailles d’or, ayant atteint le sommet du podium aux Jeux Olympiques d’hiver de la jeunesse 2016 le mois dernier à Lillehammer, Norvège, en curling mixte avec sa coéquipière Burgess et les Britanno-Colombiens Tyler Tardi et Sterling Middleton. Ces quatre joueurs juniors avaient également concouru aux Jeux du Canada d’hiver 2015, représentant leurs provinces respectives.
 
«L’an dernier nous avons perdu le match pour la médaille d’or aux Jeux du Canada d’hiver, et nous en avons tiré beaucoup de leçons valables,» a indiqué Fay. «Nous avons su nous appuyer sur cette expérience, et nous avons appris l’importance de tirer plaisir du jeu; nous voulions aussi nous amuser.»
 
C’est la troisième médaille d’or consécutive pour les dames canadiennes au Mondial junior, accomplissement qui, au dire de Fay, a été d’une grande motivation pour son équipe cette saison.
 
«J’ai commencé à jouer au curling quand j’avais huit ans, et j’ai passé tant d’années à progresser vers ce moment. Mais je crois que l’an dernier, quand nous avons regardé Kelsey Rocque (la Canadienne qui a remporté les titres aux Mondiaux juniors de 2014 et 2015) nous avons eu l’idée que peut-être nous autres, nous pourrions en arriver à ce niveau aussi,» a-t-elle observé. «Et maintenant, nous avons fait beaucoup de chemin, nous sommes plus fortes et plus constantes, et nous avons renforcé notre niveau de confiance.»
 
Dans une reprise de l’éliminatoire Page 3-4 de la veille, les hommes d’Équipe Canada – le capitaine Matt Dunstone et son quatuor winnipégois de Colton Lott (troisième), Kyle Doering (deuxième et vice-capitaine), Robbie Gordon (premier), Wade Ford (remplaçant), Calvin Eadie (entraîneur) et Brian Chick (chef d’équipe) – ont remonté la pente pour vaincre le Suisse Yannick Schwaller et mettre la main sur la médaille de bronze.
 
Dunstone, médaillé de bronze 2013 à Sotchi, Russie, avait espéré répéter l’exploit de Braden Calvert, qui en était sorti avec la médaille d’or au Mondial de 2015 à Tallin, Estonie, mais sa défaite aux mains de Schwaller à la première éliminatoire de la ronde du championnat avait mis fin à ce rêve.
 
Les Canadiens se sont rachetés pourtant, avec une performance dominante au dernier match : ils ont volé les deux premiers bouts et ont marqué des points avec aise, forts du marteau. Ils ont signé une victoire 8-4 sur la Suisse pour en sortir avec la médaille de bronze.
 
«Oui, c’est certainement doux-amer,» a avoué Dunstone après le match pour la médaille de bronze. «Cette médaille n’est pas ce que nous avions envisagée au début de la semaine, mais nous avons apporté notre meilleur jeu. Ce n’est pas un match qu’on choisirait de disputer, et je suis vraiment fier de la performance des gars aujourd’hui.»
 
Même si ce n’est pas une médaille d’or que lui et son équipe rapportent au Canada, Dunstone affirme que son équipe a beaucoup de bonnes raisons pour être fière.
 
«Être au troisième rang au monde, c’est beau, mais le privilège de représenter son pays et être Équipe Canada, c’est très cool en soi,» a-t-il remarqué.  «J’espère que nous rappellerons cette expérience avec plein de fierté, d’autant plus que nous n’étions pas à notre meilleur à certains moments de la semaine. Je pense que ce que nous avons accompli aujourd’hui est de quoi être fier.»
 
L’Écossais Bruce Mouat, médaillé de bronze en 2015, l’a emporté 6-4 sur l’Américain Korey Dropkin dans le match pour la médaille d’or.
 
Chez les dames, la Coréenne Min Ji Kim a vaincu la Hongroise Dorottya Palancsa 8-4 pour gagner la médaille de bronze.
 
À la cérémonie de clôture dimanche soir, Fay a reçu un honneur de plus, au-delà de sa médaille d’or. Elle et le troisième suédois Fredrik Nyman ont été élus par les autres compétiteurs et compétitrices pour être récipiendaires des prix d’esprit sportif du Mondial de curling junior 2016.

-30-

Pour de plus amples information:
 
Al Cameron
Directeur, Communication et relations avec les médias
Curling Canada
Tél.: 403-463-5500
acameron@curling.ca