Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux – (Beijing, Chine, le 21 mars) — La première journée des Championnats du monde individuels de boccia 2016 qui se tiennent à Beijing, en Chine, a été animée et riche en rebondissements, mais a débuté lentement pour Équipe Canada. Équipe Canada, qui n’a remporté qu’un seul des six matchs joués lors de la première journée de compétition, espère rebondir lors de la deuxième journée.

Le BC3 Éric Bussière a connu un match difficile face au Slovaque Adam Burianek. Éric, qui menait sur le score de 3-1 à l’entame de la dernière manche après avoir pris l’avantage en début de match, a vu son adversaire revenir à sa hauteur. Le match était serré, mais Bussière n’a pas pu contrôler le cochonnet lors de la manche décisive et c’est finalement Burianek qui l’a emporté.

Pour son premier match international, Marylou Martineau, qui évolue dans la catégorie BC3, a défendu sa place. Elle affrontait le Portugais Costa Armando, numéro 7 mondial. Martineau a très bien joué tout au long du match et mettra à profit cette expérience pour se motiver lors de son deuxième match.

Le match BC4 entre Iulian Ciobanu et le Britannique Stephen McGuire a été particulièrement palpitant. McGuire, qui occupe actuellement la 8e place au classement mondial, s’est avéré être un adversaire particulièrement coriace pour Iulian. Le match était extrêmement serré jusque dans la dernière manche. C’est alors que McGuire a placé sa dernière balle le plus près du cochonnet. Il ne restait à Ciobanu qu’une seule balle, mais malgré le soutien bruyant de l’équipe canadienne, Iulian n’a pas été en mesure de changer le cours du match.

Alison Levine, BC4, a subi une défaite décevante sur le score de 5-2, mais sera prête à rebondir demain. L’entraîneur BC4, César Nicolaï, qui regarde le bon côté des choses, a déclaré : « Pour tous les athlètes, rien n’est fini. La journée d’aujourd’hui est derrière nous et nous allons nous concentrer sur les prochains matchs qui auront lieu demain! »

À propos de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux

 
L’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC) est un organisme national axé sur les athlètes qui gère et régit des possibilités de pratique sportive destinées aux athlètes ayant une paralysie cérébrale ou un handicap connexe. L’ACSPC et ses partenaires provinciaux constituent une force proactive et travaillent de concert au développement de possibilités sportives équitables et justes pour nos athlètes. L’ACSPC est l’organisme national de sport qui régit le sport paralympique qu’est la boccia.