Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Biathlon Canada – LILLEHAMMER, Nor.—Deux jeunes étoiles montantes canadiennes dans le sport de biathlon ont fait front commun pour décrocher le 13ème rang en discipline de relais mixte à deux, mercredi à Lillehammer, Norvège.

Ben Churchill, de Calgary, qui avait porté le drapeau canadien aux cérémonies d’ouverture des Jeux, et Tekarra Banser ont mis 44 minutes, 58,4 secondes pour compléter l’épreuve de relais.

«L’expérience de concourir aux relais mixtes est grisante, c’est le moins qu’on puisse dire. Le fait de quitter la ligne en départ simultané avec 26 autres pays a atteint un peu ma concentration pour commencer, mais j’ai su trouver mon rythme,» a remarqué Banser. «C’était un défi de garder l’allure du groupe de tête au premier tour de piste. Les virages étaient serrés et les autres athlètes ont été aussi agressives que moi. J’ai dû surmonter plusieurs obstacles durant mon relais, mais j’ai lutté jusqu’à la toute dernière minute, et à la fin je n’avais plus rien à donner; j’avais tout laissé sur le parcours.»

Banser a passé le relais à Churchill, qui a fait preuve d’une forme solide tout au long de la semaine – tout au long de la saison effectivement, en compétition nationale.

«C’était une excellente occasion pour nous affirmer à l’échelle internationale dans cet événement relativement nouveau,» a indiqué Churchill. «C’était un défi, mais un défi agréable, de contrôler mon allure pour les deux relais, et rester chaud en attendant, et calmer mes nerfs peu importe comment Tekarra se débrouillait.»

Conçu pour offrir une expérience grisante aux spectateurs, le relais mixte à deux est une version raccourcie du relais mixte par équipes, avec des tours de piste plus courts. Les dames quittent la ligne de départ ensemble et complètent une séance de tir en position couchée durant leur relais avant de passer le relais aux hommes. Les athlètes complètent chacun deux relais, à tour de rôle.

Si l’athlète ne descend pas toutes ses cibles après s’être servi des balles supplémentaires, il ou elle doit compléter une boucle de pénalité de 75 mètres.

La Chine en est sortie avec la médaille d’or avec un chrono total de 41:35.4. L’équipe hôtesse norvégienne a terminé au deuxième rang en 41:35.6, et la Russie a accaparé la médaille de bronze dans une photo d’arrivée avec la France, avec un temps de 41:50.3.

Churchill, 17 ans, mène la charge canadienne en biathlon aux Jeux Olympiques de la jeunesse. Après avoir terminé au 17ème rang au sprint masculin de 7,5 kilomètres, le jeune Canadien a grimpé sept rangs à la compétition de poursuite, pour obtenir un meilleur résultat de la saison de 10ème place. Churchill a raté seulement deux de ses tirs sur ses quatre arrêts de tir pour faire un temps de 30:59.8 (1+1+0+) à la poursuite de 10 kilomètres.

«J’ai abordé la poursuite assoiffé d’un meilleur résultat que ce que j’avais accompli au sprint,» a déclaré Churchill. «J’ai tiré des leçons du sprint et j’ai abordé le parcours d’une manière plus intelligente, en attaquant les pentes plus agressivement. J’ai bien mieux exécuté la poursuite et je suis super content d’inscrire mon premier résultat parmi les dix premiers au classement en compétition internationale. Je voudrais dire un gros merci à nos techniciens de fartage et évidemment à notre entraîneur Luke McGurk et le reste du personnel d’Équipe Canada!»

Le Norvégien Sivert Guttrom Bakken a fait une erreur à chacun de ses quatre arrêts de tir, mais a tout de même su signer la victoire à la poursuite masculine, avec un temps de 28:10.7.

L’athlète junior à la tête du classement canadien, Leo Grandbois, de Sherbrooke, Que., s’est classé 25ème à la poursuite avec un temps de 32:51.4 (1+0+1+3). Grandbois avait terminé au 22ème rang au sprint plus tôt dans la semaine.

Gillian Gowling, de Calgary, a terminé première Canadienne au sprint féminin de 6 kilomètres. Avec un tir sans erreur, Gowling a franchi la ligne d’arrivée en 30ème place. Tekarra Banser s’est classée 35ème en 21:05.7 (0+2).

L’Allemande Juliane Fruehwirt a été parfaite au tir pour remporter la victoire au sprint féminin avec un temps de 18:23.5.

Même en tenant compte du déficit de son retard par rapport aux meneuses du sprint, l’Ukrainienne Khrystyna Dmytrenko a triomphé à la poursuite féminine de 7,5 kilomètres, avec un temps de 25:12.9 (2+0+0+0).

La Canadienne Banser a protégé son rang de 35ème place 30:56.5 (1+0+2+2), alors que Gowling est tombée au 45ème rang après une journée difficile au champ de tir (1+1+2+2) pour un chrono final de 34:58.2.

Dimanche, l’équipe canadienne de biathlon quittera une fois de plus la ligne de départ dans un relais mixte, sa dernière course des Jeux Olympiques de la jeunesse – événement dont les jeunes athlètes tireront de beaux souvenirs et une bonne dose d’expérience dans leur développement suivi en compétiteurs et compétitrices d’élite.

«Les Jeux Olympiques ont été très spéciaux. Il y a une vraie atmosphère de camaraderie entre les nations. Les activités Apprendre et Partager couvrent toutes sortes de thèmes : il y a évidemment des discours donnés par des champions et championnes olympiques et mondiaux, puis il y a aussi des buffets et des concerts aussi,» a enchaîné Churchill. «Les courses sont très uniques comme expérience : quand je concours, j’ai presque le sens d’être chez moi à Canmore, puis je suis tout surpris en attrapant le regard d’un compétiteur estonien ou russe. Le comité d’organisation et les bénévoles se sont surpassés en préparant les installations et le parcours chaque jour!»

Biathlon Canada, l’organisme de régie pour le sport du biathlon au Canada, organise les compétitions de Coupe UIB et de Coupe du Monde et de Coupe nord-américaine tenues au Canada, ainsi que le Championnat canadien et les Championnats de l’Est et de l’Ouest du Canada. Avec l’appui généreux de ses partenaires dans l’entreprise – Mackenzie Investments, iON Worldwide, Kama, Roeckl Sports, Lapua, USANA, et ZiZU Optics – et celui du Gouvernement du Canada, du Comité olympique canadien et À Nous le Podium, Biathlon Canada a pour mandat de mettre en œuvre des programmes d’envergure nationale favorisant le développement suivi des d’athlètes de biathlon, du niveau communautaire jusqu’au niveau d’élite. Pour en savoir plus sur Biathlon Canada, veuillez visiter notre site www.biathloncanada.ca

Pour tous les résultats : http://www.lillehammer2016.com/sportresult/