Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Ski de fond Canada—SFC prépare la prochaine génération d’athlètes olympiques lors d’une expérience compétitive hors pair—

 

PLANICA, Slovénie—Les résultats ne s’approchent peut-être pas du podium de la Coupe du monde mais ils indiquent aux entraîneurs et aux officiels que la prochaine génération d’athlètes olympiques chemine sur la bonne voie de développement pour devenir des skieurs d’élite.

 

Avec l’objectif stratégique d’offrir une expérience compétitive de Coupe du monde à ses athlètes de développement, Ski de fond Canada a envoyé une équipe de jeunes sprinteurs aux épreuves du weekend à Planica en Slovénie pendant que les meilleurs fondeurs canadiens profitaient d’un repos bien mérité suite à l’éprouvant Tour de ski. 

 

« Nous avons conçu le B Tour de cette saison pour offrir une expérience compétitive européenne relevée à nos meilleurs athlètes de moins de 25 ans, » a dit tom Holland directeur de haut niveau de Ski de fond Canada.  « Habituellement le B Tour se déroule à la fin du mois de février mais étant donné le Ski Tour du Canada qui débutera au début du mois de mars, nous avons profité des épreuves de la Coupe OPA et de la Coupe du monde du mois de janvier pour offrir de bonnes occasions de compétition.

 

« Les six athlètes qui participent à ce Tour prendront part à quatre weekends de compétition relevée et pourront se mesurer aux athlètes canadiens plus expérimentés et plus âgés du circuit de la Coupe du monde et de l’Équipe de développement sénior.  Ce sera une bonne préparation pour l’objectif principal de la saison qui est le Ski Tour du Canada. »

 

Bien que le podium n’était pas à leur portée, les canadiens étaient en bonne position pour terminer parmi les 30 premiers.

 

Le Canada a envoyé deux équipes masculines et deux équipes féminines à l’épreuve de sprint par équipe dimanche.  Le sprint par équipe est composé de deux vagues semi finales où les deux meilleures équipes passent à la finale en plus des six équipes ayant enregistré les six meilleurs temps suivants. Chaque athlète complète trois tours de la boucle, donnant le relais à son coéquipier à chaque tour. 

 

Aucune équipe canadienne n’est passée en finale mais les athlètes ont acquis une bonne expérience et ont terminé au milieu du classement final. Knute Johnsgaard (Whitehorse) et le torontois Lenny Valjas ont fait équipe pour former Canada 1, tandis que Jesse Cockney (Canmore, Alberta) et Andy Shields (Kitchener, Ontario) formaient Canada 2. Les deux équipes, qui faisaient face à une concurrence de 17 équipes en semi finale, ont réussi à garder le rythme avec le groupe de tête jusqu’à la mi-course.  Johnsgaard et Valjas ont passé la ligne d’arrivée en neuvième place (16e du classement général) tandis que Cockney et Shields ont pris le 22e rang du classement général après avoir passé l’arrivée en 13e place.

 

Les italiens Dietmar Noeckler et Federico Pellegrino ont remporté l’épreuve masculine.  Les français Renaud Jay et Baptiste Gros ont gagné la médaille d’argent tandis que leurs coéquipiers Valentin Chauvin et Richard Jouve ont décroché la médaille de bronze.

 

L’histoire était sensiblement la même du côté des canadiennes qui ont aussi terminé au milieu du tableau.  Maya Macisaac-Jones (Athabasca, Alberta) et Dahria Beatty (Whitehorse) formaient un équipe tandis que Cendrine Browne (St-Jérôme, Québec) et Emily Nishikawa (Whitehorse) formaient l’autre duo canadien.   

 

Nishikawa, qui connaît une bonne saison sur le circuit de la Coupe du monde, et Browne ont terminé au huitième rang de leur semi finale pour prendre le 15e rang du classement général, tandis que Macisaac-Jones et Beatty ont traversé la ligne en 10e place pour prendre le 19e rang au classement général.

 

“Les femmes ont livré une chaude lutte mais elles auront besoin de participer à plus d’épreuves à ce niveau pour s’habituer à la vitesse, » a dit l’entraîneur Chris Jeffries.  « Ces Coupes du monde sont vraiment axées sur le développement et il est à souhaiter que les athlètes appliqueront les leçons tirées dans de leur entraînement en vue des épreuves du Tour en mars prochain et pour les années à venir. »

 

Les suédoises Ida Ingemarsdotter et Stina Nilsson ont remporté l’épreuve féminine.  Les norvégiennes  Heidi Weng et Astrid Uhrenholdt Jacobsen ont terminé deuxièmes tandis que les allemandes Sandra Ringwald et Hanna Kolb complétaient le podium.

 

Les fondeurs canadiens ont aussi participé au sprint individuel style libre samedi. Len Valjas a terminé au pied du top 30 qui l’aurait laissé passer aux rondes suivantes.  Il a pris le 31e rang.  Knute Johnsgaard a terminé 54e, tandis qu’Andy Shields a pris le 56e rang de la qualification et Jesse Cockney le 61e

 

Maya Macisaac-Jones et Dahria Beatty ont aussi raté de peu les rondes éliminatoires réservées aux 30 meilleures de la qualification. Macisaac-Jones a terminé au 31e rang tandis que Beatty a pris le 32e rang. Emily Nishikawa a fini 39e et Cendrine Browne 42e.  

 

« L’objectif du groupe est d’être compétitif aux épreuves FIS européennes, ce que les athlètes ont réussi à faire, et d’approcher le top-30 de la Coupe du monde afin que les athlètes accumulent des points de la Coupe du monde, » a rajouté Tom Holland.  « Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre ces objectifs.  Les athlètes prennent confiance et son motivés à prendre le départ à d’autres Coupes du monde, en plus d’améliorer leur classement en Coupe du monde, donc nous sommes satisfaits de leur progression. »

 

L’équipe se déplacera maintenant à Nove Mesto en République tchèque où elle rejoindra Devon Kershaw et Alex Harvey pour les épreuves du weekend prochain avant de retourner à la maison pour se préparer au Ski Tour du Canada.

 

SFC est l’organisme directeur du ski de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres, regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux y compris ceux des équipes nationales de ski de fond et de ski para-nordique.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise,  Haywood Securities Inc., AltaGas et Mackenzie Investments ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, SFC forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur SFC, veuillez nous visiter à www.cccski.com.

 

Résultats du sprint par équipe masculin: http://medias1.fis-ski.com/pdf/2016/CC/2218/2016CC2218RL.pdf

 

 

Résultats du sprint par équipe féminin: http://medias3.fis-ski.com/pdf/2016/CC/2217/2016CC2217RL.pdf

 

 

*****

 

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS:

Chris Dornan

Médias et relations publiques

Ski de fond Canada

T: 403-620-8731