Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport
Plongeon – MONTRÉAL – Si elles se qualifient toutes les deux pour les championnats panaméricains juniors, cet automne, Simone Leathead et Mélodie Leclerc n’aimeraient rien de moins que de représenter le Canada sur la scène internationale au tremplin synchronisé féminin de trois mètres.
 
Le duo de Montréal a fait des débuts étincelants, jeudi, pour remporter la médaille d’or lors de la première épreuve aux championnats nationaux juniors élites de plongeon 2017 qui ont lieu en fin de semaine au Centre Claude-Robillard.
 
« Je pense définitivement que nous avons l’habileté pour continuer de plonger ensembles dans l’avenir, a dit Leclerc. Nous nous entraînons ensembles depuis quelques années avec le même entraîneur. Nous avons pas mal la même grandeur et nos styles fonctionnent bien. »
 
Toutefois, ce sont leurs performances individuelles au cours des trois prochains jours qui détermineront leur sort pour les championnats panaméricains juniors qui auront lieu du 28 septembre au 1er octobre à Victoria.
 
Leathead et Leclerc ont obtenu 262,26 points pour devancer Ashley McCool et Margo Erlam, de Calgary, deuxièmes avec 261,27. Mia Vallée, de Beaconsfield, au Québec, et Sarah Jodoin Di Maria, de Montréal, ont pris le troisième rang avec 252,27.
 
« Nous ne nous sommes entraînées ensembles que depuis un mois, donc nos attentes n’étaient pas très élevées, a dit Leathead. Mais tout s’est extrêmement bien passé et nous sommes très satisfaites. Pour nos deuxième et quatrième plongeons nous avons même obtenu des notes de 9,0, donc ce sont les faits saillants. »
 
Au tremplin synchronisé masculin de trois mètres, Thomas Ciprik, de Pointe-Claire, et Laurent Gosselin-Paradis, de Montréal, aussi des partenaires pour la première fois, ont obtenu la médaille d’or avec 277,38.
 
Victor Povzner et Joshua Inglis, de London, en Ontario, ont terminé deuxièmes avec 272,04 et Yohan Eskrick et Tazman Abramowicz, de Calgary, troisièmes avec 270,96.
 
Ciprik et Gosselin-Paradis ont réussi leur premier plongeon imposé pour des notes de 8,5 et 9,0.
 
« C’est un des plongeons les plus faciles, mais notre exécution a été vraiment solide et cela a impressionné les juges, a dit Ciprik. Cela nous a définitivement donné beaucoup de confiance pour les rondes plus difficiles à venir. »
 
Le duo, comme plusieurs des concurrents ici, se prépare aussi pour les Jeux du Canada qui débuteront la semaine prochaine à Winnipeg.
 
« Mon partenaire a été blessé plus tôt cette saison et Thomas a été excellent depuis que nous avons uni nos forces il y a quatre semaines, a dit Gosselin-Paradis. Notre entraîneur a été tellement impressionné à l’entraînement que nous avions confiance de pouvoir bien faire aux championnats nationaux. »
 
 
Pour information: