Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Fédération québécoise des sports cyclistes​ – Montréal, 8 août 2017 – Les représentants du fleurdelisé ont mis le grappin sur quatre des six médailles octroyées à l’issue du contre-la-montre disputé aux Jeux du Canada accueillis par Winnipeg, au Manitoba. Adam Roberge est monté sur la plus haute marche du podium, accompagné de Pier-André Côté, qui a été décoré d’argent. Simone Boilard a décroché l’argent, alors que Catherine Ouellette s’est vue remettre le bronze. Bref, les routiers ont repris là où leurs compatriotes en vélo de montagne l’avaient laissé, c’est-à-dire sur le podium.

Du côté masculin, c’est Roberge qui a enregistré le meilleur temps au terme des 20 kilomètres. Le champion canadien en titre chez les moins de 23 ans a arrêté le chrono 18 secondes avant Côté. À seulement une seconde du podium, Nickolas Zukowsky a clamé la place crève-cœur. Les autres porte-étendards de la Belle Province, Raphaël Auclair et Marc-Antoine Soucy, se sont inscrits aux 6e et 11e échelons.

« C’était un parcours relativement plat, sans difficulté autre que le vent. Les coureurs empruntaient une portion du parcours de la course sur route. C’est une épreuve de spécialistes où on ne contrôle pas vraiment l’issue. Il faut avoir des bonnes jambes, la bonne journée. Ils ont donné ce qu’ils avaient aujourd’hui, et on peut juste être satisfaits », a expliqué Pascal Choquette, entraîneur de l’équipe du Québec.

L’épreuve féminine de 13 km a été remportée par la Britanno-Colombienne Gillian Ellsay, qui a devancé Boilard par 4 secondes. Accusant un retard de 11 secondes sur sa consœur, Ouellette a été la troisième plus rapide. Les Québécoises Arianne Bonhomme, Dafné Théroux-Izquierdo et Ann-Pascale Ouellet ont, pour leur part, décroché les 8e, 10e et 13e places.

« Ça part du bon pied. C’est de bon augure pour le reste des Jeux », a-t-il ajouté en guise de bilan de la journée.

Le dirigeant de la formation québécoise en a profité pour partager une petite anecdote. « Eric [Van den Eynde] et moi, on est de retour au Manitoba, 20 ans plus tard. La dernière fois, j’étais athlète, et lui, entraîneur. Cette fois, on est tous les deux entraîneurs. C’est quand même drôle », a souligné celui qui a participé à l’édition 1997 des Jeux du Canada, lesquels se tenaient dans la même province, mais dans la ville de Brandon.

Les coureuses seront de nouveau en action demain (mercredi), à l’occasion de la course sur route. L’épreuve masculine sera, quant à elle, présentée jeudi.

Les partenaires de l’équipe du Québec

Les membres de l’équipe du Québec sont habillés par Louis Garneau. Les vélos de rechange mis à leur disposition sont une gracieuseté de Colnago. Les professionnels d’Alphamantis les accompagnent et les conseillent dans leur recherche d’aérodynamisme.

Les Produits d’érable du Québec, source d’énergie officielle de la FQSC

Depuis 2015, la FQSC et les Produits de l’érable du Québec mettent leur expertise en commun afin de soutenir  les efforts et le développement des cyclistes, toutes catégories et disciplines confondues. Cette entente consacre plus que jamais les vertus de l’érable comme nutriment entièrement naturel au service de la performance sportive.

Sur le Web

Pour plus d’information, visitez le www.fqsc.net. Pour ne rien manquer de l’actualité cycliste québécoise, aimez notre pageFacebook FQSC – Fédération québécoise des sports cyclistes et suivez les nouvelles à partir du compte Twitter @fqsc.

– 30 –

Source :          

Catherine Barbeau, coordonnatrice aux communications
Fédération québécoise des sports cyclistes
(514) 252-3071 poste 3739
(514) 554-4170
www.fqsc.net