Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Canada Soccer – L’équipe nationale féminine U-17 de Canada termine en quatrième position à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA Uruguay 2018 après une défaite 1:2 face à la Nouvelle-Zélande lors du match pour la troisième place au Estadio Charrúa à Montevideo.
 
« Ce fut toute une aventure pour ces jeunes joueuses, a affirmé Rhian Wilkinson, entraîneure-chef de l’équipe nationale féminine U-17. Ce fut une défaite crève-cœur aujourd’hui, mais elles ont tout donné sur le terrain. Je suis fière de ce que ce groupe a fait en deuxième demie. »
 
Reculant de l’arrière après 15 minutes, le Canada a mis de la pression et finalement réduit de moitié l’écart grâce à un but de Lara Kazandjian. Le Canada a continué à mettre de la pression et à se créer des opportunités, mais n’a pas été en mesure d’égaliser.
 
« Je crois que les joueuses seront tristes pour quelque temps, mais elles vont pouvoir penser à cette expérience et être vraiment motivées à passer au prochain niveau, a expliqué Wilkinson. Oui, nous souhaitions obtenir une médaille, mais les joueuses en ont appris plus sur elles-mêmes dans ce tournoi et ça va les suivre pour le reste de leurs carrières. »
 
Dès le coup d’envoi, la Nouvelle-Zélande a profité d’un mauvais dégagement de Karpenko qui a permis à Grace Wisnewski de marquer après seulement 16 secondes dans le match. Le Canada a semblé sur le point d’égaliser quelques minutes plus tard, mais le but de Jordyn Huitema a été annulé comme une faute a été commise. Le Canada s’est retrouvé à tirer de l’arrière 0:2 quand Wisnewski a de nouveau envoyé le ballon au fond du filet à la 13e minute.
 
Après avoir effectué deux substitutions à la mi-temps, le Canada a de nouveau dominé la possession et créé plusieurs opportunités. À la 63e minute, une frappe de Kazandjian a trouvé le fond du filet, réduisant l’écart pour le Canada.
 
Huitema a presque eu une chance à la 83e minute, alors qu’elle était seule en direction du but de la Nouvelle-Zélande. La gardienne de but a toutefois été en mesure de repousser le ballon. La pression du Canada a été maintenue jusqu’à la fin du match, mais le Canada n’a pas été en mesure d’égaliser.
 
L’alignement partant du Canada comprenait Anna Karpenko devant le filet, Jayde Riviere, Jade Rose, Maya Antoine et Julianne Vallerande à la défense, Kaila Novak, Caitlin Shaw et Lara Kazandjian en milieu de terrain ainsi que Wayny Balata, Andersen Williams et Jordyn Huitema à l’attaque.
 
Ariel Young et Jessica De Filippo ont remplacé Vallerand et Andersen (46e minute) et Walk a remplacé Young, blessée, à la 86e minute.
 
Malgré la défaite, le Canada a obtenu son meilleur résultat de son histoire dans cette compétition avec cette quatrième place, alors qu’il s’agissait de la première expérience de Rhian Wilkinson à la tête de l’équipe.
 
« L’expérience que Rhian a obtenu au cours des dernières semaines est l’équivalent de ce que certains entraîneurs obtiendront en cinq ans, et elle devra sûrement s’asseoir et réfléchir à tout ça une fois qu’elle reviendra à la maison, parce que ce fut un véritable tourbillon, a affirmé Kenneth Heiner-Møller, le directeur du programme féminin EXCEL et entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine. Elle est arrivée avec beaucoup d’expérience de la scène mondiale comme joueuse, mais maintenant elle a démontré qu’elle peut exceller à ce niveau comme entraîneure aussi. Je n’ai jamais vu un entraîneur unir un groupe aussi rapidement qu’elle l’a fait et je crois que c’est en raison de son acuité tactique mais aussi grâce à sa personnalité. Tout le monde sait que Rhian est vraie, et c’est contagieux; l’équipe a adopté cette honnêteté, ce fut un facteur critique dans son succès. »
 
Le Canada a obtenu du succès dans le Groupe D vainquant la Colombie 3:0 dans son match d’ouverture, puis obtenant une victoire 2:0 face à la République de Corée. S’étant déjà qualifié aux quarts de finale, le Canada a profité du troisième match de groupe pour reposer quelques joueuses clés et offre de l’expérience précieuse à d’autres face à l’Espagne. Terminant en deuxième place du Groupe D, le Canada a affronté l’Allemagne en quarts de finale et remporté la victoire 1:0.
 
Chacune des 21 joueuses du Canada sauf une a joué en Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018. L’expérience précieuse gagnée par ces joueuses face aux meilleures joueuses internationales de leur groupe d’âge renforcera davantage les curriculums du programme féminin EXCEL de Canada Soccer à travers les centres régionaux EXCEL du Canada (REX). Ayant eu l’opportunité de mettre en pratique les leçons apprises dans les REX, les joueuses U-17 de Canada Soccer ont fait un autre pas important dans leur développement vers l’équipe nationale féminine du Canada.
 
« Ces tournois sont très bénéfiques pour l’équipe, mais encore plus pour les joueuses dans leur parcours de développement, a expliqué Heiner-Møller. La pression à laquelle elles font face en représentant le Canada sur la scène mondiale et leur croissance pendant le tournoi sont impressionnantes. »
 
Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA

  • Les quatre groupes du tournoi sont – Groupe A : Uruguay, Ghana, Nouvelle-Zélande, Finlande; Groupe B : Mexique, Afrique du Sud, Brésil, Japon; Groupe C : États-Unis, Cameroun, Corée du Nord, Allemagne; et Groupe D : République de Corée, Espagne, Canada, Colombie.
  • Un total de 32 matchs, à travers quatre groupes, seront disputés pour déterminer le vainqueur de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018.
  • La RDP Corée est la championne en titre de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA et la nation ayant fait le mieux à la compétition avec deux titres (2008, 2016). Le Japon (2014), la République de Corée (2010) et la France (2012) ont aussi obtenu le trophée.
  • L’Espagne, que le Canada a affronté dans son dernier match de groupe, a terminé en deuxième place en 2014 et en troisième place en 2010 et en 2016.
  • Un total de 32 nations a participé à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA depuis ses débuts en 2008.

Équipe nationale féminine U-17 de Canada Soccer

  • Sélection de Canada Soccer pour la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018
  • La Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018 représente la sixième apparition du Canada à cette compétition. Le Canada a atteint sa meilleure position en terminant en septième place à Nouvelle-Zélande 2008 et à Azerbaïdjan 2012. Le Canada a terminé en dixième place à Trinité-et-Tobago 2010, en huitième place à Costa Rica 2014 et en neuvième place à Jordanie 2016, remportant un total de six victoires, six matchs nuls et six défaites.
  • Le Canada a compté 14 buts à la compétition avant 2018, Marie Levasseur étant la meilleure buteuse du Canada avec quatre buts en 2014.
  • Le Canada s’est qualifié à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA en terminant en troisième place aux qualifications de la Concacaf à Trinité-et-Tobago 2008 et Grenade 2016. Le Canada a remporté les qualifications à Costa Rica 2010 et terminée en seconde place à Jamaïque 2013.

Programme féminin EXCEL de Canada Soccer
Le programme EXCEL national féminin de Canada Soccer réunit les meilleures avec les meilleures au niveau juvénile national. Opérant à travers les groupes d’âge U-14 à U-17 et U-18 à U-23, le programme est conçu pour livrer une structure et un système de talent alignés qui amènent plus d’excellentes joueuses vers l’équipe nationale féminine du Canada.

De plus, les meilleures joueuses U-14 à U-18 se voient offrir un environnement quotidien d’entraînement spécialisé à travers le programme EXCEL régional qui est livré annuellement via le curriculum national de Canada Soccer. Un système de talent à deux niveaux, avec trois Super Centres, permettent aux joueuses nationales EXCEL de s’entraîner quotidiennement en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec à partir des plus petits centres provinciaux.

L’équipe nationale féminine de Canada Soccer
Le Canada a récemment fait l’histoire en montant sur le podium aux Jeux olympiques de Londres 2012 et de Rio 2016. Aux trois derniers tournois majeurs féminins, le Canada a terminé en troisième place au Tournoi olympique de football féminin à Londres 2012, sixième à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™ et troisième au Tournoi olympique de football féminin à Rio 2016.

Le Canada participera à sa huitième Coupe du Monde Féminine de la FIFA en France l’an prochain. Le tirage au sort pour déterminer les adversaires en phase de groupes aura lieu le 8 décembre à Paris, en France. 

À propos de Canada Soccer
Canada Soccer, en partenariat avec ses membres et ses partenaires, offre du leadership dans la poursuite de l’excellence en soccer, aux niveaux national et international. Canada Soccer ne cherche pas seulement à mener le Canada à la victoire, mais souhaite aussi encourager les Canadiens à maintenir une passion à vie pour le soccer. Pour plus de détails sur Canada Soccer, visitez le site web officiel à www.canadasoccer.com

 

MEDIA CONTACT / CONTACT MÉDIAS

Brad Fougere
Corporate Communications | Gestionnaire, Communications corporatives
bfougere@canadasoccer.com
m. +1 613.299.1587

Richard Scott
Men’s National Teams Program | Programme de l’équipe nationale masculine
rscott@canadasoccer.com
m. +1 613.818.0305

Carrie Croft
Women’s National Teams Program | Programme de l’équipe nationale féminine
ccroft@canadasoccer.com
m. +1 613.406.4986