Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Synchro Canada – RIO DE JANEIRO — Le Canada s’est contenté de la 4e position – une de moins que son objectif – lors des essais olympiques de nage synchronisée qui se tenaient au Brésil cette fin de semaine, ratant ainsi de peu la chance d’obtenir un des laissez-passer pour les Olympiques de Rio qui étaient remis aux concurrents obtenant une des trois premières positions.

Les favorites de la compétition, les Ukrainiennes et les Japonaises, ont remporté les médailles d’or et d’argent respectivement, se méritant ainsi les 2 premiers laissez-passer disponibles pour Rio 2016.

Malgré une prestation énergique de sa nouvelle routine libre sur le thème du feu et de la glace qui a captivé la foule au Centre aquatique Maria Lenk, le Canada n’a pas été en mesure de rattraper l’Italie qui avait une avance de 0,5 points suite au programme technique d’hier.  Les Italiennes ont réussi à conserver leur avance lors de la présentation du programme libre d’aujourd’hui en devançant de très peu le Canada pour remporter la médaille de bronze et, avec elle, le dernier billet pour les Olympiques de Rio.

Au total, ce ne fut qu’une infime différence de 0,7 points qui départagea les deux nations.

« La 4e position est toujours la plus difficile à accepter, surtout quand la marge est si petite, » a dit la capitaine de l’équipe Marie-Lou Morin.  « Mais je suis tellement fière de cette équipe qui s’est battue avec tant d’énergie pour tenter d’atteindre son rêve olympique.  Je n’oublierai jamais les derniers mois passés avec ce groupe incroyable de coéquipières et d’amies. »

Les membres de l’équipe étaient Janelle Ball, Gabriella Brisson, Annabelle Frappier, Claudia Holzner, Rebecca Maule, Marie-Lou Morin, Samantha Nealon et Jacqueline Simoneau.

« Avant tout, je tiens à exprimer tout mon respect pour ce remarquable groupe d’athlètes de haute performance, » a poursuivi l’entraineur-chef de l’équipe, Meng Chen.  « Elles ont vraiment élevé leur niveau de performance ici à Rio et ont livré deux prestations dont elles peuvent réellement être fières.  Il ne faut pas oublier que derrière leurs exploits dans l’eau cette semaine, il y a aussi de tout le boulot qu’elles ont accompli dans les derniers mois de préparation intensive.  Elles ont été de vraies étoiles cette semaine à Rio – le Canada en entier peut être fier d’elles! »

« De plus, je désire exprimer toute ma gratitude envers la communauté de nage synchronisée du Canada pour le soutien fantastique que nous avons reçu avant, pendant et après la compétition de cette semaine.  Les courriels, les publications sur les médias sociaux et, de façon générale, toute l’énergie positive que nous avons ressentie ont vraiment fait une différence pour nous – l’équipe au complet a été comblée pour votre enthousiasme contagieux. »

Malgré la déception évidente face aux résultats finaux, le Canada a laissé sa marque à Rio en ne manquant pas d’impressionner la communauté mondiale par l’amélioration remarquable de ses performances au cours des derniers 6 mois.  Terminant devant l’Espagne pour la première fois en plus de 10 ans, la routine libre du Canada s’est méritée une note de près de 92, presque 2 points de plus qu’au Championnats du monde de l’été dernier.

« Il est important d’analyser ce résultat dans le bon contexte, » a déclare la chef de la direction de Synchro Canada, Jackie Buckingham.  « Nous nous sommes énormément améliorées à l’intérieur d’un très court laps de temps et cette semaine, nous avons démontré au monde que la nage synchronisée canadienne est vouée à un brillant avenir.  En tant que médaillées d’or panaméricaines et leaders incontestées de la nage synchronisée dans les Amériques, nous pensons qu’il est de notre devoir de travailler avec la FINA pour nous assurer que les futurs tournois olympiques seront composés des meilleures équipes au monde.  Déjà, des discussions sont entamées dans le but de changer les règles pour les prochains jeux de façon à s’assurer qu’un plus grand nombre d’équipes de classe mondiale puisse participer aux Jeux Olympiques, tout en conservant le principe de la représentation continentale. »

« Synchro Canada s’engage également à travailler avec la FINA pour continuer à guider ce sport extrêmement physique vers de nouveaux sommets.  De façon plus spécifique, nous désirons aider au développement et à la mise en place d’un système de jugement basée sur la technologie qui pourrait introduire des façons spécifiques de mesurer la performance. »

Le Canada sera représenté en nage synchronisée aux Jeux Olympiques de Rio dans l’épreuve de duo pour laquelle Jacqueline Simoneau et Karine Thomas s’étaient qualifiées lors des jeux panaméricains de Toronto 2015.

Liens :

 

 

À propos de Synchro Canada
Synchro Canada est une organisation qui encourage la poursuite de l’excellence tout en développant des athlètes, des citoyens et des ambassadeurs du sport de la nage synchronisée à tous les niveaux.  Depuis ses débuts à Montréal en 1924, la nage synchronisée est maintenant pratiquée dans plus de 70 pays.  Le Canada se place avec fierté parmi les meilleures de ces nations.

Synchro Canada désire remercier ses commanditaires et partenaires :

Partenaires de ses programmes : Sport Canada, À nous le podium, l’Institut national du sport du Québec
Fournisseur officiel aquatique : Speedo Canada
Fournisseur officiel de soins de la peau et de protection solaire : Shiseido Canada
Fournisseurs officiels : AdUp, National Car Rental
Hôtel officiel : Hilton Worldwide

 

Pour plus de renseignements, consultez le site Internet de Synchro Canada au www.synchro.ca ou abonnez-vous aux médias sociaux de Synchro Canada : Twitter, Facebook, YouTube.et Flickr.

– 30 –

Contact
Stéphane Côté
Gestionnaire des communications
(418) 420-2125
stephane@synchro.ca