Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Freestyle Canada – Vancouver, C.-B., 11 octobre 2018 – L’une des premières femmes à faire partie de l’équipe canadienne féminine de demi-lune en 2011, Keltie Hansen, 26 ans, annonce sa retraite du ski acrobatique. 
Hansen a été une des premières spécialistes de demi-lune à participer aux Jeux olympiques quand cette discipline a été intégrée au programme olympique pour la première fois à Sotchi, en 2014. Native d’Edmonton, la skieuse aux talents multiples a connu sa meilleure saison en 2011 lorsqu’elle a décroché la médaille de bronze aux Championnats du monde de ski acrobatique, à Deer Valley. Cette saison-là, elle avait d’ailleurs terminé quatrième au classement mondial de l’Association of Freeskiing Professionals (AFP) à la suite de ses résultats aux Championnats du monde et de sa victoire aux Championnats de l’AFP 2011.

« J’ai tellement de beaux souvenirs de mon passage au sein de l’équipe nationale, c’est difficile d’en choisir juste un », a-t-elle dit. « Quand j’ai été invitée pour la première fois dans l’équipe à l’âge de 19 ans, j’étais un peu sous le choc parce que j’avais de la difficulté à croire qu’il y avait enfin une équipe nationale (de demi-lune) à laquelle je pouvais accéder et, de surcroît, qu’on m’ait choisie pour être une des premières femmes à en faire partie. »

« À l’époque, l’équipe nationale regroupait plusieurs de mes meilleures amies et de nombreuses personnes inspirantes, c’était formidable de faire partie d’une aussi belle famille », a par ailleurs indiqué Hansen, en mentionnant la regrettée Sarah Burke en particulier.

« Pour une courte période, mais qui demeure très claire dans mes souvenirs, j’ai fait partie de la même équipe qu’une de mes plus grandes héroïnes, Sarah Burke. J’ai encore une affiche d’elle. Elle n’a pas seulement été ma coéquipière, elle a été une amie et j’ai tellement appris d’elle. J’ai été extrêmement chanceuse d’avoir pu la côtoyer. »

« Voyager et skier un peu partout dans le monde va assurément me manquer, a indiqué Hansen. « J’ai tissé des liens d’amitié avec tellement de gens sur le circuit. Toutes ces personnes vont me manquer. »

Auteure de dix résultats dans le top 10 depuis ses débuts à l’échelle internationale en 2009, à l’âge de 16 ans, Hansen a notamment décroché le bronze à la Coupe du monde de Sotchi, en février 2013. L’Albertaine a toutefois dû composer avec les blessures au cours de sa carrière. Une déchirure ligamentaire au genou subie huit mois avant les Jeux de 2014 a failli mettre en péril sa participation aux Olympiques, tandis qu’une autre blessure de même nature l’a forcée à rater l’ensemble de la saison 2015-16.

Ses performances s’en sont d’ailleurs ressenties à son retour à la compétition en vue de la saison 2016-17. Elle n’a terminé qu’une fois parmi les dix premières en Coupe du monde par la suite. Elle aura néanmoins participé aux Championnats du monde à cinq reprises au cours de sa carrière.

« J’aimerais remercier tout le monde qui m’a soutenue pendant ma carrière de skieuse. J’aimerais remercier tout particulièrement mes parents, mes entraîneurs Trennon et Marc, Adrian King de l’équipe médicale et tous les membres de l’équipe de soutien. Je me suis toujours sentie soutenue et bien encadrée à Freestyle Canada, et je suis reconnaissante envers tout le monde qui y travaille. J’aimerais aussi remercier mes commanditaires, les vêtements sportifs Columbia, Atomic et Smith Optics, pour leur fidélité à mon endroit. »

Trennon Paynter, entraîneur chef de l’équipe nationale de demi-lune a eu le privilège de travailler avec Keltie au fil des ans. « Voir Keltie se transformer d’une jeune fille courageuse et un peu téméraire (de la meilleure façon possible) en une athlète réfléchie et passionnée de l’équipe nationale a été une expérience des plus enrichissantes pour un entraîneur », a déclaré Paynter.  « Ses résultats aux compétitions parlent d’eux-mêmes : de multiples podiums au plus haut niveau de compétition, y compris aux Championnats du monde.Encore plus impressionnant, c’est le caractère dont elle a constamment fait preuve tout au long de sa carrière. Tout athlète, dans n’importe quel sport, serait bien servi de considérer Keltie comme un exemple de dévouement, d’éthique de travail et de résilience dans les moments difficiles marqués par les blessures et les revers. Je suis persuadé que Keltie saura continuer persévérer dans sa quête de succès, et à réussir, et que moi et ses coéquipiers resterons en contact. Nous continuerons à la soutenir, comme elle le fait d’ailleurs. »

Pour Marc Mcdonell, entraîneur de l’équipe de demi-lune, Keltie a été un brillant exemple de détermination et de travail acharné. « Tout au long de sa carrière, elle a réussi à surmonter de nombreux défis tout en conservant son énergie positive et son sens de l’humour », a indiqué Marc Mcdonell, entraîneur de l’équipe de demi-lune. « J’ai le plus grand respect pour Keltie aussi bien en tant qu’athlète qu’en tant que personne. Je suis fier d’avoir eu l’occasion de travailler avec elle au cours des sept dernières années. »
 

 

– 30 – 
 

Pour plus d’information : 

Dominique Ladouceur
Gestionnaire, Relations avec les athlètes
+1.514.576.2379
dominique@freestylecanada.ski