Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Fédération de la jeunesse canadienne-française – Ottawa, le 23 mars 2016 – La Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) a pris connaissance du budget 2016-2017 déposé hier par le gouvernement libéral.  Nous tenons à souligner les investissements consacrés à la jeunesse, notamment au niveau de l’accès aux études postsecondaires et de l’investissement dans la Stratégie emploi jeunesse. Toutefois, dans les deux cas, des engagements restent à prendre au niveau de la jeunesse canadienne-française pour assurer qu’elle puisse s’épanouir à son plein potentiel.

La FJCF apprécie et applaudit les mesures annoncées par le gouvernement pour accroître l’accès aux études postsecondaires, grâce, entre autres, à une bonification des bourses d’études, à une augmentation du seuil de remboursement des prêts et à l’instauration d’une contribution à taux fixe. Les collectivités francophones, ainsi que les jeunes issus de ces communautés, ont cependant des réalités spécifiques et des besoins spécifiques. L’accès à l’éducation postsecondaire de qualité en français partout au pays, un des enjeux qui figuraient dans la Plateforme « PAR et POUR » les jeunes de la FJCF lors de la dernière campagne électorale, n’est toujours pas adressé, bien que le besoin demeure toujours aussi pressant.

De plus, la FJCF accueille favorablement les investissements additionnels prévus dans la Stratégie emploi jeunesse ce qui permettra certainement à un plus grand nombre de jeunes de partout au pays de se trouver un emploi. Toutefois, il est malheureux de constater que certains volets de la Stratégie emploi jeunesse, notamment le programme Jeunesse Canada au travail dans les deux langues officielles, n’ont pas été abordés dans cet exercice budgétaire. L’importance et la richesse qu’apportent les langues officielles du Canada sont indéniables.  Ce volet du programme Jeunesse Canada au travail est donc un élément essentiel pour permettre aux jeunes Canadiens et Canadiennes de travailler dans leur deuxième langue officielle. Nous invitons le gouvernement à ajuster le tir en conséquence afin d’assurer l’épanouissement personnel et professionnel de la jeunesse canadienne-française.

En conclusion, la FJCF se réjouit de voir l’idée du Conseil sur les jeunes du Premier ministre figurer dans le budget, et souhaite voir des jeunes francophones y siéger pour conseiller le gouvernement sur des questions essentielles telles que l’emploi et l’éducation dans une perspective des communautés francophones en situation minoritaire.

La FJCF est un organisme national géré PAR et POUR les jeunes, composée de onze membres associatifs jeunesse de neuf provinces et deux territoires. Fondée en 1974, la FJCF porte les intérêts de la jeunesse d’expression française au Canada et contribue à l’atteinte de son plein potentiel.

-30-

Pour plus de renseignements :

François Girard | Responsable des communications
Fédération de la jeunesse canadienne-française
francois@fjcf.ca
(613) 562-4624 poste 227