Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Fédération québécoise d’ultimate – Direction Bas-Saint-Laurent et dans la région de la Baie-des-Chaleurs

Montréal, 31 mars 2016 – Du 1er au 3 avril, la Fédération québécoise d’ultimate, Iris, Équipe féminine québécoise et le Royal de Montréal s’associeront pour faire une tournée de développement et d’initiation à la pratique de l’ultimate dans le Bas-Saint-Laurent et la région de la Baie-des-Chaleurs.

Le vendredi 1er avril, la tournée s’arrête à l’école secondaire de Rivière-du-Loup où plus d’une centaine d’étudiants auront la chance d’être initiés au sport. Le samedi 2 avril, la tournée s’arrête à Carleton-sur-Mer, où Nicolas Vanasse, joueur professionnel du Royal, et Émilie St-Pierre, membre de l’équipe du Québec senior féminine offriront plus de 4 heures d’ateliers d’initiation et de perfectionnement pour les membres. Une journée de compétition régionale est ensuite organisée le dimanche 3 avril pour les équipes du Circuit de l’est du Québec (CEQU4)  où une soixantaine d’athlètes sont attendus. Ces deux dernières activités se déroulent au centre d’études collégiales de Carleton.

La Fédération québécoise d’ultimate tient à remercier tous les intervenants qui ont participé à la réalisation de ce projet, soit , l’Association d’ultimate de Gaspé (Charles-André Ouimette), et les regroupements de joueurs à Baie-des-Chaleurs (Joel Gauthier) et Rivière-du-Loup (Pierre-Yves Dubé).

•          Site web de la Fédération québécoise d’ultimate
•          Site web du royal de Montréal

L’ultimate en quelques mots

L’ultimate est un sport autoarbitré se pratiquant avec un disque (un frisbee) sur un terrain semblable à un terrain de soccer. Deux équipes de sept joueurs s’affrontent et le but est d’attraper le disque dans la zone de but adverse afin de marquer un point. Une version intérieure à 4 joueurs par équipe a été adaptée pour le climat québécois et le terrain est celui d’un court de basketball. Il est interdit de courir avec le disque, il faut donc faire des passes afin d’avoir la chance de marquer un point. Le sport est basé sur l’esprit du jeu : le jeu compétitif est encouragé, mais jamais au détriment du respect entre joueurs, du respect des règlements et du plaisir de jouer.

 

 

Renseignements aux médias :

Nicolas Vanasse, directeur général
Fédération québécoise d’ultimate
dg@fqu.ca
819-578-2268