Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Patinage de vitesse courte piste – Montréal, 13 août 2017 (Sportcom) – Au terme de la deuxième journée des Sélections olympiques canadiennes de patinage de vitesse courte piste, Kim Boutin et Samuel Girard sont toujours en avance sur leurs coéquipiers. Ils ont tous deux trois victoires et une deuxième place en banque sur les quatre épreuves disputées jusqu’à présent.

Les deux patineurs ont commencé la journée de dimanche avec une victoire au 1000 m. Ils ont ensuite tous deux pris le deuxième rang du second 1500 m de la compétition.

Ces résultats les placent très bien en vue du reste de la semaine.  Kim Boutin s’en voit soulagée, mais est consciente qu’elle doit maintenir la cadence.

« Le niveau est très fort. Je n’ai pas gagné mes courses facilement. Au 1500 mètres d’aujourd’hui, j’ai coursé un peu différemment et je crois que c’est pour ça que je n’ai pas gagné. J’avais mal aux jambes, alors je voulais les économiser. Mais en parlant avec mon entraîneur, j’ai réalisé que tout le monde avait surement mal aux jambes ! » a-t-elle raconté.

Le vétéran s’offre une première victoire

Charles Hamelin s’était classé parmi les trois premiers de toutes les courses depuis le début du week-end, mais n’avait pas encore remporté d’épreuve. Il a rectifié le tir dimanche en étant le premier à franchir l’arrivée du 1500 m.

« J’ai fait une course un peu plus économique en énergie. J’ai tiré un peu moins de tours en avant et je me suis gardé un peu plus d’énergie pour les derniers mètres. J’ai ensuite fait un bon dépassement, puis j’ai continué à accélérer durant les derniers tours pour garder ma position de tête. Je savais qu’il y aurait une attaque de Charle Cournoyer, Samuel (Girard) ou un autre patineur, alors il fallait que je garde de l’énergie pour la fin », a expliqué l’athlète de Sainte-Julie.

Charles Hamelin apprécie cette victoire, mais son objectif n’est pas de remporter les sélections cette semaine. Il souhaite seulement maintenir une place parmi les trois premiers pour se qualifier au sein de l’équipe olympique provisoire. La vraie compétition commencera à Pyeongchang pour le vétéran de l’équipe nationale.

« J’ai suivi mon plan à la lettre depuis le début des sélections. Je voulais aller chercher des places parmi les trois premiers pour ramasser de gros points en vue de me qualifier sur l’équipe. En sélections olympiques, l’important n’est pas de gagner, mais d’être constamment parmi les trois premiers. »

Bien sûr, Hamelin n’a pas l’intention de faire de cadeaux. La volonté de vaincre ne disparaît pas durant cette compétition, mais il avoue faire preuve de plus de prudence qu’habituellement.

« C’est sûr que quand je vois quelqu’un qui me dépasse dans le top-3, et que je vois que c’est un de ceux qui ont le potentiel de faire les Jeux, peut-être que je vais être un peu plus léger sur le contact dans le virage. Je ne vais pas le laisser passer non plus. Si c’est un dépassement serré, je vais lui montrer que c’est serré, mais je ne vais pas nécessairement l’accrocher ou le frapper de l’épaule », a-t-il avoué.

Extrait d’entrevue avec Charles Hamelin

Valérie Maltais remporte le 1500 m féminin

Valérie Maltais a elle aussi décroché sa première victoire des Sélections olympiques canadiennes, l’emportant au 1500 m. Elle a également ajouté une deuxième place au 1000 m à son palmarès.

Samedi, Maltais avait pris le quatrième rang au premier 1500 m et au 500 m. Elle avait d’ailleurs connu une mauvaise chute au tout début de la finale du 500 m.

« Ça s’est vraiment bien passé pour moi aujourd’hui. Même hier à la fin de la journée, j’étais satisfaite. J’avais manqué un peu de stratégie, je crois, mais j’ai quand même entamé ma journée avec confiance ce matin. Ça m’a permis de mettre toute mon énergie dans mes courses », a dit la patineuse de La Baie.

Elle ne veut pas trop se réjouir de son week-end parce que la compétition n’en est qu’à ses débuts, mais Maltais pourra tout de même dormir tranquille jusqu’à mercredi.

« La semaine est bien entamée, mais encore jeune. J’ai de bons points, mais je ne dois pas m’asseoir là-dessus. Je vais être plus calme durant mes deux journées de repos par contre, ça, c’est sûr. Je vais pouvoir arriver confiante mercredi », a-t-elle mentionné.

Extrait d’entrevue avec Valérie Maltais

Les Sélections olympiques canadiennes de patinage de  vitesse sur courte piste se poursuivent mercredi soir. Les femmes et les hommes disputeront la deuxième épreuve de 500 m de l’événement.

À voir aussi :

Marianne St-Gelais et Kim Boutin discutent Sélections olympiques Par où les patineurs doivent-ils passer pour se qualifier pour les Jeux ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– 30 –

Rédaction: Alexandra Piché
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre