Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Montréal, 23 octobre 2021 – Julien Frascadore (-66 kg) a connu une bonne journée de travail, samedi, à l’Open européen de judo de Malaga, en Espagne. Le Canadien a conclu avec une fiche de deux victoires et deux revers subis contre d’éventuels médaillés.

Profitant d’un laissez-passer au premier tour, le Québécois a défait l’Israélien Yair Elkind à son premier combat du jour. Frascadore a ensuite poursuivi sur sa lancée en battant un rival des plus coriaces, soit l’Ukrainien Vadym Chernov.

La patience aura été la clé pour le judoka de l’unifolié qui a finalement réussi un ippon alors qu’il ne restait que 4 secondes au temps réglementaire. « C’était un gros adversaire à mon deuxième combat. J’ai respecté la stratégie de mon entraîneur durant tout le combat et j’en ai profité à la toute fin », a mentionné Frascadore après son tournoi.

Sa quête pour la médaille d’or s’est toutefois arrêtée au tour suivant, alors qu’il s’est buté à l’Israélien Amit Bobovich, éventuel médaillé d’or.

Après un court repos, Frascadore est retourné sur le tatami à l’occasion du repêchage. Malgré un bon effort, l’athlète de 21 ans a été pénalisé a plusieurs reprises et il a finalement été défait par le Suisse Freddy Waizenegger. Ce dernier a par la suite poursuivi sa route pour remporter une médaille de bronze.

« C’était un bon combat contre le Suisse. Il a été très stratégique et il m’a fait prendre des pénalités rapidement. J’étais dans une situation précaire avec deux pénalités et j’ai fait une erreur qui m’a couté le combat. C’était une belle expérience et j’étais content d’avoir pu faire quatre combats », a déclaré Frascadore, qui avait subi la défaite à son seul combat au Grand Chelem de Paris, la semaine dernière.

Il avoue d’ailleurs que l’expérience acquise en France a été importante dans son parcours à Malaga. « Les occasions de faire des compétitions étaient rares dans les deux dernières années. Le stress a passé lors du Grand Chelem et j’étais prêt à combattre ici, en Espagne. »

Son compatriote Hakim Chala était lui aussi en action chez les moins de 66 kg. Son parcours s’est arrêté au deuxième tour lorsqu’il a été défait par le Britannique Gregg Varey. Chala avait préalablement vaincu de manière convaincante Dominic Agudoo, du Ghana.

Kelly Deguchi se démarque une fois de plus

Après avoir impressionné la fin de semaine dernière à Paris lors de son premier Grand Chelem, Kelly Deguchi (-52 kg) a de nouveau connu succès en atteignant la finale pour la médaille de bronze à Malaga.

La Canadienne n’a toutefois pas été en mesure de monter sur le podium, elle qui a été vaincue par l’Espagnole Izaskun Ballestreros Gonzalez.

L’Albertaine avait amorcé son tournoi en remportant ses trois premiers combats par ippon pour sortir victorieuse de son groupe. Elle a d’abord eu raison de l’Espagnole Laura Bajo avant de disposer de la Britannique Sian Bobrowska, puis de la Portugaise Joana Diogo.

Deguchi a baissé pavillon en demi-finale face à l’Italienne Martina Castagnola, avant de se diriger vers le combat pour le bronze. Pour sa part, Castagnola a été couronnée championne de la catégorie.

Seul autre Canadien en action samedi, Gabriel Juteau a perdu à son premier duel chez les moins de 73 kg contre le Suisse Tom Witzig.

L’Open européen se poursuivra dimanche à Malaga. Les Canadiens Alicia Fiandor (-70 kg), François Gauthier-Drapeau (-81 kg), Alex Marineau (-81 kg) et Louis Krieber-Gagnon (-90 kg) seront tous en action.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Source :

Patrick Esparbès

Directeur général adjoint

Judo Canada

(514) 668-6279

p.esparbes@judocanada.org