Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport
Cyclisme Canada – Vallnord, ANDORRE, le 3 juillet 2017 – Pendant la fin de semaine de la Fête du Canada, la Coupe du monde de vélo de montagne a repris à Vallnord, en Andorre, avec la quatrième ronde de la descente et la troisième de cross-country.
 
Descente
Le champion du monde canadien Finnley Iles (Specialized Gravity) a remporté samedi sa troisième victoire en Coupe du monde cette saison dans la catégorie junior hommes, à l’occasion de la quatrième étape du circuit, disputée à Vallnord, en Andorre. Les autres résultats canadiens à noter sont la septième place de Mark Wallace (Canyon Factory) chez les hommes élite, et la dixième place de Vaea Verbeeck chez les femmes élite.
 
Iles a été le plus rapide à tous les contrôles intermédiaires de la course junior masculine, terminant avec 4,973 secondes d’avance sur son rival de toujours Matt Walker (Madison Saracen), tandis que Kade Edwards (Trek Factory) se classait troisième de la course. Iles, qui est basé à Whistler, est maintenant en tête du classement général avec 220 points devant Walker avec 140, et Edwards avec 105.
 
«Quand j’étais au sommet, [mon directeur sportif] m’a dit, aujourd’hui c’est la Fête du Canada, alors donne tout ce que tu as, et j’ai essayé de rouler le plus vite possible» a déclaré Iles, qui poursuit : «Je suis satisfait de mon temps. J’ai eu une bonne journée. Il y a une section où j’ai pensé que j’avais raté mon coup, mais j’ai quand-même pu en sortir avec de la vitesse. Je pense que c’était certainement une de mes meilleures courses de la saison, et je suis vraiment satisfait du résultat.»
 
Chez les femmes élite, Miranda Miller (Specialized Gravity), qui revenait à la compétition de Coupe du monde après une fracture de la jambe subie à Fort William, a réussi à décrocher la 11e place, juste derrière sa compatriote Vaea Verbeeck, qui a réalisé son premier «top 10» de la saison. Miller est 13e au classement général, suivie de Verbeeck en 14e position.
 
Chez les hommes élite, le tour de Wallace est venu alors qu’il ne restait plus que douze concurrents à partir, et il a établi le meilleur temps jusque-là, occupant ainsi le siège du leader. Il s’est maintenu en tête jusqu’à ce qu’il ne reste plus que six coureurs à partir, et en bout de ligne il s’est classé septième de l’épreuve. Wallace rétrograde d’un rang au classement général, et se retrouve maintenant septième, mais à douze points seulement des cinq premiers.
 
«Je suis content de ma course, un bon résultat en ce jour de la Fête du Canada» a déclaré Wallace, qui enchaîne : «Je pense que Finn [Iles] m’a battu cette fois. Le parcours était en grande partie comme j’aime : bon et sans trop de problèmes. Il y avait quelques endroits en bas qui m’ont fait un peu peur, mais c’est normal ici.»
 
Cross-country 
La championne canadienne Emily Batty (Trek Factory) a réussi dimanche son premier podium de Coupe du monde en 2017, lors de la troisième étape du circuit, en remportant la cinquième place chez les femmes élite. Peter Disera (Norco Factory) a terminé juste en bas du podium chez les hommes de moins de 23 ans, avec une septième place.
 
À l’issue de la course féminine de six tours, la coureuse ukrainienne Yana Belomoina s’est adjugé sa deuxième victoire d’affilée et la seconde de sa carrière. Batty avait rejoint, puis lâché la coureuse suisse Linda Indergand pour s’emparer de la quatrième position, mais alors qu’il restait moins d’un demi-tour à boucler, la Canadienne a subi une chute, si bien que la Suissesse a pu la dépasser. Parmi les autres résultats canadiens à noter, la championne en titre de la Coupe du monde Catharine Pendrel (Clif Pro Team) a eu une journée difficile, et elle a dû se contenter de la 16e place, tandis que Sandra Walter (Canadian National) a terminé en 28e position. Au classement général, Batty progresse de deux places, passant de 12eà 10e, tandis que Pendrel demeure en 17e position.
 
«Je suis très satisfaite d’avoir décroché un podium, après avoir obtenu des résultats bien loin de mes attentes lors des deux premières étapes du circuit «a expliqué Batty, qui poursuit : «J’ai fait une bonne course aujourd’hui, malgré ma chute dans le dernier tour qui m’a coûté la quatrième place. J’avais travaillé fort pendant toute la course, et c’est sans doute ce qui m’a poussé à la faute. Mais je suis contente que mes résultats s’améliorent en cette deuxième moitié de la saison. Je voulais profiter de cette course pour me refaire une nouvelle confiance, et j’espère pouvoir me baser là-dessus pour bien réussir en Suisse, puis on va voir ce que je peux faire à Mont-Saint-Anne, au Canada, pour la cinquième étape de la Coupe du monde.»
 
Dans la course élite masculine, remportée par le champion du monde et olympique, le Suisse Nino Schurter, le Canada n’avait que deux inscrits, Léandre Bouchard (BH SR Suntour KMC) qui s’est classé 26e et Andrew L’Esperance (Canadian National) qui a pris la 69e place. Après l’étape d’Andorre, Bouchard est le Canadien le mieux classé au classement général, alors qu’il est passé de la 25e à la 22e place.
 
Peter Disera a fait partie du groupe de tête chez les hommes moins de 23 ans, malgré des maux d’estomac. Il a été un peu lâché au moment où le groupe a éclaté, mais il a réussi à s’accrocher à la septième place, soit un autre résultat parmi les 10 premiers, après sa troisième place lors de la deuxième étape du circuit, et sa huitième position à la première ronde. Disera passe maintenant de la sixième à la quatrième place du classement général.
 
«Ça a été une journée extrêmement difficile ici en Andorre, à cause de l’altitude, des conditions glissantes et du fait que je ne me sentais pas totalement dans le coup» a expliqué Disera. «J’ai fait une bonne course, malgré quelques petites fautes, mais mon plus gros problème étaient mes maux d’estomac à cause desquels je n’ai pas pu retrouver mes jambes de superman! Mais malgré tout, en bout de ligne, une septième place ce n’est pas trop mal, et cela me donne confiance d’avoir ma place parmi les dix meilleurs mondiaux, et le potentiel de monter sur le podium.»
 
La championne canadienne Soren Meeuwisse (Canadian National) a été la meilleure Canadienne chez les femmes de moins de 23 ans, avec une 35e place, suivie d’Amélie Simard en 42e position.
 
À propos de Cyclisme Canada 
Cyclisme Canada est l’organisme régissant le cyclisme de compétition au Canada. Fondé en 1882, Cyclisme Canada a pour objectif de mettre en place et de soutenir un système efficace qui forme des cyclistes canadiens de talent capables de décrocher des médailles aux Jeux olympiques, aux Jeux paralympiques et aux Championnats du monde. Avec la vision de devenir un des pays les plus performants en cyclisme d’ici 2020, jouissant de performances internationales améliorées, profitant d’une participation nationale accrue et organisant des événements de niveau mondial, Cyclisme Canada gère les équipes canadiennes, accueille des événements nationaux et internationaux, et administre les programmes communautaires visant à promouvoir le cyclisme au Canada. Les programmes de Cyclisme Canada sont rendus possibles grâce au soutien des partenaires corporatifs suivants : Global Relay, Lexus Canada, Mattamy Homes, Louis Garneau et Bear Mountain Resort, ainsi que par le gouvernement du Canada, À Nous le Podium, le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien.
 
-30-
 

Source : Cyclisme Canada
Informations : 
Karine Bedard l Cyclisme Canada l 438-884-8771 l karine.bedard@cyclingcanada.ca