Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Cyclisme sur route – Montréal, 19 mars 2016 (Sportcom) – Le cycliste québécois Hugo Houle a pris le 121e rang de la course Milan-San Remo (World Tour) présentée samedi, Italie.

L’athlète de Sainte-Perpétue, membre d’AG2R La Mondiale, a terminé 9 minutes 25 secondes après les premiers cyclistes à rallier l’arrivée.

Le Français Arnaud Demare (FDJ) a remporté la course de 305 kilomètres qui s’est terminée au sprint en 6h 54 min 45 s. Il a devancé de peu le Britannique Ben Swift (Sky) à la ligne d’arrivée.

L’Italien Matteo Montaguti (13e) et l’Allemand Jan Bakelants (16e) ont été les meilleurs représentants d’AG2R La Mondiale, se taillant tous deux une place dans le sprint final. « Nous aurions aimé aller chercher des points au World Tour avec un top-10, mais vu les circonstances, c’est le mieux que nous avons pu faire », a commenté Hugo Houle.

L’événement a été marqué par plusieurs chutes, dont celle qui a bloqué le champion du monde Peter Sagan (Tinkoff) et a permis à Demare de se faufiler à l’avant du peloton. Houle et Jan Bakelants ont aussi été affectés par ces chutes.

 « Tout s’est bien déroulé jusqu’au début de l’action après 240 kilomètres. Lorsque nous nous placions pour nous mettre aux avant-postes, notre leader Jan Bakelants a été coincé dans une chute. Ça nous a un peu ralentis. J’ai été obligé de l’attendre en arrière du peloton. Ensuite, j’ai essayé de le remonter du mieux que je pouvais, mais c’est sûr que nous avons perdu pas mal d’énergie », a expliqué le Québécois.

À l’avant-dernière montée, Houle était toujours dans la course, lorsqu’une autre chute est venue l’embêter. « J’ai été pris dans cette deuxième chute et j’ai été obligé de mettre le pied par terre. J’ai donc été distancé du groupe. J’ai réussi à revenir en m’accrochant tant bien que mal dans les voitures par la suite, mais disons qu’après sept heures de course, j’avais tout donné. »

Une partie de la route où devaient initialement passer les cyclistes a été bloquée en raison d’éboulements. Les organisateurs ont donc modifié le parcours pour éviter cette section dangereuse. « Cinq kilomètres ont été ajoutés en raison de ce détour, mais entre 300 et 305 kilomètres, il n’y a pas vraiment de différence ! Ça n’a donc rien changé », a précisé Houle.

– 30 –

Rédaction: Alexandra Piché
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre