Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Jeux de la Francophonie – Abidjan, 26 juillet 2017 (Sportcom) – Cinq médailles en une journée! C’est le pari réussi par la délégation québécoise, mercredi, aux Jeux de la Francophonie, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Trois médailles, une de chaque couleur, ont été remportées sur les tatamis de judo tandis que deux autres, une d’or et une d’argent, se sont ajoutées en athlétisme.

Après avoir vu la spécialiste du lancer du poids Alex Porlier Langlois décrocher le bronze mardi, ses coéquipiers Pascale Dumont et Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas sont à leur tour montés sur le podium, respectivement sur la première et la deuxième marche.

En action au lancer du javelot, Pascale Dumont, de Rivière-Bleue, a été la meilleure des concurrentes. C’est grâce à son dernier essai qui a atteint 52,16 mètres qu’elle est parvenue à terminer en tête de classement. « J’attendais depuis le début de la saison d’atteindre le cap des 50 mètres et c’est maintenant fait ! » s’est réjoui Dumont qui a réalisé une marque personnelle. « Je suis vraiment contente de faire en plus de mon record, une médaille. »

Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas s’est pour sa part invité sur le podium en atteignant 51,10 mètres au lancer du disque. Seul le Marocais Elbachir Mbarki a dépassé cette marque, réussissant un lancer de 57,14 mètres. « Disons que je planais un peu sur le podium », a confié le Sherbrookois. « Ce n’est pas la meilleure performance de ma vie, mais je suis content de gagner une médaille. C’était une belle surprise. »

« J’ai vraiment mal commencé la compétition avec un lancer complètement nul alors je suis content d’avoir pu me ressaisir pour m’assurer d’une deuxième place », a-t-il ajouté.

La consécration pour Emily Burt

Déjà médaillée d’or à deux occasions en juillet lors de Coupe européenne junior, la judoka Emily Burt a poursuivi sa lancée pour le compte d’Équipe Québec, raflant la médaille d’or chez les moins de 63 kg.

En grande finale, elle a vaincu la Française Cloe Yvin. « Je ne me suis jamais réellement sentie en danger dans le combat. Je savais que si je me battais intelligemment, je pouvais gagner. »

Sa victoire contre la Tunisienne Mariem Bjaoui en demi-finale, reste sa plus satisfaisante de la journée. « Mon adversaire pratiquait un judo auquel je ne suis pas habituée. Je me suis donc retrouvée en danger au début. J’ai cependant rapidement pu comprendre ce qu’elle faisait et me reprendre », a-t-elle indiqué.

Burt a été particulièrement impressionnée par les réactions bruyantes de la foule nombreuse réunie au Palais des sports de Treichville pour les finales. « Je n’avais jamais combattu devant autant de spectateurs. C’était vraiment une belle expérience. »

En action chez les moins de 70 kg, Alix Renaud-Roy aussi obtenu sa place en finale. L’athlète de Saint-Roch-des-Aulnaies s’est cependant avouée vaincue aux dépens de la Française Melissa Heleine. « L’intensité a été élevée tout le long du combat. J’ai relâché un peu vers la fin et mon adversaire m’a contrée. Elle a fait sa job », a mentionné la Québécoise tout de même satisfaite de sa journée.

Il s’agit d’un retour à la compétition pour la judoka qui avait dû s’absenter pour quelques mois afin de soigner des blessures. « Mon genou va super bien, mon épaule va bien, alors ce n’est que positif. »

Dernier à combattre pour une médaille du côté québécois mercredi, Patrick Cantin a réussi à lui aussi monter sur le podium, obtenant la troisième place des moins de 73 kg. Opposé à Mathieu Little Lebreton, il a eu besoin d’à peine un peu plus de trente secondes pour marquer ippon. « Je connaissais un peu le combattant et ce n’est pas un deux de pic. Je ne pensais pas que ça allait se terminer aussi vite. La journée s’est bien terminée. J’ai réussi à rentrer mes techniques. »

Défait en quart de finale, il est passé par le repêchage pour atteindre le podium. « La concentration n’était pas vraiment là au début du tournoi, mais j’ai réussi à me recentrer et rattraper le tir. Je suis content d’avoir bien performé, ça me remonte le moral. »

Également en action, le chemin Camelia Pitsili s’est terminé en deuxième ronde de repêchage.

Tennis de table : médaille de bronze pour Antoine Bernadet

En plus des cinq médailles amassées par le Québec mercredi en athlétisme et judo, une sixième s’ajoutera officiellement jeudi. Battu en demi-finale de simple, le pongiste Antoine Bernadet montera sur la troisième marche du podium. Il recevra sa médaille au terme de la finale qui opposera le Français Joe Eyfried et le Roumain Alexandru Manole.

C’est Manole qui a barré la route du Québécois en remportant un match serré  en demi-finale qui s’est terminé en cinq manches de 11-6, 8-11, 11-7, 8-11 et 11-4.

« Je suis déçu du résultat, mais j’ai très bien joué. C’est clairement mon meilleur match du tournoi », a affirmé le représentant du fleurdelisé.

Pour accéder au carré d’as, Bernadet avait disposé du représentant du Canada, le Sherbrookois Marko Medjugorac, 11-6, 6-11, 11-6 et 11-4.

« C’est dommage, car nous avions tous les deux le potentiel de nous rendre en demi-finale, mais il faut faire avec. Ce n’est pas le premier match crève-cœur que nous nous disputons et c’est pas mal égal entre nous », a raconté Bernadet.

La complicité des deux hommes ne date pas d’hier. Très bons amis, ils ont aussi déjà été colocataires. « Maintenant Marko joue en Belgique et moi en Suède, mais nous nous écrivons chaque jour. Nous essayons de nous entraider le plus possible dans nos carrières respectives. »

L’aventure continue en basketball mais se termine en soccer

En basketball féminin, les Québécoises sont demeurées invaincues. La troupe de l’entraîneur-chef Guillaume Giroux a obtenu sa place en demi-finale grâce à une victoire de 80-60 sur les Maliennes en quart de finale. Les joueuses de Wallonie-Bruxelles seront leurs prochaines adversaires, vendredi.

Malgré une victoire de 2-1 sur Haïti, le parcours d’Équipe Québec a pris fin en soccer.

La formation termine le tour préliminaire au deuxième rang de son groupe avec une fiche de deux victoires et une défaite. C’est la République démocratique du Congo qui accède au tour suivant.

Don-Junior Bobe a été le marqueur des deux buts du onze québécois mercredi.

-30-

Source :
Émilie Bouchard Labonté
+225 67 90 00 40

Suivez l’équipe du Québec sur Facebook
Pour connaître les membres de la délégation québécoise, cliquez ici

#Abidjan2017