Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Cyclisme sur route – Montréal, 27 février 2016 (Sportcom) – Le cycliste Antoine Duchesne était très satisfait de sa performance et du résultat de son équipe au terme de la course de 200 kilomètres du Circuit Het Nieuwsblad (1.HC) qui avait lieu à Gand, en Belgique, samedi. Avec une 37e place et un coéquipier dans le top-10, Duchesne était fier du travail réalisé.

Le Belge Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) a remporté cette première classique flandrienne de la saison en 4 h 54 min 12 s. Le podium a été complété par Peter Sagan de la Slovaquie (Tinkoff Team) et du Belge Tiesj Benoot (Lotto Soudal).

Antoine Duchesne (Direct Energie) a terminé 37e, à 24 secondes du vainqueur.

« Nous étions trente à la fin et nous sommes partis à 180. Je suis vraiment content, j’ai fait beaucoup de travail et j’ai été capable de rouler à l’avant jusque dans les derniers kilomètres pour essayer de ramener l’écart. Tous les champions étaient là, donc c’est un bon repère pour la forme. C’était une grosse course », a commenté l’athlète de 24 ans.

Le Français Adrien Petit a réussi le meilleur résultat de Direct Energie avec une septième place. Antoine Duchesne était d’ailleurs ravi de voir que la stratégie de l’équipe a été bien exécutée.

« Ça s’est vraiment bien passé. Le plan était autour de Sylvain Chavanel pour les attaques pour ensuite arriver en groupe massif et se tourner vers Adrien notre meilleur sprinteur. À 50 kilomètres de la ligne d’arrivée, trois coureurs sont sortis du peloton. Sylvain est parti en trombe, mais n’a jamais réussi à rentrer. Sur la fin, dans le peloton de tête, nous avons tout donné pour réduire l’écart de 50 secondes. À un kilomètre de la fin, nous avons réussi à ramener ça à neuf secondes », a analysé le cycliste de Québec.

Également en action, Hugo Houle (AG2R La Mondiale) a conclu la course au 107e rang, à 13 minutes 27 secondes du vainqueur. Le cycliste de Sainte-Perpétue a d’ailleurs affirmé sur les réseaux sociaux avoir « manqué de jambes ».

L’AG2R La Mondiale a tout de même réalisé une bonne course alors qu’Alexis Gougeard a fait partie de l’échappée avec 12 autres coureurs. Ce dernier a connu le meilleur résultat de l’équipe avec une cinquième place (+6 secondes).

Numainville dans le top-20

Du côté des femmes, Joëlle Numainville, Gabrielle Pilote Fortin et Lex Albrecht participaient au Circuit Het Nieuwsblad (1.1) qui avait également lieu à Gand, en Belgique.

La Néerlandaise Anna Van der Breggen (Rabo Liv Women Cycling Team) a défendu son titre avec brio en remportant la course en 3 h 32 min 16 s. Une autre représentante de son pays a terminé à 29 centièmes de seconde derrière elle, Eleonora Van Dijk (Boels Dolmans Cycling Team), et l’Anglaise Elizabeth Armitstead (Boels Dolmans Cycling Team) a pris le troisième rang.

Joëlle Numainville (Cervelo Bigla Pro Cycling Team) a conclu la course en 19e place, à 29 secondes de la gagnante. Sa partenaire Gabrielle Pilote Fortin, de Neuville, n’a pas terminé la course.

Malade dans les derniers jours, Numainville n’a pas eu la préparation idéale en vue de cette course. « Ç’a bien été. C’était ma première course en Europe. J’ai eu une grosse grippe cette semaine, mais je ne me cherche pas d’excuse. Toutefois, j’ai bien roulé et j’étais en contrôle. C’était un bon test physique en cette année olympique, je suis contente. »

Le parcours très exigeant a toutefois causé quelques problèmes à la Lavalloise, notamment dans la section du pavé.

« C’était un parcours très classique, super exigeant comme au Tour des Flandres. Au début de la course, je ne me sentais pas super bien, mais la deuxième moitié s’est beaucoup mieux passée. J’ai eu de petits problèmes techniques dans la section du pavé, j’avais de la difficulté à garder ma ligne droite et j’ai manqué l’échappée. J’étais déçue parce que je me sentais bien. J’étais à ma capacité maximale, mais ça ne fonctionnait vraiment pas. Le sprint à la fin était vraiment moyen aussi » a ajouté la cycliste de 28 ans.

De son côté, la Montréalaise Lex Albrecht (Bepink) a pris le 46e rang, à 4 minutes 9 secondes du temps le plus rapide.

– 30 –

Rédaction: Audrey Clément-Robert
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre